Commanderies par département   Commanderies par département   Commanderies par département

Les commanderies de France triées par département

Département de la Haute-Saône

Aroz   (70)
Maison du Temple d'Aroz
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin - 70


Maison du Temple d'Aroz
Localisation: Maison du Temple d'Aroz


Cette maison d'Aroz était une annexe de la grande commanderie de Sales en Haute Saône, qui a complètement disparue.

La maison d'Aroz était encore visible au début du siècle.
Sources: Léopold Niepce: Le Grand-Prieuré d'Auvergne - Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Lyon, Librairie Générale Henri Geors - Bâle - Genève - 1883.
Top

 

Autoreille   (70)
Domaine du Temple de Autoreille
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Gy - 70


Domaine du Temple de Autoreille
Localisation: Domaine du Temple de Autoreille


Vestiges d'une voie romaine qui se dirigeait vers l'Ognon. C'est probablement le tronçon qui, partant de l'antique Oppidum Rufflacam (Marnay), prenait la direction du nord, en passant entre Baumotte et Avrigney (Voir la Carte de la Franche-Comté à l'époque romaine, publiée par M. Ed. Clerc), et allait rejoindre, au-delà de Gy, la voie de Besançon à Langres par Oiselay et Seveux.

— A Autoreille, exista un château qui, au XIIIe siècle, après la suppression de l'ordre des Templiers, appartenait aux chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Guillaume, sire de Pesmes, se reconnut vassal de Jean de Chalon pour la garde de ce château, qui passa plus tard aux mains des archevêques de Besançon, et demeura, jusqu'à la révolution de 1789, une des possessions du siégé archiépiscopal.
— Le château d'Autoreille, où Charles de Neufchâtel (archives de 1463 à 1498) se plaisait à résider, était situé à l'extrémité Nord-Ouest du village; il n'en reste qu'un pan de mur et le puits.
— L'église date de 1769 (la voûte a été reconstruite en 1826). Elle est sous le vocable de Sainte Cécile, et succursale reconnue par décret impérial du 30 septembre 1807, après avoir été déjà église au 18e siècle.
— Plusieurs fabriques de cordes sont établies dans la commune d'Autoreille, et livrent à la consommation une quantité assez considérable de bons produits.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.
Top

 

Autrey-les-Gray   (70)
Domaine du Temple à Autrey-lès-Gray
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Autrey-lès-Gray (Chef-lieu) - 70


Domaine du Temple à Autrey-lès-Gray
Localisation: Domaine du Temple à Autrey-lès-Gray


Autrey, ancien enclos du Temple donné à la maison de la Romagne en 1191, droits de dîmes et métairie.
les Templiers de la raison du Temple d'Autrey possédent différentes vignes dans ce finage, ainsi que la seigneurie du même nom dès 1191.


Eglise d'Autrey-lès-Gray
Eglise d'Autrey-lès-Gray - Sources: Jack Bocar


C'est pratiquement le seul spécimen de Haute-Saône dont l'architecture est de transition du roman au gothique.


Eglise d'Autrey-lès-Gray
Eglise d'Autrey-lès-Gray - Sources: Jack Bocar


Elle est de l'école bourguignonne et se rapproche beaucoup de celle de Mirebeau en Côte D'or. Elle dépendait de Guillaume seigneur de Bourgogne mort en 1240. Dans sont ensemble, elle date de la fin du XIIe siècle et le coeur est du XIIIe siècle. La toiture était jadis en pierres de lave.
César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.
Top

 

Barges   (70)
Domaine du Temple à Bages
Département: Pyrénées-Orientales, Arrondissement: Perpignan, Canton: Elne - 66


Domaine du Temple à Bages
Localisation: Domaine du Temple à Bages


Le Temple possède aussi des propriétés conséquentes à Bages, à tel point que l'on voit dans les textes (55 ont été conservés) des frères du Temple s'intituler « procurator de Bagis. »

La position des Templiers en Roussillon avait démesurément grandi; je vais donner une rapide indication de leurs acquêts gratuits d'après le texte du cartulaire.

En 1181, donation de l'étang de Bages, par Bérenger de Bages.
Les souverains même ne demeurèrent pas en arrière dans ce mouvement en 1194, le roi Alphonse d'Aragon complète la donation de l'étang de Bages pour que les Templiers puissent le dessécher et le cultiver.

Pierre d'Aragon, confirme cette générosité en 1204.
Le roi Jacques voulut qu'aucun de ses officiers ne pût entrer dans l'une des maisons du Temple pour poursuivre un des Templiers et de leurs hommes, sans observer un délai de dit jours à partir de la signification de la plainte (1259).
Sources: M. Puiggary, correspondant. Histoire et mémoires de l'Académie royale des sciences, inscriptions et Belles-Lettres de Toulouse. Années 1834, 1835, 1836. Tome IV, première partie.

Bages
Entre 1181 et 1183, les templiers acquièrent sur le territoire de Bages plusieurs propriétés qui seront consacrées à la culture. A la fin du XIIe siècle, ils vont entreprendre une oeuvre qui va complètement modifier la paysage du village.

En effet, à cette époque, deux étangs jouxtent la commune : l'étang de Bages et l'étang de Bajoles. Les templiers vont acquérir ces deux étangs, puis les assécher et mettre les terres ainsi gagnées en culture.
Bages reste, tout au long du moyen-âge et jusqu'au début du XIXe siècle, un village agricole, relativement prospère par rapport aux autres communes de la plaine (on y cultive du blé, et les hêtres des anciens étangs sont riches)
Sources: Jean-Marc Sanchez - Association catalane du patrimoine

Cession de l'étang de Bage
1182, cession de l'étang de Bage aux Templiers qui s'engagent à le déssècher.
Sources: Bibliographie roussillonnaise, dressée par Pierre Vidal et Joseph Calmette. Perpignan 1906.
Top

 

Broye-les-Loups-et-Verfontaine   (70)
Seigneurie de Broye-les-Loups
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Autrey-lès-Gray - 70


Seigneurie de Broye-les-Loups
Localisation: Seigneurie de Broye-les-Loups


A Broye-les-Loups, les Templiers de La Romagne possédaient la seigneurie et des droits de dîmes.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.
Top

 

Champlitte   (70)
Maison du Temple de Champlitte
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Champlitte - 70


Maison du Temple de Champlitte
Localisation: Maison du Temple de Champlitte


A Champlitte, les Templiers y possédaient, la chapelle Saint-Jean, divers droits féodaux, ferme, terres et bois des vignobles. Champlitte était une dépendance de la Maison du Temple de Genrupt qui était elle même une dépendance de la Maison du Temple de La Romagne.

Champlitte à l'image d'Autrey, de nombreuses vignes sont concédées aux Frères de la Maison du Temple de La Romagne.
César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.
Top

 

Chantes   (70)
Domaines du Temple de Chantes
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin, Commune: Rupt-sur-Saône - 70


Domaines du Temple de Chantes
Localisation: Domaines du Temple de Chantes


Chantes est une dépendance: La ferme de Salles
A l'extrémité Nord-Est du village, au pied d'un coteau, ruines d'un château dont les murs avaient 1m30 d'épaisseur à la base. Du reste rien sur l'époque où cet édifice fut érigé, non plus que sur celle où il fut détruit.
— Auprès de la ferme de Sales, restes des bâtiments de l'ancienne commanderie de ce nom, autrefois possédée par les Templiers (1).
1. Cette commanderie était de celles où l'on n'était admis qu'en faisant preuve de noblesse, à la différence d'autres commanderies moins relevées, pour l'obtention desquelles il suffisait de prouver que, jusqu'a la quatrième génération, les aïeux du postulant n'avaient point exercé de métier mécanique. Les commanderies de la Villedieu-en-Fontenette et de Moutseugny assujettissent aux preuves de noblesse comme la commanderie de Sales.

C'était, avant la Révolution, une des plus belles propriétés de l'ordre de Malte, composée qu'elle était de vastes bois, champs et prés, et placée dans une position à la fois riante et tranquille près de la rive gauche de la Saône. Les bâtiments étaient disposés en fer à cheval fermé par un mur de cour: au levant, les écuries et les greniers à fourrage; au couchant, le logement des chevaliers; au nord, en face de la porte de la cour, l'église, construction de style ogival, avec pavé en briques vernies. L'église a été démolie vers la fin du siècle dernier. Les décombres sont restés sur les pierres tumulaires qu'elle présentait auparavant. Peut-être trouverait-on la plus d'un souvenir artistique et historique.
— Le dernier commandeur de Sales fut Amable de Thiange, grand'croix de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, titulaire en même temps des commanderies de Villefranche et de Montseugny.

— Eglise filiale de celle de Rupt au 18e siècle. Elle existait antérieurement, comme l'indiquent les trois fenêtres ogivales qui éclairaient le choeur, et le millésime 1563 gravé sur les fonts baptismaux (lesquels, pour le dire en passant, sont un remarquable morceau de sculpture sur granit). C'est aujourd'hui une chapelle de tolérance dépendante de la paroisse de Traves.

— Ruines et antiquités près de la Saône, au sud-est de Chantes.
— Gîtes en exploitation de minerai de fer en grains.
— Carrières de moellons ouvertes sur un calcaire appartenant au troisième étage jurassique.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.
Top

 

Chevigney   (70)
Domaines du Temple de Chevigney (Sainte-Cécile)
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Pesmes - 70


Domaines du Temple de Chevigney
Localisation: Domaines du Temple de Chevigney


Après avoir été possédée quelque temps par la famille de Belot, et avoir eu pour dernier seigneur de ce nom Henri de Belot, marquis de Chevigney, la terre de Chevigney passa aux Tricornot, aux Montureux et aux Aubert de Résie. Ceux-ci la tenaient encore en 1789.
— Petite église très-ancienne; le clocher a été exhaussé en 1772, et l'ensemble de l'édifice a reçu en 1863 des réparations importantes. On y voit deux tableaux que les connaisseurs apprécient: la Nativité de Notre-Seigneur et la Fuite en Egypte.
— Sur une petite cloche, le millésime 1686, et cette inscription: LAUDATE DOMINUM IN TYMPANO ET CHRONO. JESUS — MARIE — JOSEPH.
— Chevigney fait partie de la paroisse de Vadans. Au XVIIIe siècle, il était desservi par Sauvigney-les-Pesmes.
— Au nord-est du village, dans un canton de champs dit l'Abbaye, ruines que l'on croit être les restes d'une maison de Templiers. A proximité de ces ruines, puits parfaitement construit, qui a été découvert par des extracteurs de minerai de fer, et que l'on a curé jusqu'à la profondeur de 10mètres seulement, l'eau ayant empêché de descendre plus bas.
— Plus près du village, au nord, on a déterré des cercueils de pierre avec ossements humains, des urnes cinéraires, de larges lames d'épée, des agrafes de ceinturon ornées de filets d'argent, des anneaux ayant la forme des bagues à la chevalière d'aujourd'hui.

Au hameau de Sainte Cécile, restes d'une ancienne chapelle à fenêtres ogivales. Ce fut longtemps un but de pèlerinage; on allait puiser de l'eau à la fontaine voisine, on ne dit pas à quelle intention, ni contre quelle maladie ou quelle infirmité. Les pèlerinages ont cessé mais seulement depuis quelques années. La chapelle fut renversée en partie pendant la Révolution.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.
Top

 

Cintrey   (70)
Cintrey et les Templiers
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Vitrey-sur-Mance — 70


Cintrey et Renaud de Vichiez
Cintrey et Renaud de Vichiez


Au sud-ouest de Cintrey, vestiges de voie romaine.
— A 400 mètres à l'Est du village, ruines qui, d'après la tradition locale, seraient les restes d'une Maison de Templiers. Ce qui confirmerait la tradition, c'est que dans un emplacement contigu, aujourd'hui occupé par des maisons, on a déterré des cercueils, et parmi des ossements humains de vieilles armes: sabres, épées, etc. On en infère que là était le cimetière de la Maison.
— Sablière dans le bois de la Salle.
— Deux foires accordées a Cintrey par ordonnance royale du 10 février 1845 se tiennent le 20 avril et le 10 septembre.
— Cintrey est une des sections de la paroisse de Molay.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.

Cintrey et Renaud de Vichiez
La terre et le château de Chauvirey-le-Vieil ont donné leur nom à une maison qui était florissante dès le commencement du 12e siècle, et qui a fourni un assez grand nombre de dignitaires à l'Eglise et aux ordres militaires: Guillaume, archidiacre et comte de Lyon; Hugues, abbé de Clairefontaine; Renaud de Vichiez, grand-maître des Templiers en 1226.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.
Top

 

Dampierre-sur-Linotte   (70)
Domaines du Temple de Dampierre-lez-Montbozon
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Montbozon, Commune: Dampierre-sur-Linotte - 70


Domaine du Temple de Dampierre-lez-Montbozon
Localisation: Domaine du Temple de Dampierre-lez-Montbozon


Dampierre-sur-Linotte
D'après la carte de Franche-Comté par Maurice Tissot, un château féodal aurait existé a Dampierre. Il n'en reste aucuns vestiges, et sur les lieux mémés personne n'en peut indiquer l'emplacement. Le géographe Tissot, qui publiait sa carte en 1626, aura voulu peut-être indiquer à ou près Dampierre les ruines de quelque maison de l'ordre des Templiers. Jusqu'à la révolution de 1789, en effet, l'ordre de Malte a possédé des droits ou des propriétés à Dampierre.
— L'ancienne église du village était déjà cure au 13e siècle; dans un titre de l'époque on voit mentionné « messire Ades curez de Danpierre, au mois de octanbre 1266. » Elle fut mère de l'église de Presle au 17e siècle. On l'a démolie en 1853, et remplacée par un nouvel édifice dont on remarque les belles et grandes proportions intérieures.
— Fête patronale, la Nativité de N.-D.
— Au flanc E. de Dampierre, fontaine de S. Maimboeuf, qui fut longtemps un but de pieux pélerinages.
— Ancienne chapelle aux Montcuchots.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.
Top

 

Diocese de Langres   (70)
Domaine du Temple dans le Diocèse de Langres

Pour les biens des Templiers dans le diocèse de Langres, je vous renvois à l'exilent ouvrage de Delphine Marie Les Templiers dans le diocèse de Langres. Vous y trouverez tous les biens Templiers aussi bien en commanderies qu'en chapelles, maisons, champs, bois et autres.
Top

 

Fontenois-la-Ville   (70)
Domaine du Temple de Fontenois-la-Ville
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Lure, Canton: Vauvillers - 70


Fontenois-la-Ville
Localisation: Domaine du Temple de Fontenois-la-Ville


— D'après Claude Mansuet Jeune, les Templiers avaient des biens dans cette ville, probablement une Maison, puisque le commandeur présentait à la cure.
— En Franche-Comté, l'Ordre avait aussi des établissements.
— 1º. A Besançon une Commanderie, dont le Commandeur nomme à la Cure d'Avane, à celle de Dammarie et à celle de Dammartin-le-Templier.
— 2º. A Dole; près de cette ville est une église où il y a deux chapelles, l'une du titre de Saint-Denis, qui est du patronage du Commandeur de Dole, l'autre du patronage laïc; ce Commandeur nomme à la Cure d'Esclangeot.
— 3º. A Salins, dont le Commandeur nomme à la Cure de Pasquier.
— 4º. A la Romagne, dont le Commandeur est Patron de l'Eglise Paroissiale de Bart, de celle de Barges et de celle de Janrupt.
— 5º. A la Villedieu, dont le Commandeur nomme à l'Eglise Paroissiale de Preste, à celle de Meurcour, à celle de Dampierre-lès-Montbazon, à celle de Fontenois-la-ville, à celle de Lavigney; de même qu'à l'Eglise Paroissiale de Villedieu.
— 6º. Arbois avait aussi un Temple, dont le Commandeur a une chapelle dans l'église de Chaisot, et nomme à l'Eglise de Villedieu proche Versel, conjointement avec celui de Besançon. Les terres de Montagna et de Villers-le-Templier appartenaient aussi à l'Ordre.
Sources: Claude Mansuet Jeune, R.P.M.J. Page 112. - Histoire critique et apologétique de l'ordre des chevaliers du temple de Jérusalem dits Templiers, Volume 2 (Livre numérique Google)

Domaine du Temple de Fontenois-la-Ville
Jean-Luc Aubardier dans son ouvrage « Les Sites Templiers de France », dit qu'il y avait une Maison de Templiers.
Top

 

Haute-Saône   (70)
Quelques possessions en Haute-Saône (70) qui sont sans réelles informations.

Roche et Grandchamp (70)
Les Templiers de La Romagne y possédaient des rentes et des cens.

Fouvans
« Enclave de la Bourgogne » (70)
Les Templiers de La Romagne y possédaient un petit domaine et des cens sur le moulin.

Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.
Top

 

Laine (La)   (70)
Maison du Temple de La Laine
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Rioz, Commune: Vy-lès-Filain - 70


Maison du Temple de La Laine
Localisation: Maison du Temple de La Laine


Les Templiers qui sont installés près de la vallée de l'Ognon, acquièrent un domaine à La Laine, les Templiers y possédaient avant 1178 une grange. Cette région était dominée par les seigneurs de Montfaucon. Une fois encore, les Templiers rencontrent des difficultés avec la puissante abbaye de Bellevaux (Ancienne abbaye cistercienne, dans le diocèse de Besançon).

Les Cisterciens de Bellevaux obtiennent un première transaction pour limiter les terres et les droits de parcours de chacun, sans pour autant abandonner toutes les rancunes qu'ils ont contre les Templiers. Mais, les Templiers, eux aussi enfants de Saint Bernard et instruits des coutumes des Cisterciens, gèrent parfaitement biens leur domaine de La Laine et celui-ci ne cesse de s'agrandir, et d'une simple grange, devient une importante Maison du Temple. En 1203, elle obtient du chapitre de Saint Etienne, l'autorisation de construire une chapelle à la condition de ne pas l'ouvrir aux villageois. Puis, cette Maison de La Laine, étend ses possessions à Rioz et à Lure à la suite d'un accord en 1203 avec le chapitre de Saint Etienne.
Sources: René Locatelli - Sur les chemins de la perfection - Moines et chanoines dans le diocèse de Besançon vers 106-1220 - Publications de l'Université de Saint-Etienne.
Top

 

Lavoncourt   (70)
Domaine du Temple de Lavoncourt
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Dampierre-sur-Salon - 70


Domaine du Temple de Lavoncourt
Localisation: Domaine du Temple de Lavoncourt


Lavoncourt fut le chef-lieu d'une terre anciennement tenue par les sires de Vergy.
Près de la Gourgeonne se voient les ruines du château-fort qui appartenait à ces puissants seigneurs. C'était un très-vaste édifice; il couvrait une superficie de plus de vingt ares, outre l'espace qu'occupaient les fossés et les tours.

— Un autre château seigneurial subsiste à Lavoncourt, celui qu'y possédait M. Hugon, conseiller au parlement de Besançon; ce château conserve encore ses meurtrières et ses tours.
— Après avoir passé de la maison de Vergy dans d'autres familles, notamment à des seigneurs qui portaient le nom de Lavoncourt, la terre de ce village se divisa en trois seigneuries: l'une dite d'Avilley, une autre de Lavoncourt, et la troisième d'Arsoncourt. Celle-ci tirait son nom d'une commanderie de Templiers qui était établie jadis au canton appelé Arsoncourt et à trois kilomètres Ouest de Lavoncourt.

Bien que ce couvent et les granges qui en dépendaient eussent disparu dès la fin du XVIIe siècle, les officiers de la justice seigneuriale de Lavoncourt n'en allèrent pas moins, jusqu'à la révolution de 1789, prononcer sur ce terrain des amendes contre les délits qui y avaient été commis.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.
Top

 

Miellin   (70)
Domaine du Temple de Miellin
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Lure, Canton: Mélisey — 70


Domaine du Temple de Miellin
Localisation: Domaine du Temple de Miellin


Il y avait à Miellin une chapelle de style roman qui portait le millésime 1111; ses fenêtres plein-cintre étaient beaucoup plus hautes et plus larges au choeur que dans le reste de l'édifice. Cette vieille chapelle a été démolie en 1819, et remplacée par une construction moderne, qui a elle-même fait place en 1849 à l'église actuelle. En creusant les fondations de ce dernier édifice, on a déterré un certain nombre de pierres taillées provenant évidemment d'un bâtiment qui avait été jadis attenant à l'antique chapelle de 1111. On croit dans le pays, d'après la tradition, que la fut une maison de Templiers. Elle aurait donc été détruite lors de la suppression de l'ordre au XIVe siècle.
— Miellin a longtemps dépendu de Servance pour le culte; c'est seulement en 1807 que son église est devenue succursale.
— Patron, S. Main.
— Cloche qui date de 1683; elle porte cette inscription: MAR. s. BLAISE, ORA PRO NOBIS. Cela indiquerait-il que l'antique chapelle de Miellin était sous le vocable de Saint-Blaise ?
— Miellin fut une des terres dotales de l'abbaye de Bithaine, qui y a conservé ses droits seigneuriaux jusqu'en 1789.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.
Top

 

Montseugny   (70)
Maison du Temple de Montseugny ou de l'Hôpital ?
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Pesmes, Commune: Germigney - 70


Maison du Temple de Montseugny
Localisation: Maison du Temple de Montseugny


— Montseugny s'appelait en latin « Mans Sanguinis », nom qui semblerait se rapporter à quelque sanglant combat livré sur la hauteur où est situé le village.
A quelle époque ?
Aucune tradition ne l'indique. « De Mons Sanguinis » on a fait d'abord « Montsangoin », et par corruption Montseugny.
— Dans une charte de 1120 et dans plusieurs titres subséquents, ce village est appelé « llom Ciconius » (mont de la Cicogne)
— Montseugny est mentionné dans une charte de 1120. A cette époque l'église du lieu dépendait de Saint-Etienne de Dijon, qui la céda aux Templiers lorsqu'ils fondèrent leur établissement de Montseugny. Les biens de l'ordre du Temple ayant passé, lors de sa suppression, aux chevaliers de Malte, ceux-ci maintinrent la commanderie de Montseugny et en firent un membre de la commanderie de Sales. (V. Chantes) Leur chapelle, anciennement devenue l'église paroissiale du village, a été partiellement reconstruite en 1833-34-35. La partie conservée paraît remonter au XIIIe ou au XIVe siècle, et avoir été bâtie avec des matériaux provenant d'un édifice beaucoup plus ancien encore: en perçant des murs, on y a trouvé des fragments de colonnes, de chapiteaux, etc. Les Templiers, en faisant édifier leur chapelle, auront vraisemblablement utilisé des débris trouvés dans les ruines de la bourgade sans nom connu que mentionne M. le président Clerc.
— Une belle sculpture antique et d'assez grande dimension décore le portail de l'église. Elle représente Jésus-Christ assis au milieu des apôtres, levant la main droite au ciel, et tenant de l'autre un livre ouvert sur la première page duquel est un alpha, et sur la seconde un oméga. A droite et à gauche du Seigneur sont figurés les emblèmes des quatre évangélistes: l'ange, le boeuf, le lion et l'aigle. Ce monument vient de l'ancienne église.
— L'église actuelle a été reconnue comme succursale par le décret du 30 septembre 1807.
— Fête patronale, l'Assomption.
— Montseugny a été le berceau et continue d'être le siège de la congrégation enseignante connue sous le nom de communauté des Enfants de Marie.
— Le château des chevaliers de Malte existe encore presque tout entier. On en a fait la maison commune.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.
Top

 

Neuvelle-lès-la-Charité   (70)
Seigneurie du Temple de Neuvelle-lès-la-Charité
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin - 70


Seigneurie de Neuvelle-lès-la-Charité
Localisation: Seigneurie de Neuvelle-lès-la-Charité


Seigneurie de Neuvelle ; Les Templiers y possédaient la seigneurie avec banalité de four, de pressoir, de moulin, des droits de dîmes et une petite ferme.
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

De nos jours ce hameau se nomme Neuvelle-la-Charité
Je me suis très longtemps demandé, quel était le lien entre les possessions templières de Haute-Saône. J'ai trouvé, je le crois. Il y a tout près des possessions de l'Ordre du Temple, cette abbaye de Neuville-la-Charité, une abbaye Cistercienne et l'on sait à quel point les Templiers et les Cisterciens étaient liés.
Top

 

Ruhans   (70)
Domaines du Temple de Ruhans
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Montbozon - 70


Domaines du Temple de Ruhans
Localisation: Domaines du Temple de Ruhans


Au nord-est de Ruhans, dans le bois des Chailles, vestiges d'une maison religieuse qui, d'après la tradition locale, aurait appartenu a l'ordre des Templiers. Là existent à fleur de terre des restes de murs qui avaient de 60 à 70 mètres de développement ; on y a trouvé des débris de tuiles de différentes formes et dimensions, et plus ou moins épaisses, des fragments de briques, des rognons d'un ciment très-léger quoique très-dur, des pierres noircies par le feu, etc. Ces pierres noircies semblent indiquer que la vieille maison religieuse a été détruite par un incendie.
A quelle époque ? Rien là-dessus.
Du reste il n'est nullement invraisemblable que les Templiers, qui eurent, dit-on, deux établissements dans le voisinage, l'un à QuenocheBien du Temple à Quenoche
Domaine du Temple à Quenoche
, l'autre à la VilledieuBien du Temple à La Villedieu
Domaine du Temple à La Villedieu
, en aient eu un troisième entre Ruhans et Villers-Pater.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.
Top

 

Sainte-Cécile   (70)
Chapelle du Temple de Sainte-Cécile
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Pesmes, Commune: Valay - 70


Chapelle du Temple de Sainte-Cécile
Localisation: Chapelle du Temple de Sainte-Cécile


C'est sur la paroisse de Valay, que se trouve les ruines de la chapelle. Je dis se trouve, mon dernier passage remonte au début des années 2000, et il était question de raser les ruines de cette chapelle.


Ruines de la chapelle Saibte-Cécile
Ruines de la chapelle Saibte-Cécile - Sources: Jack Bocar


Il y avait une maison du Temple à Sainte-Cécile, Vadans, Sauvigny-les-Pesmes. Ces dernières sauf Sainte-Cécile sont citées dans le Grand Prieuré d'Auvergne de Léopold Niepce.
Sources: Jean-Luc Aubardier, Les Sites Templiers de Frances, Editions Ouest-France. 1995
Top

 

Sales (Haute-Saône)   (70)
Maison du Temple de Sales
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin, Commune: Chantes — 70


Maison du Temple de Sales
Localisation: Maison du Temple de Sales


1. Chef. Sales
Commanderie Les Sales, en la Franche-Comté, diocèse de Besançon, à 3 lieues de Vesoul et à 5 lieues de Gray.
« Revenu 1420 livres »

2. Membre. Lainay ou La Laine
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Montbozon — 70


Maison du Temple de La Laine
Localisation: Maison du Temple de La Laine


La Laine Commanderie, à 5 lieues de Besançon et du chef, autres 5 lieues et à un quart de lieue de Silain.
« Revenu 350 livres »

Les Templiers qui sont installés près de la vallée de l'Ognon, acquièrent un domaine à La Laine, les Templiers y possédaient avant 1178 une grange. Cette région était dominée par les seigneurs de Montfaucon. Une fois encore, les Templiers rencontrent des difficultés avec la puissante abbaye de Bellevaux (Ancienne abbaye cistercienne, dans le diocèse de Besançon).

Les Cisterciens de Bellevaux obtiennent un première transaction pour limiter les terres et les droits de parcours de chacun, sans pour autant abandonner toutes les rancunes qu'ils ont contre les Templiers. Mais, les Templiers, eux aussi enfants de Saint Bernard et instruits des coutumes des Cisterciens, gèrent parfaitement biens leur domaine de La Laine et celui-ci ne cesse de s'agrandir, et d'une simple grange, devient une importante Maison du Temple. En 1203, elle obtient du chapitre de Saint Etienne, l'autorisation de construire une chapelle à la condition de ne pas l'ouvrir aux villageois. Puis, cette Maison de La Laine, étend ses possessions à Rioz et à Lure à la suite d'un accord en 1203 avec le chapitre de Saint Etienne.
Sources: René Locatelli — Sur les chemins de la perfection — Moines et chanoines dans le diocèse de Besançon vers 106-1220 — Publications de l'Université de Saint-Etienne.

3. Membre. Montseugny
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Pesmes, Commune: Broye-Aubigney-Montseugny — 70


Commanderie de Malte de Montseugny
Localisation: Commanderie de Malte de Montseugny


— Montseugny avec ses annexes, distant du chef de 7 lieues et à 2 lieues de Gray, les dits annexes sont Vallay et Autoreilles, Riolles et Vadam. « Revenus 2377 livres »
— L'ordre des hospitaliers de saint Jean de Jérusalem, s'installa à Montseugny, au 12e siècle, le site d ela commanderie était constitué d'un enclos, d'un cimetière, d'une église, d'une cour, d'une crypte, d'un logement et de parties agricoles.
— Des bâtiments de l'époque, ne restent que la crypte et le choeur de l'église, et des bâtiments sur le côté droit de l'église, du XVIIIe siècle.
— La nef et la tour clocher, datent de 1833 et 1835.
— Les bâtiments de la commanderie étaient construits en calcaire, moellons et enduits, comprenaient un sous sol, un étage carré, un couvrement de voûte en berceau, et une couverture en tuiles mécaniques et tuiles plates.
Sources: Tourisme Broye-Aubigney-Montseugny

— Certains disent que Montseugny était une possession des Templiers de Sales, je lis ici et là que cette Maison fut fondée en 1148.
Sources: Commanderie d'hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem, recherches: Montseugny

Tympan constitué d'un seul bloc de pierre, entouré de onze claveaux moulurés; demi-relief scellé dans le mur antérieur de la tour clocher; pierre de couleur jaune; emploi de la pointe pour la crinière du lion, les ailes de l'ange et de l'aigle; décor au trépan pour le siège du Christ; taille en cuvette du tympan et de la mandorle, permettant de mettre en relief les sujets.

Le Christ est inscrit dans une mandorle; il a le visage grave, portant barbe et moustache, nimbe au centre d'une auréole cruciforme; sa chevelure longue et épaisse est séparée par une raie médiane; il porte une robe à nombreux plis variés; il présente de la main gauche un livre ouvert (évangile), appuyé sur son genou gauche; de part et d'autre de la mandorle sont réunis les symboles des quatre évangélistes; soumission à la loi du cadre obligeant la tête des animaux et de l'ange à se tourner en direction du Christ.
Sources: copyright — Sancey, Yves 1983 — Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Annexe du Temple de Sales et revenus
— Malans, distant du chef 3 lieues. « Revenus 370 livres »
— Germiny. « Revenus 160 livres »
— Aubignay. « Revenus 33 livres »
— Broye-les-Loups. « Revenus 70 livres »
— Charcennes. « Revenus 80 livres »
— Aroz (Hautes-Saône).
— Chantes (Hautes-Saône).
— Broye-les-Pesmes (Hautes-Saône).
— Filain et Vy-les-Filain (Hautes-Saône).
— Loge (la), commune de Germigney — Hautes-Saône).
— Rupt (Hautes-Saône).
— Vy-les-Rupt (Hautes-Saône).
Broye-Aubigney-Montseugny: Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Pesmes — 70

Charges. 800 livres »
Commandeur: M. de Montgond.
Etat de la commanderie en 1745.
Sales et Monseugny. Vaux (La grange de). Lainay.
Sources: Léopold Niepce: Le Grand-Prieuré d'Auvergne — Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Lyon, Librairie Générale Henri Geors — Bâle — Genève — 1883.

Maison du Temple de Sales
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin, Commune: Chantes - 70

Son chef-lieu était placé au château de ce nom sur la commune de « Chantes », canton de Scey-sur-Saône. L'antique église que les Templiers y avaient édifiée est encore debout.

Dans les pièces d'instruction du procès qu'ils subirent, il est fait mention à la date du 18 mars 1311, d'une maison du Temple en ce lieu de Sales « capella domus Templi de Salis, diocesis Bisunlinensis », où le frère Pierre, de Seveux, prêtre du même diocèse, fut reçu par frère Richard, de Bolencourt, chevalier et précepteur de cette maison, en présence de frère Laurent, de Beaune, dit de Bretenay.

Procès des Templiers tome 2, page 80
Ipse autem receptus fuerat in capella domus Templi de Salis dicte diocesis Bisuntinensis (Besançon), in octabis festi beati Martini hiemalis proximo preteriti fuerunt novem anni vel circa, per fratrem Ricardum de Botoncort militem; preceptorem dicte domus, de cujus vita vel morte non habet certitudinem, presentibus fratribus Laurencio de Belna, alio dicto de Bretanay, Henrico cujus cognom en ignorat, servientibus, et Guidone de Bontencort milite, deffunctis [...]
Sources: Procès des Templiers, publié par M. Jules Michelet, tome 1 et 2 - Imprimerie Nationale - Paris - M. DCCC. LI.

Après avoir reçu le manteau, dit-il dans son interrogatoire, le précepteur lui ordonna de renier Dieu, ce qu'il fit de bouche et non de coeur. Ensuite on fit poser par terre un crucifix sur lequel il lui fut prescrit de cracher et de fouler aux pieds, mais ledit frère Pierre ne voulut ni cracher ni marcher dessus, mais à côté, etc.

Les membres de la commanderie de Sales consistaient dans les seigneuries de « Montseugny - de nos jours: Broye-Aubigney-Montseugny » et de « Malans », canton de Pesmes, et « Autoreilles », canton de Gy (Haute-Saône).
Sources: César Lavirotte - Mémoire Statistique sur les Etablissements des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Bourgogne - Membre de la Société française pour la conservation des Monuments - 1852.

Sales
Sous les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, Le 13 décembre 1698, Jean-Baptiste Desmaretz de Vaubourg, intendant de justice, police et finances en Franche-Comté, sur la demande de Balthazard de Pons, commandeur de Villedieu-en-Fontenette, dut rappeler les lettres patentes de 1680, aux agents du Trésor et leur défendre de comprendre ces commanderies dans les taxes mises « à cause de la dernière guerre » sur tous les biens de la province. M. Desmaretz de Vaubourg disait, entre autres, dans sa déclaration « que les commandeurs, des commanderies assises dans cette province n'ont pu jusqu'à présent se prévaloir des dits privilèges tant, parce qu'ils ont toujours esté à Malte, qu'à cause que les guerres presque continuelles, leur ont osté-les moyens d'agir. »
Sources: Léopold Niepce: Le Grand-Prieuré d'Auvergne - Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Lyon, Librairie Générale Henri Geors - Bâle - Genève - 1883.

Maison du Temple de Sales
Nous venons de nommer le précepteur de la maison des Sales en 1303 Henri; cette possession du Temple était située dans le diocèse de Besançon et avait chapelle: « in capella domus Templi de Salis, diocesis Bisuntinensis. »
Le prédécesseur d'Henri au Temple des Sales était, vers 1301, d'après la déposition d'un prêtre de la région, le chevalier du Temple, Richard « de Botoncort » ou « de Bontencort. »

Précepteurs des Sales
Vers 1301, frère Richard de Boutencourt, chevalier;
1303-1304, frère Henri.
Sources: Trudon des Ormes: Les possessions templières recueillent durant les interrogatoires des templiers par les hommes de Philippe le Bel et les comminssions pontificales des diocèses de France. La plupart de ces informations sortent des archives départementales, de la bibliothèque nationale et des textes rédigés par Michelet sur le Procès des Templiers.

Scey-sur-Saône
A quelques kilomètres de Scey-sur-Saône, Chantes est construit dans une boucle de la Saône. C'est à Chantes que se trouvait l'ancienne commanderie de Sales, une des plus belles propriétés de l'ordre de Malte.
Ce bâtiment existe toujours. C'est une propriété privée, on ne visite pas
Top

 

Velorcey   (70)
Domaines du Temple de Velorcey
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Lure, Canton: Saulx - 70


Domaines du Temple de Velorcey
Localisation: Domaines du Temple de Velorcey


Velorcey était un fief dépendant de la Maison du Temple de Villedieu-en-Fontenette. Il y avait aussi à Velorcey un moulin. La maison du Temple, si j'en crois sa place, se trouvait à côté de l'église. Sur le linteau de la porte de cette maison, on peut lire la date de 1182. D'après les signes et inscriptions, il ne fait aucun doute que cette maison était Templière.

Lorsque je suis allé à Velorcey, me rendre compte s'il restait des traces du passage des Templiers, l'on m'a montré les vestiges du presbytère, faisant face à l'église, qui d'après les anciens, était la propriété des chevaliers du Temple puis des Hospitaliers de Saint-Jean. J'ai fait cette photo du linteau.

D'après l'enquête des comminssaires Hugues de Chaux et Jean Palat
Leur tournée commença en tout cas plus tard que la précédente puisque les premières maisons visitées (elles le furent par le commissaire et le notaire conjoints), à l'est de Besançon:

La Villedieu-en-Varais (1. 116-128) ?,

Valentigney
Département: Doubs, Arrondissement: Montbéliard, Canton: Valentigney - 25


Domaine du Temple de Valentigney
Localisation: Domaine du Temple de Valentigney


Puis Valentigney à la limite orientale du diocèse (1. 128-138), ne le furent que le 23 juin.

Presle
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Rioz, Commune: Dampierre-sur-Linotte - 70


Domaine du Temple de Presle
Localisation: Domaine du Temple de Presle


Le 24, remontant vers le nord-ouest, l'enquête, menée par le seul commissaire eut lieu à Presle (l. 138-148),

La Laine
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Rioz, Commune: Vy-lès-Filain - 70


Domaine du Temple de La Laine
Localisation: Domaine du Temple de La Laine


Puis La Laine (1. 149-157).

Fay
Département: Doubs, Arrondissement: Besançon, Canton: Baume-les-Dames, Commune: Dammartin-les-Templiers - 25


Domaine du Temple de Fay
Localisation: Domaine du Temple de Fay


Le 25, après un crochet vers le sud, à Fay (1. 157-159),

Dammartin
Département: Doubs, Arrondissement: Besançon, Canton: Baume-les-Dames, Commune: Dammartin-les-Templiers - 25


Domaine du Temple de Dammartin-les-Templiers
Localisation: Domaine du Temple de Dammartin-les-Templiers


Le notaire réapparaît aux côtés du commissaire, et Dammartin (1. 160-168),

Aulx
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Rioz, Commune: Aulx-lès-Cromary - 70


Domaine du Temple d'Aulx
Localisation: Domaine du Temple d'Aulx


Le commissaire, dès lors seul nommé, revenait vers le nord, par Aulx (1. 168-174)

Villers-le-Temple
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Rioz, Commune: Perrouse - 70


Domaine du Temple de Villers-le-Temple
Localisation: Domaine du Temple de Villers-le-Temple


Et Villers-le-Temple (1. 174-179).

Villedieu-les-Quenoche
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Rioz, Commune: Ruhans - 70


Domaine du Temple de Villedieu-les-Quenoche
Localisation: Domaine du Temple de Villedieu-les-Quenoche


Cette progression vers le nord se poursuivit le 26, par La Villedieu-lès-Quenoche (1. 179-187),

La Villedieu-en-Fontenette
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Lure, Canton: Saint-Loup-sur-Semouse - 70


Maison du Temple de La Villedieu-en-Fontenette
Localisation: Maison du Temple de La Villedieu-en-Fontenette


Le 27, marqué par l'inspection de l'importante preceptorie de La Villedieu-en-Fontenette et de ses dépendances proches,

Velorcey
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Lure, Canton: Saulx - 70


Domaines du Temple de Velorcey
Localisation: Domaines du Temple de Velorcey


Dont Velorcey (1. 209-214),
Et enfin le 28, où le commissaire arrive à Fontenois-la-Ville (1. 214-224).

Le lendemain, 29 juin, il redescendit vers le sud, et l'enquête s'est peut-être terminée dans la journée.
Sources: Les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem dans le diocèse de Besançon en 1373, par Gérard Moyse. 1973

Domaine du Temple de Velorcey


Linteau de porte
Velorcey, linteau de porte - Sources: Jack Bocar


— Dépendances. Un moulin établi sur le ruisseau dit des Combes, accru par les eaux des fontaines de Velorcey;
— trois ou quatre maisons isolées que l'on désigne par les noms de leurs propriétaires actuels.
— La seigneurie de Velorcey, possédée anciennement par les chevaliers du Temple, a continué d'appartenir à l'ordre de Malte jusqu'à la Révolution, et l'édifice que les Templiers avaient habité dans la partie basse du village a été démoli seulement en 1832 ou 1834. On l'a remplacé par la maison commune, les écoles, etc. Il en reste une vaste cave de laquelle partait un chemin souterrain long de 250m et aboutissant à une autre cave placée sous le centre du village. Dans ce souterrain ont été trouvés, dit-on des ossements humains. Pourquoi les Templiers avaient-ils construit cette communication cachée ? Pourquoi là des débris de squelettes d'hommes ? Nous soumettons ces questions aux archéologues.

— Velorcey fut horriblement traité par les Bretons-Anglais en 1364; mais ils sarrétèrent là: c'était la limite de la terre de Luxeuil, protégée par la France. Ils la respectèrent.

— L'église de Velorcey est très-ancienne. En l'agrandissant en 1836, on a eu le bon esprit de lui conserver son style roman: fenêtres à plein cintre, clocher en forme de trapèze, avec ses ouvertures à croisillons, etc. Elle est restée chapelle de la paroisse de Meurcourt comme elle était avant le Concordat. Les dalles tumulaires qui font partie du pavé ne portent ni inscriptions ni armoiries; on y voit simplement figurée la longue croix latine des chevaliers du Temple, de Rhodes et de Malte. Une de ces tombes se distingue des autres: elle présente, au lieu de la croix, un pic, une équerre et un maillet; ces attributs rappelaient sans doute les travaux dont s'occupait spécialement le chevalier défunt.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.
Top

 

Villedieu-lès-Quenoche   (70)
Domaines du Temple de La Villedieu-lès-Quenoche
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Montbozon, Commune: Ruhans - 70


Domaines du Temple de La Villedieu-lès-Quenoche
Localisation: Domaines du Temple de La Villedieu-lès-Quenoche


Les Templiers eurent une maison à la Villedieu-lez-Quenoche, où l'ordre de Malte a conservé des possessions jusqu'en 1789. (V. Quenoches et Rohans.) Des fouilles opérées dans l'intérieur de ce petit village ont fait découvrir des tombeaux, des squelettes humains, etc.; et près de ses maisons existent des ruines. Seraient-ce celles de l'ancien établissement des Templiers ?
— Cette commune est de la paroisse de Ruhans.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.
Top

 

Villers-le-Temple Haute-Saône   (70)
Villers-le-Temple était une dépendance de la commanderie de Montseugny, la chapelle est celle des Templiers. Elle à été restaurée et l'on peut y voir cette extraordinaire Vierge à l'Enfant en bois polychromé du XIIe siècle...
Top

 

Vy-les-Filain   (70)
Seigneurie du Temple de Filain et Vy-les-Filain
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Montbozon - 70


Seigneurie du Temple de Filain
Localisation: Seigneurie du Temple de Filain


— Etymologie latine: Fons Lanae, fontaine de Laine.
— La petite rivière de Laine prend sa source à Filain.
— Le même cours d'eau a donné son nom au hameau qui dépend aujourd'hui de la commune de Vy-lez-Filain, et où les Templiers eurent autrefois un de leurs principaux établissements.
— Le maître de Bourgogne y demeurait.
— On trouve aux archives de la Haute-Saône un accord fait à Laine en 1211, entre l'abbé de Bellevaux et frater Symon de Tramis Templariorum magister in Burgundia.
— Dans un autre acte daté de 1232 et également passé à LaineDomaine du Temple à Laine
Domaine du Temple à Laine
, l'une des parties est frater Petrus de Forgueroles (Fougerolles) preceptor domorum Templi in Burgmtdia.
— Les Templiers avaient de nombreuses seigneuries dans notre province.
— On en peut juger par celles qui appartenaient encore en 1670 aux chevaliers de Malte, héritiers des Templiers.
— Dans la seule partie du comté qui est devenue la Haute-Saône, ils avaient des possessions à Liévans, Broye-lez-Loup, Courtesoul, Meurcourt, Montseugny, Pierrecourt, Presle, Velorcey, La Villedieu-lez-Fontenette et La Villedieu-lez-Qucuocbe.
— Pour compléter cette énumération, que M. Charles Longchamps donne dans ses Glanures, page 47, il faut ajouter Andelarre, Barges, lgny, Valay, Lavigney, Fontenois-la-Ville et Dampierre-lez-Montbozon.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.

Vy-les-Filain


Domaine du Temple de Vy-les-Filain
Localisation: Domaine du Temple de Vy-les-Filain


— Vy-les-Filain avait au XIIIe siècle des seigneurs de ce nom: en 1212 vivait Odo de Vile ; en 1256, Willermus de Vil sito juxta Foleyns domicellus.
— A 400 mètres au nord du village, on rencontre un groupe de murgiers sur lesquels sont épars dans la pierraille des fragments de tuiles et de pierres taillées; ce sont d'après la tradition locale, les décombres d'un vaste couvent de Templiers. Près de ces ruines on voit un puits, ainsi que les restes de constructions. Ces restes indiquent, dit-on, l'emplacement qu'occupaient les écuries du couvent. Ce qui est historiquement bien établi, c'est qu'à Laine fut maintenue une commanderie que l'Ordre de Malte conserva après la suppression de l'Ordre du Temple. C'est aujourd'hui une maison de campagne avec ferme et moulin.
— A quelques pas du hameau sort du pied d'une coline couverte de broussailles une source très-abondante dont les eaux se réunissent presque immédiatement à celles de la Linotte.
— L'ancienne église de Vy-les-Filain, qui avait été restaurée et agrandie en 1749, a été rebâtie en 1863. Après avoir été paroissiale au XVIIe et au XVIIIe siècle, elle devint dans la nouvelle organisation ecclésistique, une chapelle de Filain. Un décret impérial du 16 août 1854 lui a rendu son titre de succursalle.
— Patron Saint Julien.
La Haute-Saône, Dictionnaire Historique et Topographique et Statistique des Communes du Département. Par L. Suchaux. Tome II, Vesoul, 1866.
Top

 

Départements visité 1271675 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.