Quelques études sur les Templiers   Etudes templières   Les Croisades

Quelques études réalisées sur les Templiers

Home
Templiers et Hospitaliers en 1333 Rhône et Bourgogne
Etat des possessions des Templiers et des Hospitaliers en Mâconnais, Charollais, Lyonnais, Forez et partie de la Bourgogne, d'après une enquête de 1333, par Anatole de Charmasse, correspondant de la Société des antiquaires de France.

Paris, Champion; Autun, Dejussieu. In-8º, 43 pages 1878.
(Extrait des Mémoires de la Société Eduenne, nouvelle série, tome III.)

Le même M. Anatole de Charmasse publie sous ce titre un manuscrit conservé à la Bibliothèque nationale sous le nº 24040 du fonds français et renfermant une enquête faite en 1333, d'après l'ordre du roi Philippe de Valois, par Jean de Paroy, délégué du bailli de Maçon, sur la valeur des rentes et revenus des biens de l'hôpital de Saint-Jean-de-Jérusalem et de ceux qui furent jadis de l'ordre du Temple, dans ledit bailliage. Comme cette enquête, motivée peut-être, suivant l'opinion de l'éditeur, par la secrète pensée du roi de revendiquer les biens ayant appartenu à l'ordre du Temple, offre une statistique très complète des maisons des deux ordres, et que l'éditeur a eu le soin de comparer les noms avec divers autres documents, il nous a paru utile de résumer ici cette liste.

Templiers

Les maisons qui avaient appartenu aux Templiers dans le bailliage de Maçon étaient au nombre de 22, savoir : Beaune, Belleville, Bochet, Boloy, Bucey, Bugnois, Chalon, Demigni, Dieux-le-Gart, grange de Hont, Launoys, Laye, Mont-Bellot, Montet, Roenne, Rougepont, Ruffie, Sivrey, Souczi, Tayse, La Vaux, Vernols.

Hospitaliers

Celles des Hospitaliers s'élevaient au chiffre de 46, savoir : Aisé, Aluyse, Anglure, Anxe, Bellecrois, grange de Bochat, Le Bois, Chacie, Chalmellianges, l'hôpital de Chalon, Champaignole, Chaselet, Chenoy, Corthevès, Eschemont, Escotet, Espinacie, Foye, Genulaz, Grand-Ospital, grange de Haissars, Haigney, Lachal, La Maison-Neuve, Lile-soz-Mascon, Marcillieu, Monchouczon, grange de Monfaucon, La Murete, Nuiers, Nusilhes, Petit-Paris, Le Pin, La Roche, Salveté, Servanges, Saint-Bernoin, Saint-Bonet, Saint-Georges-de-Lion, Saint-Jehan-de-Montbrison, Ventri, Vereres, Vernoy, Verreres, Ville-Dieu-sous-Moncenis, Villers.

Le revenu des premières montait en 1333 à la somme de 1087 livres 7 sols 4 deniers; celui des secondes était de 2149 livres 6 sols 2 deniers M. Anatole de Charmasse remarque que les maisons que nous avons énumérées ci-dessus étaient principalement établies à proximité des voies romaines et des grands chemins et que dans bien des cas il est vraisemblable qu'elles avaient succédé aux "mansiones" de l'empire romain, qui étaient des sortes de gîtes d'étape pour les soldats et les voyageurs. Cela n'a rien d'étonnant si l'on songe que les hospitaliers exercèrent en Occident une double mission, une large hospitalité à l'égard des pauvres, et une protection constante envers les voyageurs et les pèlerins. Il faut savoir gré à M. Anatole de Charmasse d'avoir tiré cette enquête des collections de notre grande bibliothèque, de l'avoir éclaircie par des notes géographiques et historiques, et de l'avoir mise, grâce à la Société Eduenne, à la portée de tous ceux qu'intéressé l'histoire de l'ordre célèbre de Saint-Jean-de-Jérusalem.
A. B
Sources : Bibliothèque de l'Ecole des Chartes - Revue d'Erudition - Consacrée spécialement au Moyen-âge Tome XXXIX année 1878 - Paris Librairie d'Alphonse Picard.
Vous pouvez trouver les deux pages de cette étude à la Bibliothèque Nationale : Anatole de Charmasse

Etudes templières visitées 485529 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.