Appel de Clermont en 1095

Dans lannée 1095 depuis lIncarnation du Seigneur, lorsquHenri (Henri IV) régnait en Allemagne, sous le nom dempereur, et que le roi Philippe (Philippe Ier) occupait le trône de France, des maux de tout genre, suites inévitables dune foi chancelante, désolaient toutes les parties de lEurope.

Préparatifs du départ

En lannée 1096 depuis lIncarnation du Seigneur, au mois de mars qui suivit le concile dAuvergne, dont on a parlé plus haut, et que le seigneur Urbain tint dans le mois de novembre

Embarquement en Italie

Lan du Seigneur 1097, dès que le mois de mars eut ramené le printemps, le comte de Normandie et Etienne, comte de Blois, qui avaient attendu avec Robert le temps favorable pour sembarquer

Les plaines dAntioche

Année du seigneur 1098, après que toute la province Antioche eut été complétement ravagée sur tous les points par limmense multitude des nôtres, petits et grands souffrirent de plus en plus dune extrême disette.

Siège dArchas

Avant de la joindre, ils formèrent le siège de Gibel un certain château dun grand renom ; mais, ayant reçu une députation de larmée, qui les pressait de venir en toute hâte la secourir contre tes Turcs

Pâques à Tibériade

Le premier jour de lannée 1100 depuis lincarnation du Seigneur, nous coupâmes des branches de palmier dans Jéricho, et les arrangeâmes soigneusement pour les emporter avec nous.

Baudouin et les Génois

Après les solennités de Pâques, le roi se rendit à Joppé ou Jaffa, et conclut avec les chefs de la flotte génoise, dont on a parlé plus haut, une convention portant : que si, pendant le temps que par amour pour Dieu

Croisés contre Babyloniens au siège dAscalon

Lannée suivante, lan 1102 vers le milieu du mois de mai, les Babyloniens se réunirent en corps darmée à Ascalon. Leur roi les y avait envoyés avec ordre de népargner aucun effort pour nous détruire entièrement, nous autres Chrétiens.

Premier siège de Saint-Jean dAcre

Au printemps de lannée 1103, après que nous eûmes célébré, comme de coutume, à Jérusalem la sainte Pâques, le roi attaqua la ville dAccon ou Saint-Jean dAcre

La Comète

Dans lannée 1106, nous vîmes une comète se montrer dans le ciel ; ce qui frappa surtout ceux de nous qui lobservèrent, cest quà lendroit où le soleil a coutume de se coucher dans la saison dhiver

Mort de Tancrède

Dans lannée 1112 à dater de lIncarnation du Sauveur, Tancrède, qui gouvernait la principauté dAntioche, paya sa dette à la mort.

Turcs contre les Chrétiens

Lannée 1115 de lIncarnation du Sauveur, les Turcs reprenant leur ardeur et leur audace accoutumées, se mirent en marche assez secrètement vers le mois de juin

Baudouin visite Mont Royal et la Mer Rouge

Sur le bord de cette mer il rencontra la ville dHélis, où, suivant ce que nous lisons dans lEcriture, sarrêta le peuple dIsraël, après le passage de la mer Rouge.

Mort de Baudouin Ie, roi de Jérusalem

Baudouin Ie de Boulogne, Frère de Godefroi de Bouillon. Comte dEdesse (1098-1100). Roi de Jérusalem (1100-1118).

Le roi Baudouin II

Le roi ayant donc pris conseil, comme lexigeait lurgente nécessité des circonstances, demanda en toute humilité au patriarche et au clergé de lui confier, pour lemporter avec lui

Flotte génoise cap sur Jérusalem

Lannée 1123, depuis la naissance du Sauveur, Henri, roi dAllemagne, fit la paix avec le pape Calixte.

Noël à Bethléem

Nous fûmes donc contraints de ramasser les plus précieux ornements de léglise de Jérusalem, den frapper des espèces, et de les donner en nantissement

Baudouin II et le siège dAlep

Les Turcs ayant poursuivi les nôtres pendant quelque temps, perdirent deux des plus braves de leur troupe, qui furent renversés de cheval et tués. De notre côté

Marche punitive sur Damas

Lan de la Nativité du Seigneur 1126, après que les fêtes de Noël eurent été célébrées à Jérusalem, le roi rassembla son armée pour marcher contre le roi

Prise de la ville dAntioche

Cependant les habitants et le gouverneur dAntioche nétaient pas sans vives inquiétudes sur leur situation, en voyant le courage et la patience de notre armée et sa persévérance à poursuivre son entreprise au milieu de toutes sortes de calamités, malgré lhorreur de la disette et les rigueurs de la saison.

Prise de la ville de Nicée

Tatin était un Grec, favori de lEmpereur, lêtre le plus déloyal et le plus faux qui fut jamais. Il en avait bien lapparence, car il avait eu le nez mutilé.

Defaite de Hattin

La proclamation de la guerre sainte par le calife, délégué du Prophète de Dieu — khalifatu rasûli llah — déchaîna lenthousiasme en Syrie.