Possessions templières d'après le Procès   Maisons du Temple dans les Baillages de France   Possessions templières d'après le Procès

Liste des Maisons du Temple et de quelques dignitaires d'après les pièces du Procès

Menu Maisons Baillage de France

 

Baillage de Ponthieu — 1 — Ponthieu
Département: Somme, Arrondissement et Canton: Abbeville - 80

Baillage de Ponthieu
Baillage de Ponthieu

— Le premier commandeur ou précepteur du Temple en Ponthieu, dont le Procès nous donne le nom, fut Hervé de Villepreux, chevalier (« Herveus de Villa petrosa », « Arveus de Villeprous »), dont nous avons déjà rencontré le nom à propos de la maison du Temple du Mont-de-Soissons. Hervé paraît avoir été précepteur du Ponthieu avant 1281, exactement vers 1277-1280, dates qui ne sont pas en contradiction avec celles données plus haut, puisqu'il paraît n'avoir été précepteur de la baillie du Mont-de-Soissons que postérieurement (1).

Un autre chevalier du Temple, Gautier « de Este » ou « de Ote », aurait été précepteur du Ponthieu vers 1280, d'après le témoignage d'un Templier reçu par lui à Sommereux (2); mais il est vraisemblable que Gautier ne fut que précepteur de la baillie de Sommereux, laquelle était comprise dans le Ponthieu.

Le précepteur du Ponthieu qui succéda probablement à Hervé fut Philippe des Haies (3), chevalier du Temple ; on le trouve encore en 1290 et même en 1292, et son successeur fut Jean de Villeneuve ou de La Villeneuve, frère sergent, de 1290 environ à 1300.
Un autre frère sergent Jean Moët est donné comme précepteur du Ponthieu dans le récit d'une réception qu'il aurait faite vers 1289 ou 1290 au Temple de Beauvoir-lès-Abbeville, alors qu'il paraît avoir été, plus tard il est vrai, vers 1300, précepteur du Beauvaisis; il semble difficile de l'identifier avec Jean de La Villeneuve (4).

Guérin de Grandvilliers, frère sergent, fut précepteur du Ponthieu dès 1300 si ce n'est avant, c'est-à-dire dès la fin de l'année 1298; il paraît ne l'être plus en 1304 (5).

Guérin eut pour successeur comme maître du Ponthieu un autre frère sergent, Baudouin de Saint-Just, parent peut-être de Robert de Saint-Just, de qui il avait reçu la robe du Temple en 1294 à Sommereux ; Baudouin ne fut que peu de temps précepteur de cette baillie du Ponthieu (6).

On trouvera encore dans le Procès d'autres Templiers désignés comme précepteurs du Ponthieu, nous avons cité Jean Moët; à son nom viennent s'ajouter ceux de Jean de Cernay et de Robert de Saint-Just, prêtre du Temple bien connu, désigné aussi sous les noms de Saint-Pantaléon et de Beauvais, du nom de la maison du Temple de Beauvais dont il fut précepteur (7).
Précepteurs du Ponthieu:
— vers 1277-1280, frère Hervé de Villepreux, chevalier.
— jusqu'en 1290, frère Philippe des Haies, chevalier.
— 1290-1298, frère Jean de La Villeneuve, sergent.
— 1298-1304, frère Guérin de Grandvilliers, sergent.
— 1304-1307, frère Baudouin de Saint-Just, sergent.
1. Procès des Templiers, tome I, page 358.
Fratre Arveo de villa Petrosa, preceptore, baillive de Pontivo Ambianensis diocesis, in capella domus Templi d'Oysemont.
1. Procès des Templiers, tome I, page 488.
Receptus in capella domus Templi de Mofleriis Ambianensis diocesis, per fratrem Arneum de Villeprous militem, preceptorem ballivie Pontivi, presentibus fratribus Anrico de Gamaches presbitero, curato d'Oysemont, Arnulpho de Guise preceptore dicte domu.
2. Procès des Templiers, tome II, page 64.
Receptus, in capella domus templi de Somorens Ambianensis diocesis, per fratrem Galterum d'Este militem, preceptorem de Pontivo, presentibus fratribus Radulpho de Sorney, Jacobo de Rubeo Monte, Bartholomeo de Cays et Roberto de Rozis deffunctis.
3. Procès des Templiers, tome I, page 480. — La date indiquée ici serait 1292 environ.
Receptus in capella domus Templi de Oysemont Ambianensis diocesis, per fratrem Philippum de Ayhiis militem, preceptorem ballive de Pontivo, presentibus in capitulio fratribus Adam de Sanhciale et Adam de Noviomo servientibus, et Anrico de Cararache presbitero.
4. Procès des Templiers, tome I, pages 444, Etc., — Pour Jean Moet, voir Procès tome I, page 328.
Receptus in capella domus Templi de Bello Vissu Ambianensis diocesis, per fratrem Johannem de Villanova servientem, preceptorem ballive de Pontivo, presentibus fratribus Gastero de Morivalle preceptore dicte domus, Theobaldo de Mofleriis servientibus, deffunctis.
5. Procès des Templiers, tome I, pages 368, 482, 491, 622.
5. Procès des Templiers, tome II, pages 44, 54, Etc.
Fratris Garini de Grandi Villarii preceptoris ballivie de Pontivo.
Recipi fratrem Petrum de Lenhi servientem Noviomensis diocesis, in capella domus Templi de Oymont Ambianensis diocesis, per fratrem Garinum de Grandi Villari preceptorem ballivie de Pontivo.
6. Procès des Templiers, tome I, pages 232, 241, 469.
Baudoynum de sancto Justo preceptorem de Pontivo Ambianensis diocesis.
7. Procès des Templiers, tome I, pages 371, 374, 471, et tome II, pages 1, 24, 41, 340.
— Jean de Cernay, en 1307, était précepteur de Grandselve.
Top

 

Baillage de Ponthieu — Combermont
Département: Pas-de-Calais, Arrondissement: Montreuil, Canton: Hucqueliers, commune: Campagne-lès-Boulonnais - 62

Maison du Temple de Combermont
Maison du Temple de Combermont

— Les citations suivantes, prises dans la partie du Procès éditée par Michelet (1), établissent suffisamment l'existence de la maison du Temple de Gombermont, située dans le diocèse de Thérouanne.
1. Procès des Templiers, tome I, page 372 et page 491.
In domo Templi de Gomerimonte, diocesis Morinensis, in capella dicte domus.
In capella domus Templi de Corbermont, diocesis Morinensis.
Top

 

Baillage de Ponthieu — Loison
Département: Pas-de-Calais, Arrondissement: Montreuil, Canton: Campagne-lès-Hesdin, commune: Loison-sur-Créquoise - 62

Maison du Temple de Loison
Maison du Temple de Loison

— Cette maison du Temple était également du diocèse de Thérouanne, et son chapelain était en même temps curé de la localité (1).

Les précepteurs du Ponthieu vinrent à diverses reprises en la commanderie de Loyson, dans laquelle on trouve outre le précepteur, Jean « de Gevisei », frère sergent (vers 1300), un sénéchal, frère Paris ou de Paris; à la même époque le chapelain de la maison était frère Thomas l'Anglois (2).
Précepteur de Loyson
Vers 1300, frère Jean de Gevisei, sergent.
1. Procès des Templiers, tome I, page 376.
Fratri capellano, curato dicti loci de Loyson, in capella dicte domus.
Domus Templi de Loyson, Morinensis diocesis.
2. Procès des Templiers, tome I, pages 374, 491.
Receptus per fratrem Robertum de Belvaco, presbiterum, preceptorem de Pontivo, in capella domus Templi de Loyson Ambianensis diocesis.
Recepit frater Johannes de Gevisei serviens, preceptor domus de Loyson diocesis Morinensis.
2. Procès des Templiers, tome II, pages 70, 75.
Dixit nempe se fuisse receptum in capella domus Templi de Loyson Morinensis diocesis, per fratrem Helinum militem.
Receptus miles ordinis, duos fratres servientes secum ducens, quorum nomina et cognomina ignorat, proficiscens versus Angliam, et per predictam domum de Loyson.
Top

 

Baillage de Ponthieu — Montreuil-sur-Mer
Département: Pas-de-Calais, Arrondissement et Canton: Montreuil-sur-Mer - 62

Maison du Temple de Montreuil
Maison du Temple de Montreuil

— Le dernier précepteur de la maison du Temple de Waben aurait été reçu, vers 1299, en la chapelle du Temple de Montreuil, par le précepteur du Ponthieu, alors Guérin de Grandvilliers ; l'un des Templiers qui assistaient à la réception, se trouvera plus tard parmi ceux arrêtés en Chypre (1).
1. Schottmuller, tome II, page 42. — Le texte porte: « in domo do Montorio in Pontivo » mauvaise lecture sans doute pour « de Monteriolo », puisque le précepteur de Waben dit s'être confessé, peu après sa réception, à l'évèque d'Amiens, à Montreuil-sur-Mer.
Top

 

Baillage de Ponthieu — Campagne
Département: Pas-de-Calais, Arrondissement: Montreuil, Canton: Campagne-lès-Hesdin - 62

Maison du Temple de Campagne
Maison du Temple de Campagne

— Maison du Temple sise dans le diocèse d'Amiens et dans la baillie du Temple du Ponthieu (« domus Templi Campanie », « de Campaingne »), dont le précepteur fut, aux environs de l'an 1300, frère Pierre le Prévôt. La maison avait aussi un clavaire qui se trouvera être du petit nombre des Templiers envoyés à Rome en 1308, pour y être interrogés en présence du pape. Ce clavaire nommé Guillaume Haynues, sergent du Temple, ne fut pas mis à la torture lors de son arrestation, mais il fut soumis au régime du pain et de l'eau un mois durant, c'est-à-dire jusqu'au jour où il se décida à faire les aveux qu'on exigeait de lui (1).
Précepteur de Campagne
Vers 1300, frère Pierre Le Prévôt.
1. Procès des Templiers, tome I, page 491.
Petro Prepositi preceptore Campanie.
— Schottmuller, tome II, page 63.
Top

 

Baillage de Ponthieu — Waben
Département: Pas-de-Calais, Arrondissement: Montreuil, Canton: Berck - 62

Maison du Temple de Waben
Maison du Temple de Waben

— Jean de Juvigny, frère sergent, précepteur de Waben, au diocèse d'Amiens (« domus de Vauben, Ambianensis diocesis », « de Wauban »), avait cinquante-quatre ans environ, lorsqu'il fut interrogé à Paris au mois d'avril 1310; ce n'était pas la première fois qu'il comparaissait devant les enquêteurs, ayant déjà subi un premier interrogatoire, en 1308, à Rome. Il paraît n'avoir jamais été mis à la question et n'avoir souffert que de la détention (1).
Précepteur de Waben
1307, frère Jean de Juvigny, sergent.
1. Procès des Templiers, tome I, page 229.
Frater Johannes de Juvignaco preceptor domus de Vauben, Ambianensis diocesis.
Schottmuller, tome II, page 12.
Top

 

Baillage d'Abbeville — Forest
Département: Somme, Arrondissement: Abbeville, Canton: Nouvion - 80

Maison du Temple de Forest
Maison du Temple de Forest

— Maison du Temple du Ponthieu, située dans le diocèse d'Amiens. Le dernier chapelain de la commanderie fut frère Michel de Villeroy; le Procès ne nous dit pas le nom du précepteur, mais nous apprend en revanche que le précepteur du Ponthieu, alors frère Baudouin de Saint-Just, aurait passé par Forest, en 1305 (1).
1. Procès des Templiers, tome I, pages 243, 444, 469.
Johannes de Foresta Lingonensi (page 104)
Fratre Johanne de Foresta diocesis Lingonensis, defuncto (page 346)
Receptus per fratrem Baudoynum de sancto Justo preceptorem de Pontivo, in capella domas Templi, vocate Foresta, diocesis Ambianensis, presentibus fratribus Bernardo Gaffel, Andrea Meditario servientibus, et Michaele de Villa Regia presbitero (page 469)
Domus Templi vocata Foresta, Ambianensis diocesis (page 243)
In capella domus vocate Forest (page 444)
Top

 

Baillage d'Abbeville — Beauvoir-lès-Abbeville
Département: Somme, Arrondissement: Abbeville, Canton: Nouvion, commune: Buigny-Saint-Maclou - 80

Maison du Temple de Beauvoir-Beauvoir-l'Abbaye
Maison du Temple de Beauvoir-Beauvoir-l'Abbaye

— Autre maison du Temple comprise dans le diocèse d'Amiens et en la baillie du Ponthieu, parfois visitée par le précepteur de cette baillie, alors Jean de La Villeneuve ou par Jean Moet, car tous deux seraient venus à Beauvoir à la même époque (vers 1290); ces deux personnes n'en feraient-elles qu'une en réalité ?

A la même date, Beauvoir avait pour précepteur Gautier de Morival, frère sergent, qui eut pour successeur Jean de Grez, également sergent du Temple, lequel ne parut devant les enquêteurs du Procès qu'en février 1311 ; il y avait aussi, vers 1290, un chapelain du nom de frère Pierre le Mignot (1).
Précepteurs de Beauvoir-lès-Abbeville
— vers 1290, frère Gautier de Morival, sergent.
— en 1307, frère Jean de Grez, sergent.
Sur la carte Ign, ce lieu se nomme: Ferme de Blanche Abbaye
1. Procès des Templiers, tome I, pages 328, 444, 465.
Receptum in capella domus Templi de Bello Vissu Ambianensis diocesis, per fratrem Johannem Moet, preceptorem ballivie de Pontivo, presentibus fratribus Galtero d'Oysemont serviente et Petro dicto lo Minhot presbitero dicte ordinis (page 328)
Receptus in capella domus Templi de Bello Vissu Ambianensis diocesis (page 444)
Receperat in ordine, respondit quod sic, fratrem Petrum Escarpa servientem, de mandato fratris Johannis de Villanova preceptoris, ballivie de Pontivo, in capella domus Templi de Bello Vissu Ambianensis diocesis, presentibus fratribus Galtero de Morivalle preceptore dicte domus (page 465)
In capella domus Templi de Bello vissu, Ambianensis diocesis.
Procès des Templiers, tome I, page 484.
Receptus fratri Andree de Bella Petrica gardiano fratrum Minorum de Abbatis Villa, in capella domus Templi de Bello Vissu Ambianensis diocesis (page 484)
Top

 

Baillage d'Abbeville — Bellinval
Département: Somme, Arrondissement: Abbeville, Canton: Crécy-en-Ponthieu, commune: Brailly-Cornehotte - 80

Maison du Temple de Bellinval
Maison du Temple de Bellinval

— La maison du Temple de Bellinval (« domus de Bellenval », « de Belleyvial », « de Berneval »), au diocèse d'Amiens et en la baillie du Ponthieu, avait un chapelain qui servait en même temps de curé au village de Brailly ; le dernier fut Robert de Gorenflos (1).

Deux des Templiers arrêtés en 1307 se donnent, au moment de leur arrestation, comme ayant été précepteurs de Bellinval : le premier, Mathieu de Cressonssacq, originaire du diocèse de Beauvais, reçu sergent du Temple à Paris, en 1294 environ (2) ; le second, Jean de Brailly, également sergent du Temple, reçu à Bellinval même, en 1299, sur l'ordre du précepteur du Ponthieu, par le prêtre-curé de la maison, frère Pierre le Mignot, en présence du précepteur d'Aimont (3), aujourd'hui Edmont.
Quant aux précepteurs du Ponthieu, ils vinrent parfois à Bellinval, où l'un d'eux, Guérin de Grandvilliers, reçut le dernier précepteur de Mortefontaine en 1298, à la fin de l'année, frère Laurent étant sénéchal de la maison (4).
Précepteurs de Bellinval
— 1307, frère Mathieu de Cressonssacq, sergent.
— frère Jean de Brailly, sergent.
1. Procès des Templiers, tome I, page 62.
Robertus de Corenflos presbiter, curatus ecclesie de Brali, Ambianensis
1. Procès des Templiers, tome II, page 330.
Fut receptus in domo de Berneval Ambianensis diocesis, per fratrem Garinum de Magno Villari magistrum de Pontivo, presentibus defunctis J. de Cernay, fratre Laurencio senescallo dicte domus, fratre Petro de Limecourt.
2. Procès des Templiers, tome I, page 535.
In domo predicta fratrum Minorum, frater Matheus de Cresson Essart serviens, Belvacensis diocesis, preceptor domus de Belleyvial Ambianensis diocesis.
3. Procès des Templiers, tome II, page 44.
Frater Johannes de Baali serviens, preceptor domus Templi de Bellenval Ambianensis diocesis,
Fuisse receptum in capella dicte domus de Bellenval, per fratrem Petrum Minhot presbiterum, curatum dicte domus, de mandato fratris Garini de Grandi Villarii preceptoris ballivie de Pontivo, presentibus fratribus Roberto de Reybenval Morinensis diocesis, quem credit vivere, Petro de Lenhi tunc preceptore d'Oymont, Roberto de Grandi Villari, deffunctis, et Jacobo de Vaucellis Ambianensis diocesium.
4. Procès des Templiers, tome II, pages 52, 56, 65, 329.
Recipi in capella domus Templi de Belvaco, per fratrem Robertum de Sancto Justo presbiterum, fratrem Albertum de Belvaco presbiterum, presentibus, et fratrem Lucham de Grandi Villarii servientem quondam, in capella domus Templi de Bellenval Ambianensis diocesis, per fratrem Garinum de Grandi Villarii militem quondam, presente fratre Petro Minhot presbitero (page 65)
Top

 

Baillage d'Abbeville — Aimont-l'Abbaye
Département: Somme, Arrondissement: Abbeville, Canton: Crécy-en-Ponthieu, commune: Conteville - 80

Maison du Temple de Aimont-l'Abbaye
Maison du Temple de Aimont-l'Abbaye

— Cette commanderie du Temple, connue jadis sous le nom d'Aimont (alias Oymont) ; et qui avait chapelle, eut pour précepteur vers 1299 et encore en 1303, un sergent du Temple nommé Pierre de Lagny ; d'après le Procès, les précepteurs du Ponthieu y seraient venus assez fréquemment (1).
Précepteur d'Edmont-l'Abbaye
— vers 1299-1303, frère Pierre de Lagny, sergent.
1. Procès des Templiers, tome I, pages 217, 363, 373, 415
In Picardia in alia domo vocata Aymo prope Boloniam (page 217)
Recepcio fuit facta, et interfuerat recepcioni fratris Galterii, fratri Gerardo de Villaribus in domo Templi vocata Aymont diocesis Ambianensis, qui fuit receptus a fratre Petro de Latigniaco (page 363).
1. Procès des Templiers, tome II, page 76.
recipi fratrem Petrum de Lenhi servientem, Noviomensis diocesis, ut credit, testem supra examinatum, quem
recepit frater Robertus de Sancto Justo presbiter quondam, in capella domus Templi de Aymont Ambianensis diocesis, presentibus fratribus Petro de Lenhi quondam avunculo predicti Petri, preceptore dicte domus, et Johanne bergerio dicte domus.
Vidit eciam recipi fratres Petrum de Sancto Maxencio Ambianensis diocesis, et Johannem de Juveniliis servientes, per fratrem Garinum de Grandi Villarii militem quondam, in dicta capella de Aymont, presentibus dicto Petro de Lenhi preceptore.
Top

 

Baillage d'Abbeville — Sériel
Département: Somme, Arrondissement: Amiens, Canton: Acheux-en-Amiénois, commune: Puchevillers - 80

Maison du Temple de Sériel
Maison du Temple de Sériel

— Le dernier précepteur de la maison du Temple de « Sérier », au diocèse d'Amiens, fut Foulques de Neuilly, frère sergent, originaire du Beauvaisis (1).
Précepteur de Sériel
— 1307, frère Foulques de Neuilly, sergent.
1. Procès des Templiers, tome I, page 477.
Frater Fulco de Nulliaco serviens, Belvacensis diocesis, preceptor domus de Serier Ambianensis diocesis.
Top

 

Baillage d'Abbeville — Laviéville
Département: Somme, Arrondissement: Péronne, Canton: Albert, Commune: Millencourt - 80

Maison du Temple de Laviéville
Maison du Temple de Laviéville

— C'est incidemment qu'il se trouve être question de cette petite maison du Temple dans le Procès, alors qu'il n'est fait aucune mention de la commanderie beaucoup plus importante de Belle-Eglise (1) : un certain Gilles de Louvencourt se rappela en effet, lors de son interrogatoire, s'être entretenu, peu après sa réception à Mormant, en 1301, avec le frère Raoul de Frise, précepteur du Temple de La Viéville (« de Veteri villa »), maison située dans le diocèse d'Amiens (2).
Précepteur de La Viéville
— vers 1301, frère Raoul de Frise.
1. Département: Somme, Arrondissement: Amiens, Canton: Acheux-en-Amiénois, commune: Arquèves - 80
2. Procès des Templiers, tome II, page 113.
Fratre Radulpho de Frisa preceptore, de Veteri Villa Ambianensis diocesis.
Top

 

Baillage d'Abbeville — Grand Selve
Département: Somme, Arrondissement: Abbeville, Canton: Gamaches, commune: Buigny-lès-Gamaches - 80

Maison du Temple de Grand Selve
Maison du Temple de Grand Selve

— Les précepteurs de Grandselve, au diocèse d'Amiens, furent : Pierre « de Limecuria », vers 1296, et Jean de Cernay (« de Cranaco »), en 1307 ; ce dernier, interrogé à Rome en 1308, avait été reçu en 1290, en la maison de la Rochelle.

Il est parlé aussi dans le Procès de réceptions faites à Grandselve par les précepteurs du Ponthieu, Jean de la Villeneuve (ou de Villeneuve) et Guérin de Grandvilliers (1).
Précepteurs de Grandselve
— vers 1296, frère Pierre « de Limecuria »
— 1307, frère Jean de Cernay.
1. Procès des Templiers, tome I, page 373.
In domo Templi de Magna Sopana, Ambianensis diocesis.
1. Procès des Templiers, tome I, pages 472 et p. 622.
In capella domus Templi de Grant (sic)
1. Procès des Templiers, tome II, page 132.
Apud Grandem Silvam.
Voir aussi Schottmuller, tome II, pages 22 et 63.
Top

 

Baillage d'Abbeville — Oisemont
Département: Somme, Arrondissement: Amiens, Canton: Oisemont - 80

Maison du Temple de Oisemont
Maison du Temple de Oisemont

— Bien que le mot de baillie ne se trouve nulle part accolé au nom d'Oisemont, il se peut que la maison du Temple de ce nom ait été réellement le chef d'une petite baillie, qui aurait compris des maisons telles que Grandselve et Mouflières.

Oisemont faisait partie de la baillie du Temple du Ponthieu, dans le diocèse d'Amiens, et la chapelle de la maison était desservie par un chapelain du Temple qui était en même temps curé de la localité, comme à Brailly-Bellinval et à Loison.

Le dernier chapelain-curé de la commanderie fut frère Gilles de Rotangy (1) et l'avant-dernier avait été Henri de Gamaches, de 1277 à 1292 environ (2).

Quant aux précepteurs d'Oisemont, le premier indiqué dans le Procès est frère Arnoul de Guise (dès 1277) (3), précepteur dans la suite, semble-t-il, de la maison de Mouflières ; son successeur aurait été, vers 1296, Raoul l'Anglois, qui avait été marchand « mercerius (4) » avant de solliciter l'habit de sergent du Temple. Après, vint Jean de Crèvecoeur, qui, étant précepteur d'Oisemont, alla recevoir, en 1301, en la chapelle de la maison du Temple de Grandselve (5) ; puis Nicolas de la Celle et Jean de Cernay, sont tous deux donnés comme précepteurs d'Oisemont (6) et en même temps (1302), or, Jean était alors précepteur de Grandselve, maison voisine d'Oisemont, d'où peut-être la confusion.
En 1307, la commanderie d'Oisemont avait pour précepteur frère Guillaume de la Place, originaire de Beauvais, sergent du Temple (7) ; il y avait aussi à cette époque un frère chambrier, nommé Michel Moset ou Mostet.

Les précepteurs du Temple en Ponthieu paraissent être venus assez souvent à Oisemont et il est parlé dans le Procès de chapitres tenus par eux en l'église de la maison, ce qui tendrait à confirmer la supposition que nous avons faite de l'importance de la commanderie.
Précepteurs d'Oisemont
— vers 1277, frère Arnoul de Guise, sergent.
— vers 1296, frère Raoul l'Anglois, sergent.
— vers 1301, frère Jean de Crèvecoeur, sergent.
— vers 1302, frère Nicolas de la Celle, sergent.
— vers 1307, frère Guillaume de la Place, sergent.
1. Procès des Templiers, tome I, pages 78.
Fuisse receptum in capella domus Templi de Bosseria Ambianensis diocesis, in instanti octaba Pasche erunt octo anni vel circa, per fratrem Johannem de Crepicordio servientem, de mandato fratris Garini de Grandi Villarii, preceptoris de Pontivo, presentibus fratribus Egidio de Rotangi presbitero, Nicolao de Cella quondam preceptore dicte domus, et Hugone de Gamaches, et Johanne Burgundo
Fratrem Egidium de Rotangi presbiterum (page 133)
2 et 3. Procès des Templiers, tome I, pages 358, 488.
Fuerat receptus in dicto ordine a fratre Arveo de villa Petrosa, quondam preceptore, tunc baillive de Pontivo Ambianensis diocesis, in capella domus Templi d'Oysemont ejusdem diocesis, post missam die Mercurii, post Quasimodo geniti -359- proxima erunt circiter XXXIIII anni, presentibus fratribus Johanne de Renanvilla, Arnulpho de Guisa preceptore dicte domus d'Oysemont servientibus, et Anrico de Gamaches presbitero.
4 et 5. Procès des Templiers, tome II, page 132.
In capella dicte domus de Grandi Silva, presentibus fratribus Petro de Limecuria quondam preceptore dicte domus, ut ei videtur, et Radulpho Anglici, qui fuerat mercerius ante ingressum ordinis, preceptore tunc domus Oysimont Ambianensis diocesis.
6. Procès des Templiers, tome II, page 667.
Fuisse receptum per fratrem Johannem de Sernay servientem quondam, preceptorem tunc de Oysimonte Ambianensis diocesis, in capella dicte domus de Oysimonte in festo Omnium Sanctorum proximo preterito fuerunt octo anni vel circa, presentibus fratribus Egidio de Rotengi presbitero supra examinato, Nicolao de Cella quondam preceptore dicte domus.
7. Procès des Templiers, tome I, pages 63 et 450.
Guillelmus de Platea de Belvaco preceptor de Cysimonte.
Top

 

Baillie de Abbeville — Acheux
Département: Somme, Arrondissement: Abbeville, Canton: Moyenneville, commune: Acheux-en-Vimeu - 80

Maison du Temple d'Acheux
Maison du Temple d'Acheux

— Les Templiers eurent sans doute des terres sur le territoire d'Acheux, d'où la nécessité pour eux d'y avoir des bâtiments ou tout au moins une grange : « in quadam grangia Templi vocata Aseus (1) »
1. Procès des Templiers, tome I, page 362.
Le texte porte « Asens », mauvaise lecture pour « Aseus ».
— Peut-être y eut-il également une petite propriété du Temple à Villeroy, dans le canton d'Oisemont, car il est parlé dans le Procès (tome I, page 243) d'un certain frère Michel, prêtre de Villeroy.
Top

 

Baillie de Abbeville — Mouflières
Département: Somme, Arrondissement: Amiens, Canton: Oisemont, Commune: Mouflières - 80

Maison du Temple de Mouflières
Maison du Temple de Mouflières

— La commanderie du Temple de ce nom (« in capella vel camera domus Templi de Mofleriis, Ambianensis diocesis »), avait pour commandeur ou précepteur, en 1280, Arnoul de Guise, que nous avons dit avoir dirigé Oisemont un peu avant cette époque, et que l'on trouve encore vers 1290-1291 en cette même maison de Mouflières. La commanderie était dans la dépendance du maître du Ponthieu, et l'un d'eux, Hervé de Villepreux, y vint vers 1280 (1).
Précepteur de Mouflières
Vers 1280-1291, frère Arnoul de Guise (2), sergent.
1. Procès des Templiers, tome I, pages 465, 488.
Recepisse fratrem Nicolaum de Bornel servientem, diocesis Belvacensis, de mandato dicti fratris Roberti, in capella vel camera domus Templi de Mofleriis Ambianensis diocesis (page 465)
Johanne de Mofleriis, presbitero (page 472)
In capella domus Templi de Mofleriis Ambianensis diocesis, per fratrem Arneum de Villeprous militem quondam, preceptorem tunc ballivie Pontivi, presentibus fratribus Anrico de Gamaches presbitero (page 488)
2. Arnoul avait un écuyer nommé Etienne, qu'il fit entrer dans le Temple en 1290 ou 1291.
Top

 

Baillie de Abbeville — Correaux
Département: Somme, Arrondissement: Amiens, Canton: Oisemont, Commune: Fresnoy-Andainville - 80

Maison du Temple de Correaux
Maison du Temple de Correaux

— Le dernier précepteur d'Ecoreaux, ou mieux de Correaus, fut Pierre de Saint-Just, frère sergent ; la maison avait sans doute chapelle. Il est parlé, dans le Procès, de réceptions faites à Ecoreaux, notamment vers 1300, où l'on trouve réunis le précepteur de France, Gérard de Villiers, Thierri maître du Laonnais et le précepteur du Ponthieu (1).
Précepteur d'Ecoreaux
— 1307, frère Pierre de Saint-Just, sergent.
1. Procès des Templiers, tome I, page 474.
Frater P. de sancto Justo serviens, Belvacensis diocesis, preceptor domus Templi de Correans Ambianensis diocesis.
1. Procès des Templiers, tome II, page 415.
Item frater Nicolaus de Ambianis, dictus de Lulli, fuit receptus in domo de Correaus diocesis Ambianensis, per fratrem Gerardum de Villaribus tunc preceptorem Francie, presentibus fratre Tierrico magistro de Laudunesio, fratre Johanne de Sarnay preceptore ballivie de Pontivo.
— Parmi les Templiers, témoins d'une réception qui eut lieu, en 1291, à Sommereux, se trouve le précepteur du Temple « de Garot », sans doute Ecoreaux.
Top

 

Baillie de Abbeville — La Rosière
Département: Somme, Arrondissement: Amiens, Canton: Oisemont, Commune: Neuville-Coppegueule - 80

Maison du Temple de Rosière
Maison du Temple de Rosière

— Autre maison du Temple en Ponthieu (« in quadam camera domus Templi de Rosseria » ; « in aula domus Templi vocata la Rousiera » ; « in capella domus Templi de Rosseria » [sic]), que les précepteurs de cette baillie visitèrent; ainsi Guérin de Grandvilliers y serait venu en 1300 et en 1301. Quand le maître du Ponthieu ne peut venir, il semble que ce soit le précepteur d'Oisemont qui prenne sa place ; c'est ainsi qu'un Templier dit avoir été reçu à la Rosière en 1303 par Jean de Crèvecoeur, sur l'ordre du précepteur du Ponthieu, et en présence de divers personnages parmi lesquels Gilles de Rotangy, lui aussi d'Oisemont (1).

Le dernier précepteur de la Rosière fut frère Adam de Saint-Jean-en-Brocourt ; il avait été reçu en la maison même, le précepteur étant alors Jean le Camus (novembre 1301) (2).
Précepteurs de la Rosière
— vers 1301, frère Jean le Camus, sergent.
— en 1307, frère Adam de Saint-Jean-en-Brocourt, sergent.
1. Procès des Templiers, tome II, page 78.
Fuisse receptum in capella domus Templi de Bosseria Ambianensis diocesis, per fratrem Johannem de Crepicordio servientem, de mandato fratris Garini de Grandi Villarii quondam, tunc preceptoris de Pontivo, presentibus fratribus Egidio de Rotangi presbitero (page 78)
Fuisse receptum apud Belvacum, in capella domus Templi, a fratre Roberto de sancto Pantaleone preceptore dicti domus, in vigilia festi omnium Sanctorum proxime preteriti fuerunt XIIII anni, presentibus fratribus Garino de Grandi Villarii presbitero quem credit esse in Chipro, Petro de Cormelliis serviente, Johanne dicto le Camus serviente, defunctis (page 292)
2. Procès des Templiers, tome II, page 42.
Fuisse receptum in capella dicte domus de Roseria, per fratrem Robertum de Belvaco quondam, in instanti festo beate Katerine fuerunt novem anni vel circa,
presentibus Johanne lo Camus quondam, tunc preceptorem dicte domus (page 47)
2. Procès des Templiers, tome II, page 73.
Recipi fratrem Clementem de Hodenvilla servientem quondam, natum de prope Claromonte Belvacensis diocesis, qui fuit receptus in capella domus Templi de Morlenis dicte Belvacensis diocesis, per dictum fratrem Robertum de Sancto Justo, presente fratre Johanne le Camus quondam, preceptore tunc dicte domus
Top

 

Baillie de Sommereux — Sommereux
Département: Oise, Arrondissement: Beauvais, Canton: Grandvilliers - 60

Maison du Temple de Sommereux
Maison du Temple de Sommereux

— La maison du Temple de Sommereux, « Sommereus », « Somoreus », faisait également partie du diocèse d'Amiens et de la baillie du Temple du Ponthieu; elle était elle-même centre de baillie, avait chapelle, et son chapelain servait de curé à la localité, comme nous l'avons vu pour Oisemont.

L'un des Templiers les plus anciennement reçus à Sommereux, d'après le Procès, serait le dernier précepteur du Temple de Morlaines (1) dont l'admission dans l'Ordre remontait à la Noël 1280, sinon avant, et avait été faite par Gautier « d'Esté », chevalier, qualifié ici précepteur du Ponthieu. Mais il est à supposer que Gautier ne fut jamais que précepteur de la baillie de Sommereux ; en effet, dans le récit d'une réception faite par lui, vers 1285, en cette maison (2), Gautier est dit seulement précepteur de Sommereux, ainsi que dans le récit d'une autre réception encore, faite par le même, en 1290, au Temple de Beauvais (3)

Gautier n'est pas le seul à qui cette baillie du Ponthieu ait été attribuée, sans doute à tort : un prêtre du Temple et non des moindres, que l'on trouve désigné dans le Procès sous trois noms différents, ici c'est Robert de Saint-Pantaléon, serait venu à Sommereux, en 1291, à la Saint-Michel, et comme précepteur du Ponthieu, les précepteurs des maisons d'Esquennoy et d'Ecorcaux étant présents, ainsi qu'un frère Albert, chapelain de la maison (4).

Si Robert de Saint-Pantaléon, plus connu sous le nom de Saint-Just ou encore de Beauvais, et que nous avons dit avoir été procureur de l'Ordre en France, ne fut pas précepteur du Ponthieu, il est certain qu'il dut administrer, pendant quelques années, la baillie de Sommereux. C'est le précepteur du Ponthieu lui-même, frère Baudouin de Saint-Just, qui nous l'apprend, ayant été reçu, en 1294, à Sommereux, par Robert de Saint-Just, qu'il dit précepteur de la baillie du Temple de Sommereux, frère Pierre de Bresle étant précepteur de la maison, frère Aubert de Grumesnil, chapelain-curé et frère Ansoud, sergent, économe dispensator (5)

Robert est encore à Sommereux en 1298, mais peut-être n'y est-il qu'en passant, comme Hue de Perraud qui visita la maison à diverses reprises, en 1297 (6), en 1298 et vers 1300 (7), cette fois accompagné d'un lieutenant ou compagnon, frère Guillaume de Lus, plus tard commandeur de Villemoison.

Après le visiteur de France, c'est le précepteur de la baillie de France, Gérard de Villiers, que l'on trouve à Sommereux en 1301, et puis de nouveau Robert de Saint-Just, en 1303 et en 1304 (8) ; le chapelain est toujours Aubert de Grumesnil. Ce dernier ne fut pas d'ailleurs le seul prêtre de la maison à cette époque, on y trouve aussi un certain Jean Peynet et Thomas Morel ou Moreau de Bresle, prêtre-curé de Sommereux.

Le dernier précepteur de la maison fut un frère sergent originaire du diocèse de Sens, Robert le Brioys ou de Brioys, qui était entré dans le Temple à vingt-deux ans; à l'époque de son interrogatoire, il n'avait guère plus de trente-cinq ans (9).
Précepteurs de la baillie de Sommereux
— vers 1280-1290, frère Gautier « d'Este », « de Esta », « de Ote », chevalier.
— vers 1294, frère Robert de Saint-Just, prêtre.
Précepteurs de Sommereux (10)
— vers 1294, frère Pierre de Bresle, sergent.
— 1307, frère Robert le Brioys, sergent.
1. Procès des Templiers, tome II, pages 64, 65.
In capella domus templi de Somorens Ambianensis diocesis, per fratrem Galterum d'Este quondam militem, tunc preceptorem de Pontivo, presentibus fratribus Radulpho de Sorney, Jacobo de Rubeo Monte, Bartholomeo de Cays et Roberto de Rozis deffunctis (page 64)
Fratrem Johannem de Nans presbiterum quondam, per unum annum vel circa ante capcionem eorum, in capella domus Templi de Morlenis, presente fratre Adam Colli Ordei (page 65)
2. Procès des Templiers, tome I, page 463.
Ipse autem receptus fuit in capella domus Templi de Somorens Ambianensis diocesis, per fratrem Galterum de Esta quondam, tunc preceptorem dicte domus.
3. Procès des Templiers, tome I, page 450.
Fratrem Galterum de Ote, militem quondam, tunc preceptorem de Somerens Ambianensis diocesis, in capella domus Templi Belvacensis.
4. Procès des Templiers, tome II, page 340.
Receptus fuerit apud Sommerens diocesis Ambianensis, in festo sancti Michaelis fuerunt sexdecim anni, per fratrem Robertum de Sancto Penthaleone preceptorem ballivie de Pontivo, presentibus fratre Auberto capellano dicte domus, preceptoribus de Quesneto et de Garot, fratre Guillelmo de Platea.
5. Procès des Templiers, tome I, page 241.
Fratre Ansoldo serviente, dispensatore domus templi de Somorens Ambianensis diocesis.
6. Procès des Templiers, tome II, page 71.
7. Schottmuller, tome II, page 45.
8. Procès des Templiers, tome I, page 471.
Fratrem Garinum de Grandi Villarii, quondam preceptorem ballivie de Pontivo.
9. Procès des Templiers, tome I, page 447.
10. Sur Sommereux, voir encore : Procès des Templiers, tome I, pages 67, 151, 241, 466, et tome II, pages 24, 41, 45, 46, 69,318.
Top

 

Baillie de l'Aisne — 2 — Vermandois
Département: Aisne, Arrondissement et Canton: Saint-Quentin - 02

Maison du Temple de Vermandois
Maison du Temple de Vermandois

— Les précepteurs du Temple en Vermandois, dans les trente années qui précédèrent l'abolition des Templiers, paraissent avoir été.
— 1274, frère Pierre le Normand.
— vers 1280-1285, frère Jean de Maimbressy, chevalier.
— vers 1294, frère Guérin de Grandvilliers.
— vers 1305, frère Eude.

Pierre le Normand, qui est qualifié précepteur de la milice du Temple en la baillie de Vermandois dans un acte daté du mois d'octobre 1274 (1) est le même que celui que nous avons dit avoir été lieutenant du précepteur de France en 1267, puis précepteur du Laonnais.

Guérin de Grandvilliers fut précepteur (« magister ballivie Viromandensis ») vers 1294-1297 (2) et quitta le Vermandois pour le Ponthieu, ce qui expliquerait peut-être pourquoi Guérin est dit parfois précepteur du Ponthieu et du Vermandois (3).

Enfin, un Templier, qui n'était dans l'Ordre que depuis l'an 1305, parle d'une réception faite dans ces derniers temps par le précepteur de la baillie du Vermandois, frère Eude.
1. Inventaire sommaire des archives départementales. Aisne. Série H, page 40.
2. Procès des Templiers, tome II, page 354.
Receptus in domo de Bosco prope Frainices, per fratrem Garinum de Grandivillari magistrum ballivie Viromandensis, presentibus fratre Johanne de Crevecuer, fratre Petro preceptore, et fratre Petro socio dicte domus de Bosco.
3. Procès des Templiers, tome I, pages 556 et 622.
Fratrem Garinum de Grandi Villarii, quondam servientem, tunc preceptorem de Pontivo.
Top

 

Baillie de l'Aisne — Le Câtelet
Département: Somme, Arrondissement et Canton: Péronne, Commune: Cartigny - 80

Maison du Temple de Câtelet
Maison du Temple de Câtelet

— La maison du Temple du Câtelet, qui avait chapelle, était comprise dans la baillie du Vermandois et le diocèse de Noyon : « in capella domus Templi de Castellano in Veromandia, Noviomensis diocesis » ; « in domo de Castellano juxta Peronam »; « ad quamdam grangiam dicte domus. »

Un sergent du Temple nous apprend qu'il y aurait été reçu vers l'an 1280, par le chevalier du Temple Jean de Maimbressy qu'il ne désigne pas autrement dans la première enquête (1), mais qu'il dit avoir été précepteur du Vermandois, lorsqu'il fut interrogé à nouveau en 1311 (2).
La chose est d'ailleurs confirmée par le chapelain d'Oisemont, Gilles de Rotangy, qui avait été reçu à Sommereux, en 1285 environ, en présence de divers, dont Jean de Maimbressy, précepteur du Vermandois (3).

Guérin de Grandvilliers, autre précepteur de la baillie du Vermandois, vint également au Câtelet, notamment en 1300 (4) ; il n'y venait d'ailleurs pas pour la première fois, ayant assisté entre autres à la réception dont nous avons parlé plus haut (1280) (5).
1. Procès des Templiers, tome II, page 557.
Receptus fuerat per fratrem Johannem de Manbressi militem quondam, preceptorem Viromandie, in capella domus Templi de Castellario in Veromandia Noviomensis diocesis, presentibus fratribus Garino de Grandi Villarii, Johanne de Sano Pucto servientibus.
1. Procès des Templiers, tome I, page 410.
Frater Radulphus Moyset dicti ordinis Templi, etatis sexaginta quinque annorum vel circa, morans in domo de Castellario juxta Peronam.
2. Procès des Templiers, tome I, page 557.
Fratrem Johannem de Manbressi militem quondam, preceptorem tunc Viromandie, in capella domus Templi de Castellario in Veromandia Noviomensis diocesis.
3. Procès des Templiers, tome I, page 464.
Frater Egidius de Rotangi presbiter curatus ecclesie d'Oysemont Ambianensis diocesis.
4. Procès des Templiers, tome II, page 120.
Fuisse receptum in capella domus Templi de Castellorio Noviomensis diocesis, per fratrem Garinum quondam de Grandi Villarii, presentibus fratribus Johanne Godardi et Petro Bergerio servientibus.
5. Voir encore pour le Câtelet : Procès des Templiers, tome II, page 409, et Schottmuller, tome II, page 45.
Top

 

Baillie de Montécour — Montécour
Département: Somme, Arrondissement: Péronne, Canton: Ham, Commune: Monchy-Lagache - 80

Maison du Temple de Montécour
Maison du Temple de Montécour

— Comme la maison précédente, la baillie du Temple de Montécourt était en Vermandois et dans le diocèse de Noyon ; la maison était pourvue de chapelle et son dernier précepteur fut Robert de Cernay, sergent ou même chevalier du Temple.
Il y avait aussi un sénéchal de la maison, frère Jean de Pont-l'Évêque, lequel n'avait pas vingt-cinq ans en 1307 (1) ; le prêtre ou chapelain, en 1304, était frère Herbert, picard. Quant à Robert de Cernay, il est dit tantôt précepteur de la baillie de Montécourt et tantôt de la maison; ainsi un prêtre septuagénaire dit avoir été reçu à Montécourt, dans les premiers mois de l'an 1305 par le chevalier Gilles de Chivres, sur l'ordre de Robert qu'il appelle précepteur de la baillie (2) ; aux deux autres réceptions faites en la maison, en 1304 et en 1305, Robert de Cernay, précepteur de Montécourt, ne fait qu'assister, ayant dû s'effacer devant Guérin de Grandvilliers et Robert de Beauvais (3).
Précepteur de Montécourt
Vers 1304-1305, frère Robert de Cernay, sergent.
1. Procès des Templiers, tome II, page 378.
Frater Johannes de Ponte Episcopi, etatis XXIIIIor annorum vel circa, senescallus in domo de Montecuria in Viromandia, ordinis milicie Templi.
2. Procès des Templiers, tome II, page 407.
Receptus fuit apud Montescourt, tres anni erunt Dominica ante instans Carnisprivium, per fratrem Egidium de Chivre militem, de precepto fratris Roberti de Samayo militis, preceptoris ballivie de Montescourt, presentibus fratre Johanne Watel, fratre Adam de Sarnay.
3. Procès des Templiers, tome I, page 371.
Receptus fuerat per fratrem Robertum de Belvaco, presbiterum quondam, preceptorem de Pontivo, in capella domus Templi de Mont Cucourt Noviomensis diocesis, presentibus fratribus Roberto de Sernoy, Radulpho de Grandi Villarii, Johannes de Ningrancuria servientibus.
3. Procès des Templiers, tome II, page 262.
Recipi fratrem Petrum de Gressibus servientem, Ambianensis diocesis, de cujus vita vel morte non habet certitudinem, in capella domus Templi de Montesart Noviomensis diocesis, per fratrem Guarinum de Grandevillarii servientem quondam, preceptorem tunc de Pontivo.
Top

 

Baillie de Montécour — Fontaine-sous-Montdidier
Département: Somme, Arrondissement et Canton: Montdidier - 80

Maison du Temple de Fontaine-sous-Montdidier
Maison du Temple de Fontaine-sous-Montdidier

— La maison de Fontaine ou mieux de Fontaines (« in domo de Fontanis », « de Fontanis subtus Montem Desiderii, Ambianensis diocesis », « de Fontanis juxta Montem Desiderii in Piccardia ») dut avoir une certaine importance à en juger par les dignitaires du Temple qui la visitèrent.

A une époque que les anciens du Temple, lors du Procès, avaient seuls pu connaître, Amauri de la Roche (précepteur de France) serait venu à Fontaine (1) ; puis les visiteurs de France avaient passé eux aussi par cette maison picarde.
Le précepteur d'une maison du Temple limousine nous apprend, en effet, qu'il avait été reçu, vers 1293, à Fontaine par le visiteur de France, Geoffroi de Vichiers (2).
Un autre, gardien de la maison voisine de La Druelle, fut reçu également à Fontaine, à la fin de l'année 1297, par le visiteur de France (Hue de Perraud), en présence de plusieurs Templiers, dont le précepteur de la maison, Jean le Trésorier (3).

Il est certain que le précepteur de Fontaine avait un remplaçant, sorte de second précepteur, appelé tantôt gardien (« custos ») de la maison et tantôt lieutenant du précepteur (« vicarius preceptoris », « locum tenens »); c'était en 1299, frère Gérard de Songeons (4).
Il y eut aussi à Fontaine, vers 1285, un prêtre habitant la maison, nommé frère Simon (5).
Pour ce qui est des ressources de la maison et de ses rapports avec la maison de Paris, nous renverrons au Journal du trésor du Temple (6).
Précepteur de Fontaine-sous-Montdidier
— vers 1297, frère Jean le Trésorier.
Lieutenant du précepteur
— vers 1299, frère Gérard de Songeons.
1. Procès des Templiers, tome II, page 410.
Recipi fratrem Michaelem de Flers in domo de Fontanis subtus Montem Desiderii, per fratrem Amalricum de Rochis.
2. Schottmuller, tome II, page 49.
3. Procès des Templiers, tome II, page 380.
Frater Matheus de Tabula custos domus de Druelles Ambianensis diocesis, fuit receptus in domo de Fontanis, per visitatorem Francie, presentibus fratre Garnero de Compendio et fratre Johanne thesaurario, preceptore dicte domus.
— Ce Jean le Trésorier serait-il par hasard Jean II de Tour, alors sous-trésorier du Temple de Paris ?
4. Procès des Templiers, tome II, pages 381.
Recipi, fratrem Thomam de Roquencourt per fratrem Gerardum de Sauchons custodem domus de Fontanis ; et quemdam alium vocatum Petrum de Fontanis per dictum fratrem Johannem de Turno.
5. Procès des Templiers, tome I, page 464.
Receptus fuit in capella domus Templi de Somorens Ambianensis diocesis, per fratrem Galterum de Esta quondam, preceptorem dicte domus, presentibus fratribus Symone presbitero, commorante in domo eorum de Fontanis.
6. Mémoire sur les opérations financières des Templiers, par M. Léopold Delisle, pages 177, 200, 208, 210.
Top

 

Baillie de Vermandois — La Druelle
Département: Somme, Arrondissement: Montdidier, Canton: Ailly-sur-Noye, commune: Louvrechy - 80

Maison du Temple La Druelle
Maison du Temple La Druelle

— En 1307, le gardien de la maison de La Druelle était Mathieu de la Table qui avait pris l'habit du Temple une dizaine d'années auparavant (1).
L'un de ses prédécesseurs fut peut-être un certain frère Guiard « de Cannoys » qui aurait reçu vers 1285, en la maison, sur l'ordre du trésorier Jean de Tour, l'un des Templiers cités dans le procès (2).
Précepteurs de La Druelle
— vers 1285, frère Guiard de « Cannoys » ?
— 1307, frère Mathieu de la Table, sergent.
1. Procès des Templiers, tome II, page 380.
Frater Matheus de Tabula custos domus de Druelles Ambianensis diocesis, fuit receptus in domo de Fontanis, per visitatorem Francie.
2. Procès des Templiers, tome II, page 334.
Fuit receptus in domo de Druerya Ambianensis diocesis, per fratrem Guiardum de Cannoys, de mandato fratris Johannis de Turno thesaurarii, presentibus fratribus Radulpho dicto Moyses, Guillelmo dicto le Bryes.
Top

 

Baillie de Vermandois — Fréniches
Département: Oise, Arrondissement: Compiègne, Canton: Guiscard - 60

Maison du Temple de Fréniches
Maison du Temple de Fréniches

— Maison du Temple de la baillie du Vermandois, dans le diocèse de Noyon, laquelle avait chapelle : « in domo de Bosco prope Frainices », « de Bosco in Viromandia », etc. Pierre de Poignencourt, sergent du Temple, qui avait été quelque temps clavaire de la maison, dit que les aumônes et l'hospitalité y étaient convenablement observées (1) ; or, l'on sait que l'on ne faisait pas l'aumône dans les petites maisons de l'Ordre.

On trouvera dans le Procès le récit de quelques réceptions faites en cette maison du Bois, soit par un prêtre du Temple, frère Daniel le Breton (2), soit par Robert de Cernay, quoique le fait ne soit pas certain ; quel que soit d'ailleurs le recevant, l'un de ceux qui étaient là alors (1296), frère Pierre de Lagny, aurait réussi à s'enfuir plus tard, en 1307 (3).
Enfin le maître de la baillie du Vermandois, Guérin de Grandvilliers, vint au Bois-près-Fréniches on 1297 ou environ, frère Pierre étant précepteur de la maison, et en 1299 (4).
Précepteur du Bois-près-Fréniches
Vers 1297, frère Pierre.
1. Procès des Templiers, tome I, page 353.
Fuit receptus in domo de Bosco prope Frainices, per fratrem Garinum de Grandivillari magistrum ballivie Viromandensis, presentibus fratre Johanne de Crevecuer, fratre Petro preceptore, et fratre Petro socio dicte domus de Bosco.
2. Procès des Templiers, tome II, page 409, 410.
Frater Radulphus Moyset dicti ordinis Templi, in domo de Castellario juxta Peronam, fuit receptus in domo de Bosco ballivie Viromandie, per fratrem Danielem Britonem presbyterum dicti ordinis.
3. Procès des Templiers, tome I, page 362.
Recepcioni Roberti Valvassoris servientis in domo Templi Bossi in Veromandia diocesis Noviomensis, facte, ut ei videtur, licet non bene recolat, per fratrem Robertum de Sernoy, quondam, presentibus ipso teste, et fratre P. de Latigniaco, qui affugit quando alii Templarii fuerunt capti, et sunt circiter XV anni quod dicta recepcio fuit facta, et interfuerat recepcioni fratris Galterii, cujus cognomen ignorat, sed dicebatur attinere fratri Gerardo de Villaribus in domo Templi vocata Aymont diocesis Ambianensis, qui fuit receptus a fratre Petro de Latigniaco supradicto
4. Procès des Templiers, tome II, pages 353 et 390. — Sur la maison du Bois, voir aussi tome II, page 59.
Top

 

Baillie de Vermandois — Bellicourt
Département: Oise, Arrondissement: Compiègne, Canton: Ressons-sur-Matz, Commune: Cuvilly - 60

Maison du Temple de Bellicourt
Maison du Temple de Bellicourt

— Frère Henri de Compiègne, sergent, qui était entré à seize ans dans l'Ordre, fut reçu vers 1281, par Jean le Français, alors précepteur de France, en cette maison du diocèse de Beauvais : « in capella domus Templi de Bellincuria, Belvacensis diocesis (1). »
Fuisse receptum, sunt circiter XXX anni, in capella domus Templi de Bellincuria Belvacensis diocesis, per fratrem Johannem lo Franceys militem quondam, preceptorem tunc Francie, presentibus fratribus Raynaudo de Codu, et Raynaudo de Argenvilla militibus, et Bartholomeo de Cay serviente.
Top

 

Baillie de Vermandois — Esquennoy
Département: Oise, Arrondissement: Clermont, Canton, Breteuil - 60

Maison du Temple de Esquennoy
Maison du Temple de Esquennoy

— C'est à peine s'il est fait mention de cette maison du Temple dans le Procès; il y est dit seulement que le précepteur d'Esquennoy, était parmi les trois ou quatre précepteurs témoins de la réception d'un certain Jean de Laigneville à Sommereux, en 1291 (1).

En 1307, la maison avait pour économe (« dispensator domus des Quenoi ») un Templier de vingt ans, Pierre de Laigneville, qui ne comptait pas encore deux ans de profession (2).

Tels sont les renseignements fournis par le Procès sur cette maison, qui dut être plus ou moins unie à la baillie du Temple de Lagny-le-Sec, à en juger par les mentions suivantes, qui se lisent dans le Journal du Trésor du Temple (3) :
17 nov. 1295. Pro domo des Quenoiz, 22 livres, 5 sols super preceptorem Latigniaci Sicci.
4 déc. 1295. Pro domo des Quenoiz, 17 livres, 15 sols super preceptorem Latigniaci Sicci.
26 mai 1296. Pro guedis domus de Quenesiis, 26 livres 15 sols super preceptorem Latigniaci Sicci.
1. Procès des Templiers, tome II, page 341.
Recepcionis apud Sommerens diocesis Ambianensis, per fratrem Robertum de Sancto Penthaleone preceptorem ballivie de Pontivo, presentibus fratre Auberto capellano dicte domus, preceptoribus de Quesneto et de Garot, fratre Guillelmo de Platea.
2. Procès des Templiers, tome II, page 415.
Frater Petrus de Laigneville dispensator domus des Quenoi, etatis XX annorum vel circa, juratus eodem modo de se et aliis in causa fidei dicere veritatem, et interrogatus de tempore et modo sue recepcionis, dixit per juramentum suum quod fuit receptus in domo de Latigniaco Sicco.
3. Mémoire sur les opérations financières des Templiers, pages 190, 191, 206.
Top

 

Baillie de Beauvais — 3 — Beauvais
Département: Oise, Arrondissement et Cantons: Beauvais - 60

Maison du Temple de Beauvais
Maison du Temple de Beauvais

— Il n'y eut pas seulement à Beauvais une maison du Temple importante, il y eut aussi une baillie de cet Ordre, dont le maître paraît avoir été, vers 1300, frère Jean Moet, et le Procès nous apprend que ce dignitaire alla procéder alors à une réception au Temple du Bois d'Écu (1).

Quant à la maison du Temple de Beauvais, qui était placée sous le vocable de saint Pantaléon, l'un des saints qui paraissent avoir été particulièrement en honneur chez les Templiers, il est parlé, dans le Procès, de sa chapelle, du dortoir et du cimetière de la maison. Nous ne connaissons que le nom de l'un de ses précepteurs, lequel au surplus était peut-être précepteur de la baillie de Beauvais, le prêtre du Temple bien connu, Robert de Saint-Just.

Robert qui, dans les dernières années du Temple, était procureur général de l'Ordre en France et qui, comme nous l'avons déjà dit, fut connu également sous le nom de Robert de Saint-Pantaléon (2), avait débuté à Beauvais comme chapelain ou curé de la maison.
C'est le précepteur d'Oisemont qui nous l'apprend, ayant été reçu vers l'an 1290 en la chapelle de la maison du Temple de Beauvais, en présence des précepteurs du Bois-d'Ecu, de Messelan et de Robert de Saint-Pantaléon, prêtre, alors curé de la maison (3).
De chapelain, Robert passa précepteur, ce qui nous semble un fait plutôt rare chez les Templiers; c'est ainsi que le précepteur d'une maison du Temple sénonaise avait reçu la robe du Temple à Beauvais, des mains de Robert de Saint-Pantaléon, précepteur de la maison, en 1296 environ, en présence de plusieurs Templiers parmi lesquels se trouvait Jean le Camus, sergent, peut-être précepteur de Morlaine (4).
D'après un sergent du Temple, reçu plus tard, vers 1303, Robert de Saint-Just, tout en étant précepteur du Temple de Beauvais, aurait dirigé la baillie du Ponthieu (5), ce qui nous paraît erroné ; mais il est certain qu'à cette époque Robert était précepteur de la maison beauvaisienne (6).

Tels sont les exemples recueillis dans le Procès, qui nous montrent Robert de Saint-Just agissant comme chapelain ou comme précepteur ; on trouvera en outre dans ce même Procès le récit de réceptions à lui attribuées, en 1290 (7), en 1291 (8) et en 1303 (9), sans désignation de fonction.
Précepteur de la baillie de Beauvais
— vers 1300, frère Jean Moet, sergent.
Précepteur du Temple de Beauvais
— vers 1296-1303, frère Robert de Saint-Just, prêtre.
1. Procès des Templiers, tome I, page 325.
Receptus in capella domus Templi vocata le Boys d'Escutz Belvacensis diocesis, per fratrem Johannem Moet, preceptorem ballivie Belvacinii, presentibus solum fratribus Johanne de Langivilla presbitero et Petro de Cormeles servientibus.
2. Procès des Templiers, tome I, page 460.
Frater Robertus de sancto Justo, pro eo quia fuit ortus de sancto Justo et tenuit domum Templi de sancto Pantaleone et de Belvaco.
3. Procès des Templiers, tome I, page 450.
Frater Guillelmus de Platea Belvacensis diocesis, serviens, preceptor domus d'Oysemont Ambianensis diocesis.
4. Procès des Templiers, tome I, page 291.
Fuisse receptum apud Belvacum, in capella domus Templi, a fratre Roberto de sancto Pantaleone preceptore dicti domus, presentibus fratribus Garino de Grandi Villarii presbitero quem credit esse in Chipro, Petro de Cormelliis serviente, Johanne dicto le Camus serviente, defunctis.
5. Procès des Templiers, tome II, pages 41.
Fuisse receptum in capella domus Templi de Belvaco, per fratrem Robertum de sancto Pantaleone preceptorem dicte domus et baillivie de Pontivo.
6. Procès des Templiers, tome II, page 56.
In recepcionibus aliorum; nam vidit recipi fratrem Robertum le Verrier servientem, quem credit vivere, per fratrem Robertum de Sancto Justo quondam, in capella domus Templi de Belvaco, non recolit de tempore, presente fratre Thoma de Envalle presbitero.
7. Procès des Templiers, tome I, page 466.
Requisitus quare in recepcione aliorum preceperat dicta illicita fieri, respondit quod pro eo quia dictus frater Robertus preceperat ei quod secundum modum debitum ordinis reciperet.
8. Procès des Templiers, tome II, page 65.
Recipi per eumdem modum, ut sibi videtur, sunt XX anni vel circa, in capella domus Templi de Belvaco, per fratrem Robertum de Sancto Justo presbiterum quondam, fratrem Albertum de Belvaco presbiterum.
9. Procès des Templiers, tome I, page 477.
— Réception du futur précepteur du Temple de Sériel.
Top

 

Baillie de Beauvais — Morlaine
Département: Oise, Arrondissement: Beauvais, Canton, Nivillers, Commune: Tillé - 60

Maison du Temple de Morlaine
Maison du Temple de Morlaine

— Cette maison du Temple, qui avait chapelle (1), n'était pas éloignée de Beauvais; aussi ne s'y fit-il pas une réception sans Robert de Saint-Just, ou sans son ordre.

En 1301 et en 1302 (dates approximatives d'ailleurs comme toutes les époques indiquées à l'aide du Procès), frère Jean le Camus étant précepteur de la maison (2), Robert vient recevoir à Morlaine, tandis qu'en 1306, c'est le prêtre du Temple Jean de Namps (précepteur de Neuilly) qui procède à une réception, sur l'ordre de Robert de Saint-Just, en présence du précepteur de Morlaine, frère de Laversines (3).
Précepteurs de Morlaine
— vers 1301-1302, frère Jean le Camus, sergent.
— vers 1306, frère de Laversines.
1. Procès des Templiers, tome II, page 49.
Fuit receptus per fratrem Johannem de Nans presbiterum, de mandato dicti fratris Roberti, in Capella domus Templi de Morlenis Belvacensis diocesis.
2. Procès des Templiers, tome II, pages 56, 72.
Fuisse receptum a dicto fratre Roberto, in capella domus Templi de Morlenis Belvacensis diocesis, presentibus dicto fratre Philippo, et fratribus Petro de Laya, et Clemente -57- de Hodenvilha servientibus (page 56).
Recipi fratrem Clementem de Hodenvilla servientem, natum de prope Claromonte Belvacensis diocesis, qui fuit receptus in capella domus Templi de Morlenis dicte Belvacensis diocesis, per dictum fratrem Robertum de Sancto Justo (page 72).
3. Procès des Templiers, tome II, pages 48, 61.
Fuit receptus, circa festum Omnium Sanctorum proxime preteritum fuerunt quatuor anni, in capella domus Templi de Morlenis Belvacensis diocesis, per fratrem Johannem de Nans presbiterum quondam, de mandato fratris Roberti de Sancto Justo quondam, presentibus fratribus Philippo de Lavarcines.
— II ne faut pas oublier qu'à cette époque Robert était procureur de l'Ordre et qu'il avait dû quitter le Temple de Beauvais.
Top

 

Baillie de Beauvais — Bois-Ecu
Département: Oise, Arrondissement: Beauvais, Canton, Crèvecoeur-le-Grand, Commune: Luchy - 60

Maison du Temple de Bois-Ecu
Maison du Temple de Bois-Ecu

— Autre maison du Temple du Beauvaisis et du diocèse de Beauvais («  » ; « domus de Bosco scuti »), dont le dernier précepteur fut Nicolas de Compiègne, frère sergent, originaire du Soissonnais, reçu Templier vers l'an 1299 (1).

Un des prédécesseurs de Nicolas avait été Pierre « Gande » qui, étant précepteur du Bois-d'Ecu, assista en 1290 à la réception au Temple de Beauvais de Guillaume de la Place, plus tard précepteur (2).

Le maître de la baillie du Beauvaisis visita parfois le Bois-d'Ecu; en effet un sergent du Temple dit avoir été reçu, en 1300, en la chapelle de la maison, par Jean Moet alors précepteur de la baillie (3).

Enfin, le Temple du Bois-d'Ecu, comme celui d'Esquennoy, paraît avoir été plus ou moins tributaire de celui de Lagny-le-Sec, comme semblent l'indiquer les passages suivants du Journal du trésor du Temple :

31 juillet 1295. « De preceptore Bosci scutorum..., 226 livres, super preceptorem Latigniaci Sici... »

24 mars 1296. « De guedis domus de Bosco scutorum..., 22 livres, 5 sols, super preceptorem de Latigniaco Sicco... (4). »
Précepteurs du Bois-d'Ecu
Vers 1290, frère Pierre « Gande (5) »;
En 1307, frère Nicolas de Compiègne, sergent.
Probablement Bois Béhu de nos jours
1. Procès des Templiers, tome I, page 649, et tome II, page 417.
In capella domus Templi vocate le Boys d'Escutz, Belvacensis diocesis
Frater Nicolaus de Compendio preceptor domus de Bosco Scuti.
2. Procès des Templiers, tome I, page 450.
In capella domus Templi Belvacensis, presentibus fratribus Roberto de sancto Pantaleone, presbitero quondam, tunc curato dicte domus Belvacensis, Petro Gande, tunc preceptore deu Boys Destruz Belvacensis diocesis.
3. Procès des Templiers, tome I, page 325.
Receptus, ut dixit, in capella domus Templi vocata le Boys d'Escutz Belvacensis diocesis, per fratrem Johannem Moet, preceptorem ballivie Belvacinii.
— Autres mentions du Bois-d'Ecu : Procès des Templiers, tome I, pages 448, 570.
4. Mémoire sur les opérations financières des Templiers, par M. Léopold Delisle, pages 180, 202.
5. Pierre « Gande » fut dans la suite précepteur du Temple de Beauvais-en-Gâtinais.
Top

 

Baillie de Beauvais — Neuilly-sous-Clermont
Département: Oise, Arrondissement: Clermont, Canton: Mouy - 60

Maison du Temple de Neuilly-sous-Clermont
Maison du Temple de Neuilly-sous-Clermont

— Le dernier précepteur de la maison du Temple de Neuilly fut un prêtre nommé frère Jean de Namps ; il est mentionné parmi les témoins de deux réceptions qui eurent lieu, en 1307 et un peu avant, en la chapelle de la maison de Neuilly, réceptions faites par Raoul de Gisy. Il paraît que Hue de Perraud aurait eu un de ses neveux, Pierre, parmi les Templiers de cette commanderie (1).

Précepteur de Neuilly-sous-Clermont
— 1307, frère Jean de Namps, prêtre.
1. Procès des Templiers, tome I, page 569
Recipi, per dictum fratrem Radulphum, fratrem Johannem de Domenecuria servientem, Ambianensis diocesis, in capella domus Templi de Nulhiaco Belvacensis diocesis, non recolit de tempore, presentibus fratribus Johanne de Nans presbytero, Ambianensis diocesis, preceptore tunc dicte domus de Nulhiaco, et Roberto le Brioys.
1. Procès des Templiers, tome II, page 116.
Fuisse receptum in capella domus Templi de Nuylhi Belvacensis diocesis, per fratrem Radulphum de Gisiaco, testem supra examinatum, presentibus fratribus Johanne de Nans presbitero.
Top

 

Baillie de Beauvais — Laigneville
Département: Oise, Arrondissement: Clermont, Canton: Liancourt - 60

Maison du Temple de Laigneville
Maison du Temple de Laigneville

— A Laigneville comme à Neuilly, on constate la présence de Raoul de Gisy, précepteur du Temple en Brie, ainsi que celle du précepteur de Lagny-le-Sec ; mais nous ne saurions dire s'ils y vinrent en voisins ou si l'autorité du précepteur de la Brie s'étendait jusque sur le Beauvaisis ; car Raoul de Gisy, lorsqu'il comparut devant les enquêteurs, se dit précepteur de la maison du Temple de Lagny-le-Sec et de Sommereux (1) et non pas de la Brie, comme il est dit dans le Journal du trésor du Temple.

Les deux derniers précepteurs ou commandeurs de Laigneville furent frère Jean de Laigneville, prêtre, d'abord chapelain de la maison et curé de la localité, et frère Elie de Jouarre, sergent.

Le premier, Jean de Laigneville, ainsi appelé du nom de la maison, était déjà prêtre du Temple à Laigneville vers 1285, au dire du précepteur d'Orrouy-sur-Authonne. Celui-ci se rappelait l'avoir vu lors de sa réception dans cette maison, par le précepteur de Lagny-le-Sec, sur l'ordre de Jean Ier de Tour (2).

Dix ans après environ, Jean n'était encore que l'un des chapelains de la maison, l'autre étant frère Regnaud, et c'est encore le précepteur de Lagny, le même que précédemment, frère Nicolas, qui venait recevoir à Laigneville (3) ; c'est sans doute peu après que Jean de Laigneville fut à la fois chapelain et précepteur ou curé et précepteur du Temple de Laigneville, comme le dénomme un Templier qui se confessa à lui, en la maison du Temple de Lagny-le-Sec (4), en 1304.

En cette même année 1304, Jean de Laigneville, précepteur, assistait, en la chapelle de sa maison, à la double réception par Raoul de Gisy, de Toussaint (5) et de Jean de Gisy, prêtre ; le clavaire de Laigneville était alors frère Gui de Belleville (6).

Le dernier précepteur de la maison du Temple de Laigneville fut Elie de Jouarre, déjà nommé, frère sergent, et tout jeune encore lorsqu'il fut arrêté (7).
Précepteurs de Laigneville
— vers 1296-1304, frère Jean de Laigneville, prêtre.
— en 1307, frère Élie de Jouarre, sergent.
1. Procès des Templiers, tome I, page 394.
Frater Radulphus de Gisi serviens, preceptor domus Templi de Latinihaco Sico et de Somorens Belvacensis diocesis, et receptor Campanie pro domino rege Francorum.
2. Procès des Templiers, tome II, page 338.
Frater Petrus de Villari Ade, etatis quadraginta quinque annorum vel circa, preceptor domus de Oratorio super Autonem, eodem modo constitutus, juratus et interrogatus, dixit per juramentum suum quod fuit receptus in domo de Laignevilla in Belvacinio, per fratrem Nicolaum preceptorem de Latigniaco Sicco, de mandato defuncti fratris Johannis de Turno, bene sunt viginti duo anni elapsi vel circa, presentibus fratre Johanni de Laignevilla presbitero.
3. Procès des Templiers, tome II, page 413.
Fuit receptus in domo de Laignevilla in Belvacinio, per fratrem Nicolaum preceptorem de Latigniaco Sicco, de mandato defuncti fratris Johannis de Turno, bene sunt viginti duo anni elapsi vel circa, presentibus fratre Johanni de Laignevilla presbitero.
4. Procès des Templiers, tome I, page 577.
Jean de Laigneville nous parait toutefois avoir eu la situation prépondérante dans la maison, dès 1296, d'après le Journal du trésor du Temple, déjà cité :
15 avril 1296. « De domino J. de Lagnevile 63 livres, super preceptorem Latigniaci Sici... »
16 mai 1296. « De domino Johanne de Loingnevilla 25 livres, super preceptorem Latigniaci Sicci... et per fratrem Bernardum de Bosco scutorum, pro eodem domino Johanne, 45 livres, 8 sols, per eundem... » (Mémoire sur les opérations financières des Templiers, pages 204, 205.)
5. Procès des Templiers, tome II, page 310, et tome I, page 397.
Fuit receptus in domo de Bello Visu Senonensis diocesis, viginti anni sunt elapsi, per fratrem J. de Turno thesaurarium Parisiensem, presentibus fratribus Johanne dicto Le Grant de Laigneville.
6. Procès des Templiers, tome II, page 411.
Frater Guido de Ferreriis presbiter dicti ordinis, etatis quinquaginta annorum, morans apud Ragnicourt diocesis Belvacensis, juratus eodem modo de se et aliis in causa fidei dicere veritatem, et interrogatus de tempore et modo sue recepcionis, dixit per juramentum suum quod receptus fuit apud Laigneville, in capella dicte domus.
7. Procès des Templiers, tome I, page 532.
Frater Helias de Jotro serviens, Meldensis diocesis, preceptor de Lanhivilla diocesis Belvacensis
Top

 

Baillie de Beauvais — Rémécourt
Département: Oise, Arrondissement et Canton: Clermont, Commune: Rémécourt - 60

Maison du Temple de Rémécourt
Maison du Temple de Rémécourt

— L'un des Templiers interrogés en 1307, Gui de Ferrières, prêtre, nous apprend qu'il demeurait en une maison du diocèse de Beauvais, que nous n'avons pu identifier sûrement ; serait-ce Rémécourt au nord de Clermont (2) ?
La carte de Cassini indique assez au sud de cette localité une ferme de l'Hôpital contre Erquery, et aussi le Bois Saint-Jean ; de plus, Rémécourt n'est pas éloigné de Cernoy, Cressonsacq et Grandvillers, localités qui donnèrent leur nom à plusieurs frères du Temple.


Domaine du Temple de Erquy
Domaine du Temple de Erquy

Domaine du Temple de Cernoy, Cressonsacq, Grandvillers


1. Procès des Templiers, tome II, page 413.
Frater Guido de Ferreriis presbiter dicti ordinis, etatis quinquaginta annorum, morans apud Ragnicourt diocesis Belvacensis
Top

 

Baillie de Beauvais — 4 — Orrouy
Département: Oise, Arrondissement: Senlis, Canton: Crépy-en-Valois, Commune: Gilocourt - 60

Maison du Temple de Orrouy
Maison du Temple de Orrouy

— Le dernier précepteur de la maison du Temple d'Orrouy (« domus de Oratorio super Autonem »), fut frère Pierre de Villiers-Adam, âgé d'environ quarante-cinq ans en 1307, et qui avait été reçu vingt-deux ans auparavant à Laigneville, sur l'ordre de Jean Ier de Tour (1).
Précepteur d'Orrouy-sur-Authonne
— 1307, frère Pierre de Villiers-Adam.
1. Procès des Templiers, tome II, page 338.
Frater Petrus de Villari Ade, etatis quadraginta quinque annorum vel circa, preceptor domus de Oratorio super Autonem
Top

 

« Lati » ou Lassy
Département: Val-d'Oise, Arrondissement: Sarcelles, Canton: Luzarches, Commune: Bellefontaine - 95

Maison du Temple de Lassy
Maison du Temple de Lassy

— On trouve dans le Procès (1) le récit de la réception faite, à Laigneville, de deux frères nommés Guillaume et Henri, dont l'un, Guillaume, est dit prêtre curé de « Lati » dans le diocèse de Senlis (« curati de Lati »). Si un prêtre du Temple desservait cette localité, c'est qu'il y avait une maison du Temple voisine ; serait-ce la petite localité de Lassy, près Luzarches.
1. Procès des Templiers, tome I, page 568.
Recepcione sua et dicti Toussanez servari in recepcionibus fratrum Guillelmi presbyteri quondam curati de Lati Silvanectensis diocesis, et Anrici fratris carnalis ejusdem Guillemi, qui simul recepti fuerunt in dicta capella, per dictum fratrem Radulphum.
Top

 

Baillie de Beauvais — Senlis
Département: Oise, Arrondissement et Canton: Senlis - 60

Maison du Temple de Senlis
Maison du Temple de Senlis

— Bien qu'il ne paraisse pas être question, dans le Procès, d'établissements du Temple à Senlis, les Templiers n'en possédèrent pas moins une maison dans cette ville.
Un acte daté de Senlis (février 1207, v. st.) porte dans la souscription les mots suivants : « datum Silvanecti, in domo militie Templi » ; dans un autre, il est aussi fait allusion à la maison du Temple de Senlis ; un autre encore, mais postérieur aux Templiers (1322), nomme « la meson de l'Ospital de Senlis, laquelle fu jadis dou Temple (1). »
1. Layettes du trésor des chartes, tome I, n° 838. — E. Boutanc, Actes du Parlement de Paris, n° 4379 et 6632.
2. Procès des Templiers, tome I, page 86.
Frater Robertus de Hermenoville Silvanectensis diocesis respondit quod vult defendere, de toto posse suo.
3. Procès des Templiers, tome I, page 569.
Fuerat in recepcione sua et dicti Toussanez servari in recepcionibus fratrum Guillelmi presbyteri quondam curati de Lati Silvanectensis diocesis, et Anrici fratris carnalis ejusdem Guillemi.
Top

 

Baillie de Beauvais — Ivry-le-Temple
Département: Oise, Arrondissement: Beauvais, Canton, Méru - 60

Maison du Temple Ivry-le-Temple
Maison du Temple Ivry-le-Temple

— La maison du Temple d'Ivry ou d'Ivry-en-Vexin, suivant les termes mêmes du Procès (« domus de Yvriaco »), était située dans le diocèse de Rouen ; elle eut pour dernier précepteur frère Jean le Duc, de Taverny, âgé de cinquante ans environ, en 1307, et depuis vingt-huit ans dans l'Ordre (1).

Jean, dans son interrogatoire, ne dit pas depuis combien de temps il était à Ivry (aucun, d'ailleurs, des Templiers interrogés ne nous a renseigné à ce sujet), mais on peut affirmer qu'il y était en 1304, car un autre précepteur qui avait revêtu l'habit du Temple à cette époque en la maison de Messelan, le cite parmi les Templiers présents (2).

Le Journal du trésor du Temple nous donne le nom du prédécesseur de Jean le Duc, frère Pierre d'Ivry :
22 avril 1295. « De preceptore Yvriaci, pro lanis de Bosco scutorum, 66 livres, 6 sols, super preceptorem Latigniacci sicci »
24 novembre 1295. « De domina de Fraxinis, per fratrem Petrum de Yvriaco, preceptorem.... »
7 mai 1296. « De Petro de Sancto-Crispino per preceptorem Yvriaci » ... « De domina Agnete de Meruaco, per preceptorem Yvriaci, fratrem Petrum (3) »

Notons encore à propos d'Yvry que les trois derniers trésoriers du Temple de Paris paraissent y être venus : un sergent du Temple, sexagénaire lors de son arrestation, dit, en effet, avoir été reçu à Ivry, en l'an 1267 environ, par Humbert alors trésorier de Paris (4).
Un autre, gardien de la maison de Messelan, et de dix ans moins âgé, l'avait été, vers 1284, par Jean Ier de Tour (5) ; enfin, Jean II de Tour, dernier trésorier, était venu recevoir, en 1304, en la chapelle de la maison d'Ivry, un sergent du Beauvaisis (6).
Précepteurs d'Ivry
— 1295-1296, frère Pierre d'Ivry.
— vers 1304-1307, frère Jean le Duc.
1. Procès des Templiers, tome II, page 313.
Frater Guillelmus de Yvriaco frater serviens dicti ordinis, etatis sexaginta annorum et amplius, ut dicebat, juratus eodem modo et requisitus de tempore et modo sue recepcionis, dixit per juramentum suum quod fuit receptus apud Yvriacum in Veuquecinio, per fratrem Ymbertum thesaurarium tunc Parisius.
2. Procès des Templiers, tome II, page 336.
Fuit receptus in grangia de Messelent, per fratrem Hugonem de Paraudo visitatorem Francie, presentibus fratre Johanne preceptore de Yvriaco in Weuquesino, et fratre Petro morante apud Barne.
3. Mémoire sur les opérations financières des Templiers, pages 165, 189, 204, 205.
4. Procès des Templiers, tome II, page 321.
Frater Guillelmus de Yvriaco frater serviens dicti ordinis, etatis sexaginta annorum et amplius, ut dicebat, juratus eodem modo et requisitus de tempore et modo sue recepcionis, dixit per juramentum suum quod fuit receptus apud Yvriacum in Veuquecinio, per fratrem Ymbertum thesaurarium tunc Parisius.
5. Procès des Templiers, tome II, page 328.
Frater Nicolaus de Puteolis prope Luparam Parisiensis diocesis, custos domus de Messelent, etatis quinquaginta annorum vel circa, eodem modo juratus et interrogatus, dixit per juramentum suum quod bene sunt viginti tres anni vel circa elapsi quod fuit receptus in domo de Yvriaco in Veuqesino Parisiensi, per fratrem Johannem de Turno tunc temporis thesaurarium Templi Parisiensis.
6. Procès des Templiers, tome I, page 461.
Frater Johannes de Bollencourt serviens, Belvacensis diocesis, fuerat receptus in capella domus Templi de Juriaco Rothomagensis diocesis, per fratrem Johannem de Turno thesaurarium Templi Parisiensis, in octavis Pasche erunt VII anni, presentibus fratribus Reynaudo de Tremblay presbitero, de cujus vita vel morte non est certus, et Nicolao de Rulhiaco et Johanne de Mernorvale.
Top

 

Sources: Trudon-des-Ormes, Liste des Maisons et de quelques Dignitaires de l'Ordre du Temple, en Syrie, en Chypre et en France. D'Après les pièces du Procès des Templiers. Revue de l'Orient Latin, tomes V, VI, VII. Ernest Leroux, Editeur. Paris 1897, 1898, 1899.
Trudon-des-Ormes visité 89567 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.