Chartes des Templiers   Les chartes ou actes   Chartes des Templiers

Les chartes ou les actes concernant las Templiers du Marquis d'Albon

Les Chartes

 

Commanderie d'Eterpigny
Actes et chartes de Picardie concernant les Templiers et les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
522. Recueil de Chartes ou copies de Chartes tirées des Eterpigny, collections des Bibliothèques de Paris et des Archives de l'Empire.
Les documents originaux conservés aux Archives de l'Empire sur les Commanderies du Temple et de Saint-Jean de Jérusalem sont aussi importants par leur nombre que par leur ancienneté. Comme ces documents peuvent jeter quelque jour sur les Commanderies en Picardie, nous reproduirons in extenso ceux qui nous ont paru les plus importants.

 

Série d'actes
I. Acte de Simon I, évêque de Noyon, qui donne aux chevaliers du Temple l'autel de Tracy-le-Val (1) et une partie de l'autel de Passel (1) (altare de Trachi cum decima et hospitibus, quod post mortem Haganonis cantoris in manum meam (episcopi) venit, illam quoque partem altaris de Passel quam de manu Guidonis, militis liberavi).
(Actum Parisius in templo, presente magistro et conventu militum, anno ab incarnatione Domini M°. C°. XL°. VI°)
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 44.
1. Canton de Ribecourt (Oise)
2. Canton de Noyon (Oise)


II. Charte de Raoul, comte de Vermandois, portant donation aux Frères Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, de la maison, du jardin et des terres qu'ils possédaient à Eterpigny (Esterpinniacum), franche de tout droit, à la charge cependant de la dîme, tant en froment, avoine, qu'en pois dûs à la maison de Saint-Léger (1). (s. d.)
A. I. Section adm., S. S225, (supplément). n° 44.
1. Cet acte précieux et parfaitement conservé parait avoir été rédigé vers 1150. Parmi les témoins on remarque un comte Yaion (com. Yaionis) ; un Auberi de Roye ; un Pierre, châtelain de Bray ; un Raoul, châtelain de Nesle ; un Rogon de Faïel (Rogo de Faihel) ; un Pierre de Bussy ; un Gautier de Felkères et un Godefroy de Brasiz, qui, dit l'acte, tunc tenebat bajulationem.

III. Bulle d'Eugène III, qui confirme la donation faite aux religieux, de Saint-Jean de Jérusalem, par le nommé Simon, de tout ce qu'il possédait à Montecourt (1) (Montescurt) de la maison de Ham, et de ce qu'il y tenait en fief d'Eudes de Ham (2) (Oddonis hasmensis)
A. I. Section adm. S. 5222. (supplément) n° 12.
1. Commune de Monchy-la-Gache, canton de Ham.
2. Cette bulle n'a pu être écrite après 1153, année de la mort d'Eugène III.


IV. Confirmation par le roi Louis VII de la donation faite aux religieux du Temple par Simon de Montécourt — (1155).
Sceau pendant en cire jaune.
A. I. Section adm., S. 5222, (supplément) n° 13.

V. Confirmation par Beaudoin II, évêque de Noyon, de la donation faite par Raoul, comte de Vermandois, aux frères de Saint-Jean de Jérusalem, de la terre de Horgny (1), (Horni) et de la concession faite par les religieux à Mathieu d'Horgny, par laquelle ils autorisent la femme dudit Mathieu à demeurer dans sa terre d'Horgny, lui promettant de n'y point toucher, sauf 10 novales dont ils ont besoin pour construire un oratoire et une maison. — (1158).
A. I. Section adm., S. 5322, (supplément) n° 15.
1. Commune de Villiers-Carbonnel (Somme)

VI. Charte de Beaudouin II, évêque de Noyon, qui confirme la donation faite aux frères hospitaliers d'Eterpiguy (de Strepigni) par Ibert de.... (J. de Havento) (2) de 18 s. et demi de cens. — (1171).
A. I. Section adm.. S. 5225, (supplément) n° 39.
2. Peut-être Wavans, canton d'Auxi-le-Château, arrondissement de Saint-Paul-sur-Ternoise (Pas-de-Calais)

VII. Don de la ville d'Eterpigny fait par Philippe, comte de Flandre et de Vermandois aux frères de Saint-Jean de Jérusalem.
Sceau pendant de cire blanche du Comte de Flandre.
A. I. Section adm. S. 5223., (supplément) n° 1.
[† In nomine sancte et individue Trinitatis, notum sit omnibus Sancte Matris ecclesie filiis, quod Ego Philippus, Dei gratia Flandrensis et Viromandie Comes, et Ego Elisabet, eadem gratia Flandrensis et Viromandie Comitissa, instinctu pietatis moti pro animarum nostrarum parentumque nostrorum salvatione, pari voto et consensu donamus omnipotenti Deo et ejusdem membris recreandis, videlicet Hospitali Jerusalem beatissimis Christi pauperibus, et in manibus fratris Raimundi ejusdem Hospitalis apud Sanctum Egidium prioris libere et sine ulla retentione tradimus villam de Sterpiniaco et quicquid in ea habemus cum omnibus ejus apenditiis. Ut autem hujus helemosine nostre pia largitis (sic) in perpetuum rata et firma permanent, Sigillorum nostrorum impressione et testium subnotatione confirmamus. Sig + num Galterii de Locris. S. Galterii de Arraz. L. Roberti, advocati. S. Tehobaldi de Rotlang. S. Savale, Hue, Aden, fratrum similiter Hospital. qui affuerunt memoria. S. Stephani de Lardirio. S. Willelmi de Leverdengues. S. Pontii de Ulmis. Actum anno Domini M. C. LXX. VII.]
A. I. Section adm., S. 5223.(supplément) n° 15.

VIII. Acte par lequel on voit que les Frères hospitaliers d'Eterpigny (de Sterpengi) tenaient de l'abbé de Saint-Quentin-du-Mont, à la charge de XII deniers, monnaie de Péronne, l'eau qui est entre le pont d'Esclusele et le pont d'Esterpenniel. — (1180).
Parfaitement conservé.
A. I. Section adm., S. 5223.(supplément) n° 15.

IX. Acte par lequel Eudes de Ham donne aux Hospitaliers d'Eterpigny (de Sterpengi) X sous percevables sur la chaussée de Dolli (1). — (s. d. mais vers 1190)
A. I. Section adm., S. 5223.(supplément). n° 54.
1. Dolli Aujourd'hui Douilly, canton de Ham (Somme)

X. Acte de Maurice, évêque de Paris, qui atteste qu'Albert de Marolles (2) (de Marolliis) chevalier, a donné aux frères de l'hôpital de Paris, la moitié de la dîme d'Eglis (3) — (1191).
A. I. Section adm., S. 5223.(supplément) n° 53.
2. Marolles-les-Arpageon, canton d'Arpageon, (Seine-et-Oise)
3. Egly, canton d'Arpageon, (Seine-et-Oise)


XI. Redevance de neuf chapons due par les Frères Hospitaliers d'Eterpigny au comte Pierre, à son frère Vernon et à Pierre le Petit. — (sans date mais vers 1191.)
Sceau en cire jaune dont la légende est effacée.
A. I. Section adm., S. 5223.(supplément) n° 18.

XII. Acte par lequel Godefroy de Guise donne aux Frères Hospitaliers de Jérusalem, qui l'avaient délivré de lacaptivité des payens, sept muids de froment à la mesure de Ham, à percevoir sur la dîme de Doilli (4). (Janvier 1207).
A. I. Section adm., S. 5223.(supplément) n° 16.
4. Aujourd'hui Douilly, canton de Ham (Somme)

XIII. Acte par lequel Raoul, châtelain de Nesle, donne à l'hôpital d'Eterpigny tout ce qu'il possédait audit lieu. — (1210).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 17.

XIV. Sentence rendue contre le seigneur d'Ambleny, en raison d'une maison sise Chauny (1) dépendante de l'hôpital. — (Février 1213). A. I. Section adm., S. S225, (supplément) n° 31.
1. Canton de l'arrondissement de Laon.

XV. Sentence par laquelle Jean aux Mains (Johannes ad Manus) est débouté de sa demande, tendant à déposséder les Frères d'Eterpigny, d'une maison sise à Chauny, et qu'il prétendait lui appartenir. — (Avril 1214).
A. I. Section histoire, L. 1161.

XVI. Accord entreles maître et frères de l'hôpital d'Eterpigny (de Estirpeigni) et les moines de Lyhon (2) sur la justice des hôtes de Pons (3) près Brie (4) (Ponz prope Briam). — (Juin 1216).
A. I. Section adm., S. 5225, (supplément) n° 23.
2. Aujourd'hui Lihons-en-Santerre, canton de Chaulnes.
3. Ce lieu n'existe plus.
4. Brie, canton de Péronne (Somme).


XVII. Arbitrage entre les Frères Hospitaliers d'Eterpigny et G. Châtelain de Péronne, sur une pièce de terre qui avait été donnée auxdits Hospitaliers par le frère dudit Châtelain — (1218).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 10.

XVIII. Confirmation par le roi Philippe-Auguste d'un accord entre les bourgeois de Péronne et les Frères du Temple, sur certains marais sis entre Cartegnevim (5) et la ville de Dowing (6), que Senior de Montécourt (de Monte Escort) avait léguée auxdits religieux. — (1218).
A. I. Section adm., S. 5222, (supplément) n° 14.
5. Cartigny, canton de Peronne.
6. Doingt, canton de Péronne.


XIX. Acte par lequel G., châtelain de Péronne, confirme la donation faite par son frère aux Templiers d'Eterpigny, d'une terre sise dans le territoire de Ham à Busliot, (super fontem Castellani et in Houssières). — (Février 1218).
A. I. Section adm., S. 5222, (supplément) n° 3.

XX. Acte par lequel Jean Roondeaus donne à la maison hospitalière d'Eterpigny 12 journaux de terre sis audit lieu. — (mai 1219).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 46.

XXI. Richard d'Eterpigny, doyen de la Chrétienté de Péronne, fait connaître qu'Eloi d'Eterpegnel (1) fils de Pierre, comte d'Esterpegnel, donne aux religieux de Saint-Jean de Jérusalem à Eterpigny, tout ce qu'il possédait audit lieu. — (Août 1219).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 11.
1. Eterpegnuel était une dépendance d'Eterpigny. Aucune carte n'indique sa position. Il est probable que ce n'était qu'un écart de ce village.

XXII. Acte par lequel Lambert, abbé de Saint-Barthélemy de Noyon, concède aux Frères de l'Hôpitat d'Eterpigny, XV sous de cens à Brie. — (Avril 1220).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 22.

XXIII. Accord entre le chapitre de Péronne et les Frères de Saint-Jean de Jérusalem d'Eterpiguy, sur les jardins d'Horgny et une maison au territoire de Ham (in territario del Ham) et quelques autres propriétés (terra Cementariorum ; Lecavahin, domus site en Lestante apud Peronna ; terra ante domum leprosi de Ham). — (Mai 1220)
Sceau du Chapitre en cire jaune fruste.
A. I. Section adm., S. S223, (supplément) n° 17.

XXIV. Acte par lequel Raoul de Brocunrt (2) (R. de Brouccort) chevalier, reconnaît être l'homme des Templiers, à cause de la maison appelée Saint-Prul (1) (actum in domo templi de Castelerio). — (1223)
A. I. Section adm., S. 5222, (supplément) n° 2.
1. C'est probablement la maison appelèe Prusle et marquée ainsi sur la carte de Cassini entre Brie, et Mons-en-Chaussée. 2. Brocourt est situé sur la carte de Cassini au Nord de Saint-Quentin, entre Maurecourt et Omissy.

XXV. Acte du chapitre de Saint-Quentin qui quitte Philippe de Galaicort, chevalier, de 26 setiers de froment et IX sous parisis qu'il devait sur sa terre de Fleuci (2) à condition que ledit chevalier donnera au chapitre son champ de Morival — (Juillet 1224).
Sceau pendant en cire verte sur lacet de soie.
A. I. Section adm. S. 5322. (supplément) n° 5.
2. Aujourd'hui Flechin, canton de Roisel (Somme).

XXVI. Acte par lequel Marie de Kierviler donne à la maison d'Eterpigny 10 muids de froment à la mesure de Péronne, sur la dîme de Clari — (Août 1224)
A. Section adm., S. 5233, (supplément) n° 24.

XXVII. Acte par lequel Marguerite, veuve de Jean de Warviler (4) quitte la Commanderie d'Eterpigny (Domuns Hospitalis Iherolimitani de Esterpigni) de ce qu'elle réclamait sur deux bouverées de terre, sises au territoire de Warvillers, que le Châtelain de Nesle avait donnés à ladite maison. — (Avril 1226).
A. I. Section adm., S. 5222, (supplément) n° 1
4 Warvillers, canton de Rosières-en-Santerre, arrondissement de Montdidier (Somme).

XXVIII. Acte de R., Vice-Doyen de Ham (Hem), qui fait connaitre qu'Odon de Coudun, sa femme et ses héritiers, ont vendu aux frères de la Milice du Temple (Fratribus Milicie Templi) 12 journaux de pré et 35 verges à Monchi (5) et que la terre de Kivières (6) a été hypothéquée pour le douaire de la dame de Coudun. — (1227).
A. I. Section adm. S. 5222, (supplément) n° 8.
5. Aujourd'hui Monchy-Lagache, canton de Ham.
6. Aujourd'hui Quivières, canton de Ham.


XXIX. Acte par lequel Godefroi de Haute-Ville (1) (de Alla Villa) donne à la Maison Hospitalière d'Eterpigny, la prévôté d'Eterpigny. — (Novembre 1230).
Sceau pendant en cire brune. (S. Godefr... Villa).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 42.
1. Probablement Haute-Ville, canton de Guise, arrondissement de Vervins (Aisne).

XXX. Accord entre Fursy, prêtre de Frise (2) et les maître et Frères de la Maison de l'Hôpitat d'Eterpigny, sur un muid de froment, percevable sur le moulin de Creutes (3) — (Décembre 1230).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 27.
2. Canton de Bray-sur Somme.
3. On voit par la Charte LVIII de cette série, que les moulins de Creute étaient à Frise.


XXXI. Confirmation et approbation par le Chapitre de Saint-Quentin de la donation de la dîme de la ville et du territoire de Villers-Guislain (4) (de Villari le Gislain), faite aux Templiers, par Jean, seigneur de ladite ville. — (Juillet 1232).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 35.
4. Arrondissement de Cambrai, canton de Marcoing (Nord).

XXXII. Acte par lequel Raoul de Calloue (5) reconnaît que les Frères de Saint-Jean de Jérusalem d'Eterpigny avaient la moitié du tensamenlum de Viri (6). — (Avril 1234)
Sceau en cire verte de l'officialité de Noyon parfaitement conservé.
A. I. Section adm., S. 5222, (supplément) n° 7.
5. Caillouet-Crépigny, canton de Chauny (Aisne).
6. Aujourd'hui Viry-Noureuil, canton de Chauny (Aisne).


XXXIII. Acte par lequel Marie, veuve de Pierre, médecin, alors consœur de l'ordre des Hospitaliers, donne aux Frères d'Eterpigny la moitié de tout ce qu'elle possédait, en fief, en cens et en terrage, dans le district de Moilins (7), un muid de froment percevable sur huit journaux de terre situés en trois lieux (in loco qui dicitur li Bruiere, in prato juxta Herbercort (8) in loco qui dicitur li Bus Terniis. — (Avril 1239).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 9.
7. Aujourd'hui Moislains, canton de Péronne.
8. Aujourd'hui Herbecourt, canton de Bray-sur-Somme.


XXXIV. Don fait par Jean de Cartigny (J. de Quetiniaco), chevalier, aux Frères de la Milice du Temple de Chasteleir (2), près Péronne, d'une masure sise à Cartegni (3) — (Octobre 1245).
Sceau en cire blanche brisé.
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 16.
2. Cette dépendance de la Commanderie d'Eterpigny est encore marquée sur la carte de Cassini sous la forme de le Catelet, et située en effet non toin de Péronne, immédiatement au-dessous de Cartigny.
3. Aujourd'hui Cartigny, canton de Péronne.


XXXV. Charte de Daniel, recteur des maisons de la Milice du Tempie en Vermandois, par laquelle il fait connaître que Marie de Moy (4), fille d'Eudes de Ham, chevalier, reconnaît n'avoir aucun droit sur deux hostises à Quivières. — (Mars 1249).
Sceau pendant en cire verte brisée.
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 48.
4. Canton de Moy arrondissement de Saint-Quentin (Aisne).

XXXVI. Charte de Philippe, prieur des Hospitaliers de France, qui reconnaît que Pierre, dit Quercus, chanoine de Péronne, a donné à l'abbaye de N.-D. de Biarch (5), une terre chargée de cinq sous de cens envers lui, et sise sur le chemin de Péronne (inter viam quae ducit a Perona apud Barlues (6), et Seboul escluse (7), Boiencort (8) et Esterpignel). — (Juillet 125O).
A. I. Section adm. S., 5223., (supplément) n° 38.
5. Aujourd'hui Biaches, canton de Péronne. J'ai découvert quelques pièces intéressantes sur cette abbaye. On en trouvera l'analyse dans le volume supplémentaire que je donnerai a la fin de cet ouvrage.
6. Barleux, canton de Péronne.
7. Ce lieu n'existe plus.
8. Bayencourt est marqué sur la carte de Cassini, non loin des bords de la Somme, entre Barleux et Biaches.


XXXVII. Vente faite aax Frères de Saint-Jean de Jerusalem d'Eterpigny, des terres appartenant à Nevelon de Chante et à Marie, veuve d'Ybert de Templex (1), chevalier, sa femme lesquelles terres relevaient desdits religieux et étaient situées dans les territoires d'Eterpigny, Villers-en-Chaussée, etc., (in territoriis de Esterpigny, de Vilers in Calceia, de Seboutescluse et de Esterpignuel) aux lieux ci-dessous dénommés [« in loco qui dicitur le pree inter le Plankete et le rue Herbeuse ; As Ourmissiaus ante domum Roberti de Barra ; as ourmissiaus deseur le rue, in loco qui dicitur le Tombele ; ad viam de Nigella ; au sentier de Vilers ; as Argillières ; en Liculoie ; in praeria inter vicum et semitam que vadit apud Brie ; item de sous le Val de Landrival ; desous Lourmissel de le Crois ; desous le Crois tenentem au kemin de Roye ; de sous le Grand Camp, au sentier Pontois et à le Couturele de seure le Couturele de l'ospital ; ad campum Wauberti ; au pré Clarois ; à Banlu ; au ries de Lisole ; a le rue de Boencort ; ad spinetam de Vilers ; ad puteum super domum leprosi de Esterpegni ; à Martin Camp; à le Mote de Baalli deseur les Clusele ; ad ruellam deseur le val de le Fontaine, tenant as Longaignes ; ad campum de le Cambe ; deseur Hamel, qui tient au sentier Pontois ; es eschars ad viam de Roia ; deseur le moienne voie ; as alues deseur Grantreu ; deseur le Val de Maalot ; en Mont par deseur Henrivauchel ; par devers Baalli ; as Goudres. »] — (Septembre 1261).
A. I. Section adm. S., 5223, (supplément) n° 12.
1. Aujourd'hui Templeux-la-Fosse, canton de Roisel, arrondissement de Péronne.

XXXVIII. Acte par lequel Gobert de Lehun, chevalier, vend aux maître et frères de la maison hospitalière de Jérusalem d'Eterpigny (de Esterpegni) 3 journaux et 11 verges et demi de terre, sis audit territoire [« ad ruellam deseur le Val de Fonte, es Essars in angulo ad viam Nigellensem au sentier Pontois ; ad viam Herbosam ; in valle de Henrionval. »] — (Décembre 1261).
Sceau pendant en cire brunie de l'officialité de Noyon.
A. I. Section adm. S., 5223, (supplément) n° 20.

XXXIX. Vente faite par Marie d'Eterpigny, épouse d'Amaury d'Omercort (1) à Gobert d'Eterpigny, dit de Lehun (de Lehuno), chevalier, de tous les droits qu'elle avait sur certaines terres sises à Eterpigny [« ad vicum deseur le Val de Fonte ; in L. q. d. es essars ; in l. q. d. ad viam de Nigella ; in l. q. d. au sentier Pontois ; in valle de Maalot ; in l. q. d. li sentiers de Villers. »] — (Décembre 1261). A. I. Section adm. S., 5223, (supplément) n° 13. 1. Omiécourt, canton de Nesle, arrondissement de Péronne (Somme). XL. Acte par lequel Robert Fursei, de Péronne, vend à l'hôpital d'Eterpigny quatre journaux de terre sis audit lieu, (de supra Hemellum ; ad viam Roya ; in l. q. d. as Cumeles et ad viam de Nigella) et 10 sous parisis de rente sur deux pièces de terre sises en le prée. — (Mai 1267).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 6.

XLI. Acte par lequel Oda, veuve de Simon de La Porte, reconnaît avoir quitté à Simon de Frameriville (2) tout le droit qu'elle pouvait avoir sur te manoir dudit seigneur à Eterpigny. — (Février 1260).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 7.
2. Aujourd'hui Framerville, canton de Chaulnes.

XLII. Acte par lequel Jean, dit li Cras de Soibautescluse, vend à la maison hospitalière d'Eterpigny, une certaine pièce d'eau, sise dans la Somme (in Sommona), proche de celle de Baudouin de Gossencourt (3) appelée le Trouste. — (Novembre 1271).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 29.
3. Goussancourt, canton de Fére-en-Tardenois, (Aisne).

XLIII. Acte de Jean de Roie, qui quitte les Commandeur et Frères d'Eterpigny, du droit qu'il réclamait sur le four d'Eterpegnuel. — (Juillet 1274). En français. Sceau pendant en cire verte, brisé.
A. I. Section adm., S. 5223., (supplément) n°. 49.

XLIV. Bail à rente d'un journal et demi et 15 verges et demie de terre, au territoire de Flaucourt (4), fait au nommé Gautier, dit Louchepois, par les frères de la maison d'Eterpigny. — (Avril 1279).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 30.
4. Canton de Péronne (Somme).

XLV. Accord entre l'abbé d'Homblières et les maître et frères sur un cent d'anguilles que ces derniers devaient prendre sur les moulins de Creutes, à Frise. — (Mai 1389).
En français.
A. I. Sect adm., S. 5223, (supplément) n° 26.

XLVI. Acte par lequel Isabelle, femme de Raoul Kievet, se désiste de tous les droits qu'elle pourrait avoir sur les terres [As Argillières ; ad Campum Regis ; ad Viaus Veterem ; in campo q. d. em Sudain] que son mari avait léguées aux religieux de Saint-Jean de Jérusalem à Eterpigny. — (1291).
Deux Sceaux pendants en cire brune ; le 1e de l'officialité de Noyon, le 2e en mauvais état.
A. I. Sect adm., S. 5223, (supplément) n° 8.

XLVII. Accord entre Jean, écuyer, seigneur de Villers-Carbonnel et les maître et frères de la maison d'Eterpigny, sur la justice de cinq maisons et hostises à Brie. — (1296).
En français.
A. I. Sect adm., S. 5223, (supplément) n° 41.

XLVIII. Vidimus de l'accord précédent. — (Mai 1300).
En français.
A. I. Sect adm., S. 5223, (supplément) n° 40.

XLIX. Lettre du prieur de Lihons, adressée aux hospitaliers d'Aterpeigny sur les moulins de Pons (de Pontibus), qu'il tenait d'eux. — (1303). Sceau pendant en cire verte, brisé.
A. I. Sect adm., S. 5223, (supplément) n° 36.

L. Testament de Marguerite de Gournay, femme de Jean d'Eterpigny, chevalier, dans lequel elle lègue à l'Hôpital d'Eterpigny 24 journaux de terre. — (Septembre 1312).
En français.
A. I. Sect adm., S. 5223, (supplément) n° 3.

L. bis. Clause testamentaire de Marguerite de Gournay (1). — (Septembre 1312).
En français.
A. I. Sect adm., S. 5223, (supplément) n° 4.
1. La testatrice léguait également différentes choses à la chapelle et aux pauvres d'Esterpeignuel, aux nonains de Byarch, à l'hôpital de Saint-Nicolas de Péronne, etc.

LI. Vidimus d'une Charte royale qui confirme les biens des frères de Saint-Jean de Jérusalem. — (1318).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 5.

LII. Reconnaissance notariée des Chanoines de l'église de Noyon, des droits de vacation de leurs prébendes dûs aux Hospitaliers d'Eterpigny. — (Janvier 1320).
A. I. Sect historique, L. 1161.

LIII. Acte par lequel Regnaut de Framerville donne tous ses biens aux religieux de Saint-Jean de Jérusalem, qui lui donnent en retour le titre de Donne, et lui permettent de résider à Eterpigny. — (Mars 1321).
A. I. Sect historique, L. 1161.

« A tous chiaus qui ches présentes lettres verront et orront, Symons Moniele de Péronne tenans le lieu Jehan André, Warde du seelle de le baillie de Vermendois estauli de par le Roy à Péronne, Salut : Sachent tous que nous avons veu unes lettres scellées du seelle de religieus homme et sage frère Symon le Rat, de le sainte maison del hospital Saint-Jehan de Jherusalem, humle prieur en France, contenans la fourme qui s'ensuit.
A tous chiaus qui ces présentes lettres verront et orront, frère Symon le Rat, de la sainte maison de l'ospital Saint-Jehan de Jherusalem, humle Prieur en France, salut en nostre Seigneur. Sachent tuit, que nous, considerans et regardans la grant affection et la bonne dévotion que nostre amé en Dieu Regnaut de Frameriville a à nous et à nostre religion et à touz jours eue, et meesmement pour ce que il de sa boine volente a donné pour Dieu et en aumosne à nostre maison d'Estrepeygni douze journels de terre, laquelle il tenoit de nous au terrouer d'Eterpeygny et aussi aigues qu'il tenoit de nous en la rivière de Somme. Nous meus de pitié et en recompensation des biens qui fait et entent à faire à la religion de lospital, par le conseill et assentement de nos frères estans avœc nous, especialement de religieuse persone et honeste frère Nichole de Rieu a che tamps commandeur du lieu, desorendroit recevons ledict Regnaut em donne (1) de ladicte religion, à avoir du tout en tout se residence en nostre maison d'Estrepeigny tant comme il vivera en li administrant tous ses nécessaires, si comme il est de us et de coustume en ladicte religion de faire as austres donnes et doit li dis Renaus apporter et faire venir un bon lit furni de toutes choses, quant il vendra en ladicte maison. Encore nous a promis et voué seur saintes Evangiles, que il ne s'ordenera jamais en autre estat soit en mariage ou en autre religion mais que en la nostre, se n'est par nostre congié et voienté et vivera en obédience de nous et de ceux qui de nous oront cause, en faisant bien et loialement les besongnes et le pourfit de le maison a sen pooir, selonc ce qui sera a li dict et ordené de ses souvrains. Encore veut et nous a promis que après sen décès, nous aions tout sen moeble quel que il soit, pour cause de sa sépulture laquele il eslit dès maintenant en nostre dicte maison d'Estrepeigny. Et de toutes les choses dessus dictes faire et acomplir, tout en le manière que dessus est dict, nous doit le dict Regnaut faire boin instrument soit de tabellion publique, de prevosté, ou de baillie et le mettre par devers nous.
En tesmoing de la quele chose, nous avons seelle ces présentes lettres du seel de nostre prioré de France, faites et données en nostre maison de Lihons en Sancters l'an de grâce mil ccc et vint, à dis jours du moys d'Avrill. De rechief par devant nous est venus en propre personne li dessus dis Renaus de Frameriville et recognut et afferma loialment par sen serement, toutes les coses et cascune par li contenues es lettres dessus transcriptes estre vraies, et les promist et eut en convent loialment tenir, warder, enteriner et à emplir tout en le fourme et en le manière que il est contenu ès lettres dessus dictes, et à tout chou tenir et à emplir que dessus est dict, a ohligiet et aloiet li dessus dis Renaus de Frameriville lui et tous ses biens mœbles, non mœbles, catels et hyretage presens et a venir, à prendre et à détenir, saisir, lever, esploitier, vendre et despendre par tous seigneurs et par toutes justices sans meffait, dusques au plein accomplissement de toutes les coses dessus dictes, sans riens dire, proposer ne alleguier en contre, par le foy de sen corps et sur lamende le Roy.
En tesmoing de chou, Nous a le prière et a le requeste du devant dict Renaut de Frameriville avons mis a ches présentes lettres le seell de le dicte baillie ; sauf le droit le Roy et l'autrui. Che fut fait en lan de grâce Mille trois cens vint et un, el moys de March. »
1. Le donne était le titre le moins élevé dans la hiérarchie de l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem.

LIV. Notification de la procuration dont est muni Arnould de Rivo, percepteur de la maison d'Eterpiguy, au nom de l'Ordre, pour recevoir le droit des prébendes vacantes dans les chapitres de Noyon, de Saint-Quentin, de Péronne et de Roye. — (5 juin 1334).
A. I. Sect historique, L. 1161.

LV. Vidimus d'une lettre de Jean de Dargies, chevalier, sire de Lingni-le-Sec (1) et de Frise, sur le droit qu'avaient les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem de moudre au moulin de Creutes. — (Mars 1343).
A. I. Sect. adam., S. 5223, (supplément) n° 28.
1. Aujourd'hui Lagny-le-Sec, canton de Nanteuil-le-Haudouin (Oise).

LVI. Ordre d'enquête pour juger la réclamation des religieux de l'Hôpital de Saint-Jérusalem, qui réclamaient une rente percevable sur la traverse de Seri de Mézières (2), à cause de leur maison en Vermandois. — (10 mai 1364).
A. I. Section adm., S. 5222, (supplément) n° 4.
2. Aujourd'hui Sery-les-Mezières, canton de Ribemont, arrondissement de Saint-Quentin (Aisne)

LVII. Bail de la maison et hôtel de Lihons-en-Santerre, appelée la Maison du Temple (3). — (13 février 1368).
Sceau en cire verte du bailli de Vermandois.
A. I. Section adm., S. 5222.
3. Il est dit dans cette pièce que toute les maisons avaient été incendiées.

LVIII. Acte par lequel Drieue de Crievecuer, chevalier, seigneur de Launoy, prend à cense et rente perpétuelle à Simon de Haidin, commandeur de la baillie d'Estreppegny, les moulins nommés les molins des Creutes, da les frise ; les Cauchiers Bodiaux. — (Juillet 1370).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 25.

LIX. 6 pièces des 20 décembre 1374, 21 novembre 1446, 21 novembre 1569, 17 septembre 1588, 3 juillet 1599 et 13 octobre 1606, relatives à la redevance des 13 muids ci-dessus.
A. I. Sect. adam., S. 5222.

LX. Quittance de l'abbé de Corbie, de la quatrième gerbe à lui due par les frères de la maison d'Eterpigny, à cause de trois journaux de terre sis à Chisi. — (16 juin 1382).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 32.

LXI. Charte par laquelle Jean li Rougnies vend aux religieux de Saint-Jean de Jérusalem, une cour et un jardin à Péronne. — (Mars 1384).
A. I. Section adm., S. 5223, (supplément) n° 21.

LXII. Lettres par lesquelles le Roi donne aux religieux de Saint-Jean de Jérusalem, l'hôtel du Faucon à Saint-Quentin qui lui appartenait pour l'hôtel desdits religieux, sis audit Saint-Quentin, dans la rue du Temple ; où l'on battait monnaie, loué depuis longtemps dans ce but, moyennant 50 livres parisis « pour que ycelui hostel estoit et est tant en situacion comme en fourme et forte matière de édifices de pierre et autres choses plus convenable à ce que aucun autre hostel d'icelle ville, meismement que les fourneaux et autres édifices appartenans audit fait, qui desja y sont pres et ordenez ne seroient pas fais ailleurs qu'ils ne coustassent grans somme de deniers. » — (1386).
En français.
A. I. Section adm., S. 5222, (supplément) n° 6.

LXIII. Bail de la maison des religieux de Saint-Jean de Jérusalem à Montecourt, fait par Robert Ouillart, gouverneur de la baillie d'Eterpigny, à Jean Lefèvre. — (14 décembre 1389)
A. I. Section adm., S. 5222, (supplément) n° 11.

LIV. Exploit d'un sergent royal relatif à des propriétés de la commanderie d'Eterpigny sur le chemin d'Offroy (1) à Montecourt. — (1401). En français.
A. I. Section adm., S. 5222.
1. Canton de Ham (Somme).

LXV. Exploit pour la jouissance de pâturages dans les bois près la forêt de Beaulieu. — (21 décembre 1405).
A. I. Section adm., S. 5222.

LXVI. Vidimus de l'ensaisinement du fief de Lechele, dépendant de Manencourt (1) qui dépendait lui-même du Temple d'Eterpigny. — (7 juin 1408). A. I. Section adm., S. 5223.
1. Aujourd'hui Manicourt, carton de Roye (Somme).

LXVII. Bail de la maison du Temple des Bois en Vermandois, près Libermont, fait par les religieux de Saint-Jean de Jérusalem, à Aubert de Biencourt, écuyer, et à sa femme. — (Juin 1410).
A. I. Section adm., S. 5222, (supplément) n° 10.
« A tous ceulx qui ces présentes lettres verront ou orront. Mourard d'Esquieus, conseillier du roy nostre sire et garde du seel de la Baillie de Vermendois à Laon establi de par icellui seigneur, salut Sachent tuit que par devant notre amé et feal, Pierre de Goy, demourant à Coucy le Chastel, commis et establi de par nous pour ouir..... recepvoir et à nous rapporter ce qui s'ensuit:.... en leurs propres personnes, Aubert de Biencourt, escuier, et demoiselle Marie de Fourques sa femme, auctorisée souffisamment de son dit mary quant ad ce, demourans à présens à Troly (2) emprès Coucy, si comme ilz disoient. Et recongnurent que pour leur proffit clerement apparant, eulz et chascun d'eulz pour le tout, avoient et ont prins et receu a loyal cense ou ferme des religieux de Lospital Saint Jehan de Jherusalem, leur maison et cens du Bos en Vermendois (3) empres Libermont, avec toutes les terres ahennables prés et autres choses appartenans et appendans à la dicte maison, à tenir, avoir, joir et possesser d'icelle cense et ferme dessus déclarée par lesdis recongnoissans preneurs et chascun d'eulz, leurs hoirs, et les aians d'eulz cause, en tous proffis et émolumens quelconques, par le temps, terme et espace de nuef ans continuelx et acomplis, commencans au premier jour de Juing en cest present an, l'an mil quatre cens et dix, pour et parmi ce que lesdis recongnoissans preneurs et chascun d'eulz leurs hoirs, et les aians d'eulz cause, en sont et seront tenus et ont promis icalement et par leur foy de rendre et paier chascun an, le temps de la dicte cense durant, aux dis religieux cu aians d'eulz cause au commandeur ou gouverner (sic) de la baillie d'Esterpigny pour eulz ou au porteur de ces lettres, sans autre grace ou procuratton, monstrer la somme de cent escus dor aians cours ad présent, pour dix huit solz parisis la pièce ou autre monnoie telle qui plaira au roy nostre sire, faire courir en son royaume, en la valeur avant dicte, avec deux pourceaux cras ou quatre frans dor, pour seize solz parisis la pièce, ou lieu des dis pourceaux chascun an, tout le temps et terme de la dicte cense durant, a deux termes et paiemens en l'an : C'est assavoir : Noel et Ascension Nostre Seigneur, à chascun d'iceulx jours et termes, la somme de cinquante escus d'or tel que dit est, et au dit terme de Noel les deux pourceaux dessus dis, en la valeur dessus déclairré, à commencier à paier le premier terme et année au jour de l'Ascension Nostre Seigneur en lan mil quatre cens et onze, la somme de cinquante escus d'or, telz que dit est.
Et depuis là en avant en poursuivant continuant et paiant d'an en an et de terme en terme, chascun an la dicte somme de cent escus dor et deux pourceaux telz que dit est, aux termes et par la manière dessus dicte tout le temps de nuef ans dessus dis durans.
Item et .... seront tenus et ont promis les dis recongnoissans et chascun d'eulz a desservir ou faire desservir et alumer, le temps de la dicte cense durant, la chappelle estant en la dicte maison, cense et hostel du Bois en Vermendois, bien et souffisamment, selonc ce et par la manière qu'il appartient, et est acoustumé de faire, du temps ancien ; c'est assavoir : trois messes la sepmaine.
Item, seront tenus de retenir toutes les maisons qui de présent sont couvertes d'esteule, et tous les palis et mures estans en icelle maison, qu'ilz ont trouvés en estat, cense et pourpris, de pel, de torche et de couverture bien et souffisamment tout le temps de la dicte cense durant, et de les rendre en la fin d'icelle cense, bien retenus de ce que dit est, et en bon et souffisant estat, et en tel estat les ont les dis recongnoissans eu et receu des dis religieux, et dont il se sont tenus pour bien contens.
Item seront tenus comme dessus, de faire venir et admener en la maison d'icelle cense à leurs coulx, frais et despens, toutes les matheres, mairiens, savelons, terres, thieules, pierres, chaux et autres quelconques, qui seront expediens et nécessaires pour refectionner en la dicte cense et maison du Bos et es appartenances sans riens excepter et aussy de gouverner et livrer la gouvernance giste et despens des ouvriers qui ouveront en la dicte cense, tout le temps des nuef ans dessus dis durans.
Item seront tenus les dis recongnoissans de retenir le molin a vent, appartenant à icelle cense, de couverture, de clôture, haisins, quevilles à roues craisses, martiaux, avec les fers qui se usent, et rendre et laissier ie dit molin vestu de quatre draps, en la prisée de quatre frans dor, et doivent et pueent prendre le bos, es bos dudit hospital.
Item doivent et sont tenus iceulx recongnoissans et chacun deulx, le temps d'icelle cense durant, de faire et livrer à leurs despens, le conduit des frères, en alant leur droicte voie, de gouverner le sergant et de paier sa robe chascun an, comme il est acoustume de faire.
Item seront tenus de garder ou faire garder et exercer la justice et seignourie que les dis religieux ont audit lieu et es appartenances, à leurs frais et despens, pourveu que en chascune amende qui y escherra, le temps de la dicte cense durant quelle qu'elle soit, ils aueront et prendront à leurs proiffis, deux solz et six deniers parisis.
Item seront les dis recongnoissans et chascun deulx tenus de recevoir à leurs despens, monseigneur le Grant Prieur de France, ou un ou deux des frères de la dicte religion, ou cas que monseigneur le dit Prieur yroit ou envoieroit en visitacion pour un repas tant seulement.
Item seront tenus les dis recongnoissans et chascun d'eulx de recevoir et paier les despens du Commandeur ou gouverneur de la dicte baillie d'Esterpeigny et de son estat et famille, quatre fois en lan, et à chascune fois par ung jour, de toutes choses quelconques, à leurs propres coulx, frais et despens chascun an, les nuef ans dessus dis durans. Et sil avenoit que le dit commandeur ou gouverneur vousist plus souvent aler estre ou demeurer en la ditte maison et cense que cy dessus n'est dit et déclare, les dis recongnossans seront tenus de lui livrer faing et advaine pour ses chevaux tant seulement .... et avec ce que dit est.
Item seront tenus les dis recongnoissans et chascun d'eulx, de tourner et convertir chascun an tous les boiat fourages de la ditte cense en fiens et en amendemens, le iceulz mener ou faire mener chascun an sur les terres de la dicte cense, sans faire fumis sur fumis.
Item sera et desmoura au proffit du commandeur ou gouverneur de la dicte baillie, la chambre estant deseure le porchet de la dicte maison pour lui et à son proffit, et les dis recongnoissans aueront et joiront tout le temps des nuef ans dessus dis durans à leur proffit singuler, de toutes les terres labourables appartenans a la dicte maison, situéez tout au terroir d'icelle maison et cense, exepte deux journeux et demi, qui sont derrière Versencourt (1) et quarante verges ou environ qui sont asses près dileucq, entre les prés Pierre du Sollier.
Item aueront les dis recongnoissans a leur proffit, toutes les dismes grosses et menues, appartenans au dis religieus, en la ville de Libermont et ou terroir denviron et le droit que les dis religieux ont en la grange dimeresse-de la dicte ville. »
1. Il y a deux localités qui se rapprochent de Versencourt, savoir: Berlancourt et Belancourt, mais elles sont un peu trop éloignées de Libermont, et je crois plutôt que c'est Bessancourt, situé entre Libermont et Ercheu, qui sous le double rapport de la philologie et de la topographie semble se rapporter a cette localité.
2. Aujourd'hui Trosty-Loire, canton de Coucy-le-Château, arrondissement de Laon.
3. Cette dépendance d'Eterpigny était située au Nord de Libermont, et je crois que c'est elle que Cassini a indiqué dans cette direction sous le nom de l'Hôpital, dénomination que j'ai rencontrée dans plusieurs actes, et entre autres dans un de 1569. (Voyez la Charte LXXXV).


LXVIII. Vente faite par la veuve de Regnault du Carroys, d'un certain fief à Misy et à Maisencourt, à un nommé Jehan Fourment, qui paiera au commandeur de la baillie d'Eterpigny, ce qui lui est dû par son mari. — (19 mars 1419).
A. I. Section adm. S 5222.

LXIX. Acte par lequel le seigneur de Nesle se désiste du droit qu'il prétendait avoir d'empêcher les religieux de la maison du Temple-lez-Libermont, de nourrir des pourceaux dans le bois du Temple, lesquels pourceaux avaient été pris par les sergents du seigneur de Nesle. — (30 août 1419) Sceau pendant en cire verte brisé.
En français.
A. I. Section adm., S. 5222, (supplément) n° 9

LXX. Bail de la maison de Montecourt, fait à E. de Chanle, demeurant à Monchy, par J. de Beaubos, religieux de Saint Jean de Jérusalem, et gouverneur de la baillie d'Eterpigny. — (Juillet 1425)
A. I. Sect. adm., S. 5222.

LXXI. Arrêt du parlement de Paris rendu en faveur du commandeur d'Eterpigny contre les abbés et couvent de Saint-Quentin-en-Lisle, qui sont condamnés à payer une rente de 40 muids de graius, de 32 muids de pommes et de 16 muids d'avoine. — (26 juillet 1427.)
2 pièces.
A. I. Sect. adm., S. 5222.

LXXII. Acte par lequel le procureur-général de l'hôpital de Saint-Jean de Jérusalem au-delà des monts, donne à Jean Cretons, le fief de Saint-Radegonde (1), sis à Péronne, moyennant 2 sous parisis de rente et 3 corvées annuelles. — (7 avril 1458)
A. I. Sect. adm., S. 5223.
1. Sainte-Radegonde forme un faubourg de Péronne.

LXXIII. Bail de la cense de Courtemenches (2) fait à J. Gavet, par les frères de Saint-Jean de Jérusalem de la commanderie d'Eterpigny. — (Octobre 1458)
A. I. Sect. adm., S. 5222.
2. Courtemanche, canton de Montdidier (Somme)

LXXIV. Vente faite par-devant « le justice et eschevins du destroit des Arques Sainte-Pechine en Saint-Quentin » de deux maisons, jardins et pourpris sis rue Saint-Louis à Saint-Quentin, et chargés de cens envers l'hôpital de Saint Jean de Jérusalem, N -D. de Noyon, etc., etc. — (30 octobre 1459)
A. I. Seet. adm., S. 5222.

LXXV. Bail de 9 ans d'un moulin à blé de Montécourt, fait à Jehan Billon, par Jean le Roy, gouverneur de la commanderie d'Eterpigny. — (19 septembre 1462)
A. I. Sect. adm., S. 5222.

LXXVI. Lettres de Commitimus et exploit, concernant la maintenue de la seigneurie et justice, appartenant au commandeur d'Eterpigny, sur une rue et voirie, sises près le presbytère de Tracy (1). — (13 juin 1469 et 6 septembre 1469) 2pièces scellées, la première en cire rouge, la deuxième en cire verte.
A. I. Sect. adm., S. 5223. (supplément) n° 45.
1. Tracy-le-Val, commune de Ribecourt, arrondissement Compiègne (Oise)

LXXVII. Aveu et dénombrement de quatre fiefs, dépendant de la commanderie d'Eterpigny, dont le premier se nomme Eterpigneul, le second, le fief de Geronde vers Barleux, le troisième, ayant appartenu à Jehan de Hangart, le quatrième, sis à Eterpigneul. — (1 février 1474)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

LXXVIII. Acte par lequel il est certifié que l'emptacement appellé, « les Gardynaiges de l'ostel de Hardecourt, » à Péronne, où se bâtit l'abbaye de Sainte-Claire, est chargé d'une rente de 20 sous envers la commanderie d'Eterptgny.
(8 mars 15OO.)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

LXXIX. Accord entre le commandeur d'Eterpigny et Jean de Canny, chevalier, sur les « ventos et portes du petit moullin Voyennes (2) dessus la chaussée du dict Voyennes, dedans la rivière de Somme. » — (12 décembre 1571)
A. I. Sect. adm., S. 5222.
2. Canton de Nesle (Somme)

LXXX. Aveu et dénombrement d'un certain fief, sis à Sainte-Radegonde, faubourg de Péronne, dépendant de la commanderie d'Eterpigny. — (11 avril 1545)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

LXXXI. Procès-verbal de visite de la commanderie d'Eterpigny, fait le 28 mars 1546.
(Documents intéressants dans un cahier de 16 folios Papier)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

LXXXII. Dénombrement de terres tenues de la commanderie d'Eterpigny, par Christophe Lefebvre. (23 octobre 1548.)
En français Sceau pendant en cire verte.
A. I. Sect. adm., S. 5223, (supplément) n° 37.

LXXXIII. Sentence en vertu de laquelle le commandeur d'Eterpigny a le droit d'exiger un cens de 13 sous 6 deniers tournois, à cause d'une maison sise à Péronne, au coin du Gladimont. — (26 septembre 1564)
A. I. Sect. adm., S. 5233.

LXXXIV. Extrait du terrier de la commanderie d'Eterpigny, de l'an 1567, de terres sises à Brye.
A. I. Sect. adm., S. 5223.

LXXXV. Aveux et dénombrement des vassaux, sujets et tenanciers de la commanderie d'Eterpigny, à cause de l'hôtel de l'Hôpital-du-Temple, appelé autrement l'Hôpital-au-Bois. — (1 mai 1569.) Cahier de 10 folios papier.
A. I. Sect. adm., S. 5323.

LXXXVI. Copie collationnée d'un extrait du terrier de la commanderie d'Eterpigny de l'an 1569, contenant la déclaration des droits utiles et honorifiques de ladite commanderie à Tracy-le-Mont, Tracy-le-Val et Bailly (1), par laquelle il appert que le commandeur d'Eterpigny était seigneur haut justicier des dits lieux de temps immémorial.
A. I. Sect. adm., S. 5223.
1. Canton de Ribecourt, arrondissement de Compiègne (Oise).

LXXXVII. Extrait collationné du papier terrier de la commanderie d'Eterpigny, pour ce qui regarde la maison et hôtet Saint-Jean à Saint-Quentin, membre et seigneurie de ladite commanderie. — (Avril 1570) Cahier de 24 flios papier.
A. I. Sect. adm., S. 5222.

LXXXVIII. Acquisition par le commandeur d'Eterpigny, d'une maison sise à Voyennes. — (14 septembre 1571)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

LXXXIX. Bail à ferme, de 9 ans, des maisons et hôtel de Saint-Jean et du Faucon, sis à Saint-Quentin, fait à Jean Cauvry par Juvenal de Launoy, commandeur du membre de Saint-Quentin. — (30 mars 1580)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

XC. Revenu de la commanderie d'Eterpigny de 1579 à 1580 (1).
Cahier de 17 folios, papier.
A. I. Sect. adm., S. 5223.
1. On peut voir par ce document que le revenu net de la commanderie montait à 878 écus 29 sous 3 deniers tournois.

XCI. Aveu d'un fief, sis sur la rivière de Somme, près Bazencourt (2) dépendant d'Eterpigny. — (5 octobre 1580)
A. I. Sect. adm., S. 5223.
2. Bazincourt est situé, sur la carte de Cassini, sur la rive gauche de la Somme à l'Ouest de Péronne.

XCII. Dénombrement d'un certain fief, sis à Sainte-Radegonde, dépendant de la commanderie d'Eterpigny. — (16 octobre 1581)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

XCIII. Dénombrement d'un fief, sis à Sainte-Radegonde, dépendant de la commanderie d'Eterpigny. — (9 septembre 1592)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

XCIV. Acte qui contraint les héritiers de Jean Cauvry, à remettre en état les maisons et hôtels, sis à Saint-Quentin, dont il était le fermier. — (27 juin 1598)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

XCV. Dénombrement, aveu et déclaration d'un fief, sis à Sainte-Radegonde, dépendant de la commune d'Eterpigny. — (23 décembre 1598)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

XCVI. Sentence du lieutenant-général de la prévôté de Péronne, qui condamne Zacharie le Maire, poissonnier à Péronne, à payer au commandeur d'Eterpigny, le cens seigneurial qu'il lui devait, comme possesseur de cent journaux d'eaux, assis en la rivière de Somme, sis entre Barencourt, les eaux de N.-D. de Bretaigne (3), aux marais de Brunetel (4), et au chemin de Péronne à Eterpigny. — (1 mars 1602)
A. I. Sect. adm., S. 5222.
3. Le faubourg de Bretagne existe encore à Péronne.
4. Bruntel est marqué, sur la carte de Cassini, à droite de la Somme, au N. d'Eterpigny, au S. de Bayencourt.


XCVII. Nouveau titre d'une rente de 10 setiers due à la commanderie d'Eterpigny, par les religieux de l'Abbaye-au-Bois (2). — (19 décembre 1607) A. I. Sect. adm., S. 5223.
2. L'Abbaye-au-Bois était située au N. de la forêt de Bouvresse, au S. 0. de Libermont.

XCVIII. Registre renfermant des déclarations de cens dûs à la commanderie d'Eterpigny, pour ses terres de Libermont, etc. — (1608-1611)
24 feuillets dont 14 blancs.
A. I. Sect. adm., S. 5222.

XCIX. Copie collationnée d'un bail à titre de rendage en grains, des grosses dimes que le commandeur d'Eterpigny a le droit de percevoir sur 37 journaux de terre labourable, sis à Matigny (3). — (17 août 1621.)
Papier.
A. I. Sect. adm., S. 5222.
3. Canton de Ham, arrondissement de Péronne (Somme)

C. Baux des 4 juin 1624, 27 avril 1626, 18 mars 1643, 31 août l65l, 20 avril 1678, 27 juin l679, 27 juin 1684, 15 novembre 1700, du revenu général de la commanderie d'Eterpigny. — (8 pièces)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

CI. Procès-verbal de visite faite par le Lieutenant-Général des Eaux et Forêts de France, de l'état des bois de la cense de l'Hôpital-du-Temple, membre dépendant de la commanderie d'Eterpigny. — (15 octobre 1630)
Cahier de 79 feuillets papier.
A. I. Sect. adm., S. 5222.

CII. Enquête de Jacques de Chaulnes, conseiller du roi, Lieutenant-Général des Eaux et Forêts, sur les possessions de l'Hôpital-du-Temple, dépendant de la commune d'Eterpigny. — (33 octobre 1630)
Papier.
A. I. Sect. adm., S. 5222.

CIII. Bail du mortuorum et du vacant de ta commanderie d'Eterpigny, à prendre sur tous les fermiers et tenanciers de la Commanderie et des paroisses en dépendantes. — (7 décembre 1633)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

CIV. Mesurage et arpentage des terres sises aux terroirs de Courtemanche (1), d'Offoy (2), de Nestes et de Noyon, appartenant à la commanderie d'Eterpigny. — (31 octobre 1638) Papier.
A. I. Sect. adm., S. 5222.
1. Canton de Montdidier (Somme)
2. Canton de Ham, arrondissement de Péronne (Somme)


CV. Bail de 9 ans de l'Hôtel Saint-Jean à Saint-Quentin, fait par le commandeur d'Eterpigny, à Marie Berson, femme de Jacques Carlier, menuisier, moyennant 300 livres et 4 douzaines de fromages chaque année. — (14 février 1654)
A. I. Sect. adm., S. 5222.

CVI. Bail de 9 ans de 4 journaux de terre labourable, sis au territoire d'Hervilly (3). — (11 février 1656)
A. I. Sect. adm., S. 5222.
3. Canton de Roisel, arrondissement de Péronne (Somme)

CVII. Bail de 9 ans, fait à Thomas Prévot, de 4 journaux de prés, sis entre Douingt et Poullancourt (4). — (16 février 1656)
Papier.
A. I. Sect. adm., S. 5222.
4. Ce lieu n'existe plus.

CVIII. Bail de terres sises au terroir de Beaumet (5) fait à Thomas Prévot, laboureur. — (15 février 1656)
Papier.
A. I. Sect. adm., S. 5222.
5. Aujourd'hui Beaumets, commune de Cartigny, canton de Péronne (Somme)

CIX. Bail à ferme de la maison et cense de l'Hôpital-du-Temple et dépendances d'icelle, fait pour 9 ans à Valentin Pollet. — (30 avril 1659)
A. I. Sect. adm., S. 5222.

CX. Sentence et arrêts des 17 juin 1665, 27 mai 1667, 6 octobre 1683 et 24 mars 1684, rendus au profit au Commandeur d'Eterpigny, contre Henri de Caumartin, abbé-commandataire de Saint-Quentin-en-l'Ile, touchant le paiement d'anciens arrérages et la continuation d'une rente seigneuriale de 32 muids de blé, 32 muids d'avoine avec 4 charretées de paille et 60 sous parisis, dûs à la dite commanderie par la dite abbaye. (4 pièces)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

CXI. Copie d'une sentence des requêtes du palais, rendue en faveur du chevalier de la Salle, commandeur d'Eterpigny, qui condamne l'abbesse de l'Abbaye-au-Bois a payer une rente de 10 setiers de blé, percevables sur les dîmes de Libermont. — (20 décembre 1666.)
Papier.
A. I. Sect. adm., S. 5222.

CXII. Vente de quelques terres boisées le bois appelé les Croisettes (1), appartenant à la commanderie d'Eterpigny, vendus à Alexandre de Créquy, moyennant 24 livres de rente, percevables sur le manoir de Cléry, appartenant au dit seigneur. — (Février 1668)
A. I. Sect. adm., S. 5223.
1. Ce lieu est situé, sur la carte de Cassini, au N. du chemin de Péronne à Albert, au S. de Maurepas, non loin de Clairy-Créquy.

CXIII. Baux des 26 novembre 1670, 15 octobre 1676 et 28 janvier 1683 de la terre de Rancourt (2) — (3 pièces sur papier)
A. I. Sect. adm., S. 5223.
2. Canton de Combles, arrondissement de Péronne (Somme)

CXIV. Transaction entre Charles de Lorraine, prince d'Elbeuf, seigneur de Reglise (3), et le commandeur d'Eterpigny, sur les arrérages d'une redevance de 12 muids de blé et de 60 sous parisis de rente, dûs par ledit seigneur à la dite commanderie, à cause de sa terre de Reglise. (21 juin 1676)
A. I. Sect. adm., S. 5222.
3. Aujourd'hui Roiglise, canton de Roye (Somme)

CXV. Sentence des requêtes du palais qui condamne les sieurs Severin et du Crocq a payer à Michel de Fouilleuse, commandeur de la commanderie d'Estrées, les fruits par eux perçus sur certaines terres à eux louées. — (18 juin 1680)
A. I. Sect. adm., S. 5222.

CXVI. Un gros registre intitulé Papier terrier du membre de Saint-Quentin, dépesdant de la commanderie d'Eterpigny, commencé le 3 décembre 1685, homologué en 1690.
A. I. Sect. adm., S. 5223.

CXVII. Extrait des comptes de la châtellenie de Ham, qui prouve que le domaine de la dite ville et vicomté doit à la commanderie d'Eterpigny la somme de 6 livres S sous par chacun an. — (15 février 1689)
A. I. Sect. adm., S. 5222.

CXVIII. Bail à cens de 9 verges de terre, sis à Montécourt, fait par le commandeur d'Eterpigny à Pierre Descamps, pour y construire un moulin à huile dit Tordoire, sur la rivière de Tuignon (1) — (29 novembre 1724)
A. I. Sect. adm., S. 5223.
1. Ou d'Etuignon, les deux formes ont été données dans cet acte. C'est l'Omignon de la carte de Cassini.

CXIX. Plan des neuf verges susdites, et de l'emplacement dudit moulin.
A. I. Sect. adm., S. 5223.

CXX. Arrêts et sentences des 29 janvier 1728, 20 novembre 1725 et 21 février 1750, relatifs à la rente de 3 muids de blé due par le seigneur de Sailly au commandeur d'Eterpigny, en raison de la donation desdits 3 muids faite en 1170 par J. de Sailly. (4 pièces)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

CXXI. Arrêt du grand conseil rendu au profit du chevalier de Balincourt, commandeur d'Eterpigny, contre le marquis de Sailly, Lieutenant-Général des armées du Roi, gouverneur de Saint-Venant, qui est condamné à payer une rente de 3 muids de blé à prendre sur sa terre de Sailly, à en payer 29 années d'arrérages et à lui passer nouveau titre et nouvelle reconnaissance. - (29 janvier 1725)
28 feuillets.
A. I. Sect. adm., S. 5222.

CXXII. Mesurage et arpentage des pièces de terre de la ferme de l'hôpital à Libermont, dépendant de la Commanderie d'Eterpigny (1) - (15 octobre 1738)
(Les pièces dites Grantessart, le Quemin Blanc, le Champ Masson, le Champ de Bolieux, Champs de la Porte, Champs du Pont, La Motte-aux-Moulins, le champ des Quigniaux, la terre d'Erchue (2) etc.)
A. I. Sect. adm., S. 5222.
1. Il y a un plan de chaque pièce.
2. Ercheu, canton de Roye (Somme).


CXXIII. Plan du bornage des eaux de la commanderie d'Eterpigny, à l'encontre des marais de la Maréchale d'Harcourt à Bruntel (Brunetel) - (27 juin 1741)
A. I. Sect. adm., S. 5223.

CXXIV. Cinq pièces des 2 décembre 1747, 16 octobre 1754, 15 février, 2 et 3 juillet 1759 relatives au bail emphitéotique de huit journaux de terre, fait par le commandeur d'Eterpigny à Florent Patte, pour y construire un moulin.
A. I. Sect. adm., S. 5223.

CXXV. Trois pièces des 23 avril et 14 octobre 1756, relatives à la rente de 16 setiers de bled, mesure de Péronne, dûe à la commanderie d'Eterpigny, à cause de 25 journaux de terre, sis au terroir d'Horgny.
A. I. Sect. adm., S. 5223.

CXXVI. Acte de retrocession et d'acquisition de Jean Patte au profit de la commanderie d'Eterpigny, d'un moulin et bâtiments, sur une pièce de terre sise au terroir de l'Hôpital, au lieu dit La Motte. - (2 juittet 17S9)
A. I. Sect. adm., S. 5222.

CXXVII. Plan du domaine de la commanderie d'Eterpigny.
A. I. Sect. adm., N. (Somme), 2e et, n° 12.

523. Compte de la commanderie d'Eterpigny.
MS, in-4° de 21 folio papier. Ecriture du XVe siècle.
A. I. Sction Histoire, MM. 111
Voici le titre qui se trouve sur la couverture de ce manuscit :
Compte de l'an IIII° XXXVIII finant à la saint-Jehan XXXIX.
Ce compte, ainsi que les suivants offre un certain intérêt. En dehors des précieux renseignements qu'oit y rencontre sur la valeur des denrées, le prix de la main d'oevre, ou celui de certaines charges, nous signalerons l'article relatif à une redevance dûe par la Hire, à cause de sa femme, qui était une demoiselle de Proisy. Les biographes qui ont consacré, au héros popuiaire du XVe siècle, les articles les plus étendus, ont paru ignorer qu'il ait été jamais marié, c'est donc un document assez important puisqu'il nous fait connaître l'alliance d'un des grands capitaines de Charles VII avec une famille de Picardie.
Ce compte commence ainsi :
Compte de frère Pierre de Beauboz, religieux de l'ordre de l'ospital de Saint-Jehan de Jherusaiem, commis au gouvernement et recepte de la baillie et commanderie d'Esterpeigni, qu'il fait et rend par abrégé à mon très grand et très redoubté seigneur, monseigneur le grand prieur de France, commandeur de ladicte baillie d'Esterpeigni, des cens, rentes, revenues et émoluments d'icelle baillie et commanderie, à lui baillé en gouvernement par mondit très-redoubté seigneur, tant en greniers, grains, volilles, fermes muables, yaues, préz, bois, justice et seigneurie, comme aultres drois et prouffis quelsconques, qui y sont venus et escheux à recevoir, et des mises par lui faictes et paiées pour et à cause de la dicte recepte et commanderie, pour ung an complet commenchant au jour et terme Saint-Jehan-Baptiste mil IIIIc XXXVIII includ, et finant au jour et terme Saint Jehan-Baptiste mil IIIIc XXXIX inctud aveuc des arrérages par lui baillés à mondit seigneur le grand prieur par le fin de son compte précèdent, tant en deniers, comme grains, vollilles et aultres choses déctairées oudict compte, et aussi d'aucuns deniers par lui recouvrez qui estaient deubz à mondit seigneur à cause des arrérages des comptes précédents, ainsi et par le manière que déclaré sera cy après :

Et premièrement des arrérages deubz.
F° 2 v°. Recepte de blez à la mesure de Péronne (1), XXI muids, III sextiers, I quartier.
F°. 6. Recepte d'avoines IV muids, I sextier, I quartier.
F°. 6 v°. Des cappons nommés hertaudeaulx et autres — néant.
F°. 7 c°. Aultre recepte et deniers recouvrez pour vente de beste à laine comme auttrement.
Par la vente de XII moutons en la ville de Lihons, chacun XVII sous parisis, la somme de IX salus d'or qui valent à XXIV sous parisis la pièce.
Somme de ce chapitre : XXXIV livres XIII sous 6 deniers.
1. Il y a des chapitres intermédiaires qui ne sont que des divisions du premier.

F°. 8. Recepte de blez XXVI setiers de blé.
F°. 8 v°. Recepte d'avoine : IV setiers.
F°. 9. Recepte faite pour la vente de blé : VIxx VIlivres XIIII sous 6 deniers.
F°. 10. Ensuit la recepte ordinaire des cens et rentes.
F°. 14. Recepte de grosses rentes non muables.
F°. 15 v°. Aultre recepte pour deniers deubz cause de fermes muables à Esterpigni, le Casteller, Montescourt, Mons-en-le-Cauchie, Courdemences (Courtemanche), le maison du Boz Lyhons, Trachimont Tracy-le-Mont), et Trachy-ou-Val, Viry (2) et Jenly (3), les questes, yaues et pesqueries, louages de maisons à Saint-Quentin et à Noyon.
2. Viry-Noureuil, canton de Chauny arrondissement de Laon (Aisne).
3. Genlis, maintenant commune de Villequier-au-Mont, canton de Chauny, arrondissement de Laon (Aisne).


F°. 19 v°. Ventes de prés.
F°. 20. Vente de foins. - Vente de boz.
F°. 21 v°. Recepte de blez.
F°. 24. Blez de fermes muables à Esterpeigni — Horgny - le Casteller.
F°. 26 v°. Mise en vente de blé.
F°. 27. M. Aultre recepte de blez blez de rente héritable, de fermes muables à Pontruel (1), Voyenne, Rouy (2), Méricourt, Offois, Forest (3), et Margelles (4), Villers-le-Guillain, Royeglise (Roiglise).
1. Aujourd'hui Pontruet, canton de Vermand, arrondissement de Saint-Quentin (Aisne).
2. Rouy-le-Grand, canton de Nesles (Somme).
3. Forest, canton de Combles, arrondissement de Peronne (Somme).
4. Margéres (cella de Margellis) est situé près de Douilly.


F°. 38. Recepte d'avoine.
F°. 43 v°. Recepte de cappons.
F°. 44 v°. Recepte de ventes et reliefs. Exploit de justice, amendes et deffaulx.
F°. 46. Mises faictes et deniers payez à cause de la recepte dessus dicte.
F°. 47. Aultres mises pour les cappelles d'Esterpeigni et de l'ostel de mondit seigneur à Péronne.
F°. 48. Pensions de frères. - Gaiges d'officiers et pensions du conseil :
Au bailli d'Esterpeigni XIV livres VIII sous plus un muid d'avoine.
Au procureur et conseiller de l'hôpital XL sous parisis.
A l'avocat conseiller de l'hôpital à la cour du roi, à Saint-Quentin, LX sous.
A un autre avocat de la meme ville, pour solliciter les causes et besongnes, XXX sous.
A un avocat à Noyon, IV livres parisis.
Au sergent, garde des bois de l'hôpital LXIV sous parisis, plus une robe de la valeur de XXXVI sous parisis.
Au gouverneur d'Eterpigny, chargé de faire la présente recette, XX livres.
Somme de ce chapitre, XLIX livres XVIII sous parisis.

F°. 49. Loyers de maisnies pour l'ostel de mondit seigneur.
A la servinteresse de l'ostel de mondit seigneur, XXXII sous.
Au pallefrenier, 56 sous.
Au page de mondit seigneur, à plusieurs fois, pour une chemise, IV sous, pour une paire de cauches et une XIIe d'aguillettes, IX sous, pour cuir à refaire son pourpoint et pour le faichon et file, II sous 10 deniers, pour une paire de sollers, III sous, et pour onze autres paires, XXIX sous IV deniers, en tout XLVIII sous LI deniers.
F°. 49 v°. Aultres mises, tant pour fausquages et fenages de prez, comme pour cariages de foins pour le provision de l'ostel de mondit seigneur. F° 51. Deniers comptans payés et délivrés à mondit seigneur le grand-prieur.
En dehors des dépenses communes, tels que bière, vin, ouvrier, nous citerons les articles suivants :
— Pour ung cheval acheté pour aler es besogne de mondit seigneur, lequel fut acheté en la ville de Saint-Quentin, et cousta XI salus d'or et XII sous parisis pour une bride ; et pour ce qu'il ne fu point trouvé bon ne preifitable pour chevauchier, il fu revendu IX salus d'or seulement.
— Pour ung aultre cheval acheté en ladicte ville de Saint-Quentin, XII salus d'or et V sous parisis pour le selle, bride et harnais, XLVIII sous pour ce yci pour lesdites parties, chacun salut ou pris de XXII sous parisis.
— A mondit seigneur en deniers comptans, à lui bailliez pour faire sa despense en la ville de Saint-Quentin, quand madame de Charolais passa par icelle ville, XI francs pour ce yci.
F°. 53 v°. Deniers quittiez.
F°. 54. Mises faictes pour la provision et despense de l'ostel.
F°. 54 v°. Aultres mises pour ouvrages fais durant le temps de ce compte, tant pour nouveaulx édifces comme pour réparacions.

Ce chapitre n'est pas le moins curieux.
F° 59 v°. Réparations à Eterpigny.
F°. 60 v°. Réparations à Horgny.
F°. 61 v°. Réparations au Casteller (1).
F°. 63. Réparations à Montescourt.
F°. 64 Réparations à Voyennes.
F°. 67. Réparations à Lyhons.
F°. 68 v°. Aultres mises et déspense faicte pour voyages.
Dans le premier article on lit Pour ung voyage fait en la ville de Chauny, pour parler à plusieurs personnes, desquelz pour leur pouverté et perte qu'ils ont soustenu à l'occasion de la guerre, icellui frère ne pot avoir aucun paiement.
1. Canton de Guise, arrondissement de Vervins (Aisne).

F°. 69 v°. Aultres mises pour cariages de grains.
F°. 71. Aultres mises pour louages de gardins.
F°. 71 v°. Aultres mises pour le cache des chignes faicte en la rivière de Somme, entre Péronne et le cauchie de Retencourt.

(Chapitre curieux)
F°. 73. Aultres mises touchant exploit de justice.
F°. 72 v°. Mises communes.

(Chapitre curieux)
F°. 74 v°. Aultres mises pour cappons etc.
F°. 75. Mise pour frais de ce présent compte, pour papier et encre, XVI sous, pour salaire du clerc, VI livres.
F°. 76. Mise de blé.
F°. 77 v°. Mise d'avoine.
F°. 79. Deniers rendus et non receuz.
F°. 81 v°. Aultres arrérages de cens deubz et non receuz.
F°. 83. Aultres arrérages de cens deubz et non receuz.
F°. 83 v°. Aultres arrérages deubz à plusieurs termes ; Estienne de Wignotes, dit la Hire, qui doit chascun an au terme de Toussains, IX livres parisis, sur ses moulins de Creutes, séans à Frise, à lui appartenant à cause de mademoiselle de proisy (1) sa femme et on lui doit la des poulle d'un journal de box dont on lui a coustume déduire XL sous qui sont comptez mises en deniers cy-dessus ou chappitle de rentes annuelles. Ainsi reste qu'il doit VII livres parisis dont pour le temps de ce compte, le frère Pierre n'a peu avoir aucune chose pour ce yci.
1. Canton de Guise, arrondissement de Vervins (Aisne).

F°. 84 v°. Arriérage de blez deubz à la mesure de Péronne.
F°. 86. Arriérage de blez deubz à la mesure de Neelle.
F°. 87. Arriérage de blez deubz à la mesure de Montdidier.
F°. 87 v. Arrierage d'avoine.
F°. 88. Arriérage de cappons. Arriérage de guellines.
F°. 88 v°. Arriérage de cappons.
F°. 90 v°. La somme totale de le recepte faicte en deniers comptans monte en somme XVc XXX livres XIII sous VIII deniers obolins et la mise XVc XXI livres XXII sous IV deniers et poitevin.
Recepte nette VIII livres XVI sous IV deniers obolins.

524, Compets de la Commanderie d'Eterpigny.
1 volume in-4° de 69 folios de papier. - Ecriture du XVe siècle
A. I. Sect. Sect. Hist. MM 112.

Ce Manuscrit qui est intitulé « Compte de la Commanderie d'Eterpigny pour l'an commenchant à la saint Jehan-Baptiste Mil CCCC XLII et finant audit saint Jehan-Baptiste MIL CCCC XLIII ressemble complètement à celui que nous venons de décrire, et par la division des chapitres, et par la valeur de chaque article. Nous nous contenterons donc d'indiquer seulement le résultat des dépenses et des recettes. »
On voit par ce compte que la femme de l'illustre La Hire (2), survécut à son vaillant époux, car à l'article des arrérages, le receveur marque que Mademoiselle de Proisy, veuve de feu Estienne de Vignolles dit La Hire, devait (F°. 57) encore la somme de VII livres.
Recette XIIc livres XV sous obol. et 1/2 poit.
Mise IXc livres XVI sous VII deniers obot. poit.
Recette nette IIIc LXIX livres XVIII sous VI den. ob. poit.
2. Le nom a été passé, mais je l'ai retrouvé heureusement au F° 46 v°., du même compte.

525. Comptes de la Commanderie d'Eterpigny.
1 volume in-4° de 195 feuillets, papier. Ecriture du XVIe siècle Lettres majuscules historiées à la plume.
A. I. Sect. Sect. Hist. MM 113.

Compte de la seigneurie et commanderie d'Esterpigny, Montescourt, Voyennes, l'Hospital-au-Bos, Noyon, le Hem, le Casteller, Fléchin, Sainet-Quentin et Peulles avec aultres membres et deppendances d'icelle, pour un an commençant au jour Sainct-Remy mil V. C. et XVIII inctud et finissant audict jour mil cinq cent et XIX exclud, des cens, rentes, fermes, droits seigneuriaulx, amendes, etc., etc.,
que font et rendent, Jehan de Vaulx et Jehan le Longy recepveurs commis, etc.

F°. 2. — Esterpigny —Bayencourt (1) — Esterpigneulx — Ponts-Brye (2) Misery (3) — Fresnes (4) et Masincourt (5) — Barleux (6) — Liesbecourt (7) et Belloy (8) — Sornout, (9) Cléry (10) et Bazincourt (11) — Frise (12) — Fremerinville (13) — Vermandosviller (14) — Estrée-en-Sangters (15) — Moillains (16) — Dompierre (17) — Foucoucourt (18) — Assevillers (19) — Herbecourt (20) — Maricourt (21) — Villers et Horgny (22) — Bovent (23) — Esme (24) — Biach-les-Nonins (25) — Flaucourt (26) — Péronne. — Cens d'eaue — Droicts de douzaines (27) — Droict de fonts (28) — Droict de rachapt de fieus.
1. Bayencourt est situé sur la carte de Cassini au S. E. de Biaches, près des rives de la Somme.
2. Aujourd'hi Brie, canton de Péronne (Somme).
3. Canton de Nesle arrondissement de Péronue (Somme).
4. Fresnes, canton de Chaulnes, arrondissement de Péronne (Somme).
5. Mazaneourt est situé sur la carte de Cassini a l'Est de Fresnes.
6. Canton de Péronne (Somme).
7. Je n'ai pu retrouver la trace de cette localité.
8. Aujourd'hui Belloy-en-Santerre, canton de Chaulnes, arrondissement de Péronne (Somme).
9. Sornou est situé sur la carte de Cassini au S. de Clairy.
10. Aujourd'hui Clairy-Créquy canton de Péronne (Somme).
11. Bazincourt est situé sur la carte de Cassini au S. de Sornou.
12. Canton de Bray-sur Somme arrondissement de Péronne (Somme).
13. Aujourd'hui Framerville, canton de Chaulnes, arrondissement de Péronne (Somme).
14. Vermandovillers, canton de Chaulnes.
15. Aujourd'hui Estrées-en-Chaussée, canton de Peronne (Somme).
16. Aujourd'hui Moislains, canton de Péronne.
17. Canton de Chaînes, arrondissement de Péronne (Somme).
18. Aujourd'hui Foucaucourt, canton de Chaumes, arrondissement de Péronne (Somme).
19. Canton de Chaulnes, arrondissement de Péronne (Somme).
20. Herbecourt, canto de Bray-sur-Somme arrondissement de Péronne.
21. Canton de Combles, arrondissement de Péronne.
22. Aujourd'hui Villers-Carbonnel, canton de Péronne.
23. Commune de Villers-Carbonnel.
24. Commune d'Ablaincourt arrondissement de Péronne.
25. Peut-être Esne, canton de Cléry, arrondissement de Cambrai (Nord).
26. Aujourd'hui Biaches, canton de Péronne.
27. Canton de Péronne.
28. Ce droit était du par chaque ménage non tonsuré, qui payait XII deniers, dont 6 à la Saint-Remy et 6 a la Quasimodo. Les officiers de la Commanderie en étaient dispensés.


F°. 36. Auttre recepte pour le terme de Noel, tant argent, blé, chappons que poulles.
(Mêmes lieux que ci-dessus)

F°. 51. Aultre recepte pour le terme de Quasimodo.
F°. 74. Revenu de la maison et seigneurie de Montescourt (29) (Monchie (30) — Meraucourt (31) — Estrée-en-le-Cauchie (32) — Treuecon (33) Beauvoir (34) — Germaine (35) — Herouez (36) — Lanchi (35) — Meraacourt—Monchy—Herouez—Quiviers (36) — Donvieul (37)
29. Droit de 4 lots pour chaque pièce de vin vendu en détail.
30. Montécourt, commune de Monchy-Lagache.
31. Monchy-Lagache, canton de Ham, arrondissement de Péronne (Somme)
19 Memucourt. commune de Munchy-Lagache.
20. Aujourd'hui Estrées-en-Chaussée, canton de Péronne (Somme)
31. Trevecon est situé sur la carte de Cassini à l'E. de Monchy-Lagache.
32. Aujourd'hui Beauvois canton de Vermand arrondissement de Saint-Quentin.
33. Canton de Vermand, arrondissement de Saint-Quentin.
34. Aujourd'hui Hérouel canton de Vermand, arrondissement de Saint-Quentin (Aisne).
35. Canton de Vermand, arrondissement de Saint-Quentin.
36. Aujourd'hui Quivières, canton de Ham, arrondissement de Péronne (Somme).
37. Aujourd'hui Donvieux, commune de Monchy-Lagache canton de Ham.


F°. 108. La maison et seigneurie de Courdemanches-les-Voyennes.
[Rony (38) — Offoyes (39)]
38. Canton de Nesles (Somme).
39. Offoy, canton de Ham, arrondissement de Péronne (Somme).


F°. 124. La maison et seigneurie de l'Hospital-au-Bos.
[Libermont (40) — Mainy (41) et Ermentières (42) Viry et Jenlis (43)]
40. Libermont, canton de Guiscard, arrondissement de Compiègne (Oise).
41. Je n'ai pu retrouver l'emplacement de cette localité.
42. Peut-être Armentières, commune de La Chapelle aux-Pots canton de Coudray-Saint-Germer.
43. Les maisons de Viry et Genlis étaient tenues de N.-D. de Paris.


F°. 132. Noyon.
(La rue du Wez hors la porte-Passel).

F°. 142. La seigneurie du Hem.
F°. 147. La seigneurie du Casteller (44)
[Le Brulle (45) — Roysel (46) — Beaumez (47) — Bouquely (48) — Hencourt (49) — Bernes (50) — Mons-en-Cauchie (51)]
44. Le Catelet est situé, sur la carte de Cassini, au S. 0. de Cartigny et au N. E. de Mesnil-Bruntel.
45. Aujourd'hui Brusles, commune de Cartigny, près Péronne, (Somme).
46. Aujourd'hui Roisel, commune de l'arrondissement de Péronne (Somme).
47. Aujourd'hui Beaumets canton de Cartigny (Somme).
48. Aujourd'hui Boucly commune de Tincourt-Boucly, près Péronne (Somme).
49. Aujourd'hui Hancourt, canton de Roisel arrondissement de Péronne (Somme).
50. Canton de Roisel (Somme).
51. Aujourd'hui Mons-en-Cbaussée, canton de Péronne (Somme).


F°. 157. Maison et seigneurie de Saint-Quentin.
Maison de Flechin (52)
[Bernes — Lehaucourt (53)]
52. Commune de Bernes, canton de Roisel (Somme).
53. Aujourd'hui Le Haucourt, canton de Le Catelet, arrondissement de Saint-Quenttn (Aisne).


F°. 171. La seigneurie de Prulle (54)
54. Aujourd'hui Prusle commune de Mons-en-Chaussée (Somme).

F°. 178 v°. Mises en deniers faictes et paiées par lesdits receveurs.
F°. 182 v°. Deniers comptés et non receus.
F°. 186. Mises debtes faictes et paiées.
— Bledz comptez et non receus.
F°. 189 v°. Mises d'avaines.
F°. 191 v°. Remises de pourceaux — de poix — de corvées.

526. Comptes de la Commanderie d'Eterpigny.
1 volume, in-4°, de 139 feuillets. — Ecriture du XVIe siècle.
A. I. Sect., Hist., MM. 114.
Ce registre est intituté Compte que fait et rend Anthoine Gorin, recepveur des menus cens et rentes deubz à la Commanderie d'Esterpigny, etc., et ce à commencher par ledit Gorin au jour de Sainct-Remy Mil cinq cent quatre-vingt-deux includ, finissant à pareille jour mil V. C. quatre-vingt et trois, exclud. On a observé la même division topographique que ci-dessus.

527. Registre de baux.
Cahier de 64 feuillets, papier. — Ecriture du XVIIe siècle.
A. I. Sect. Hist MM. 115.
Les baux enregistrés dans ce cahier datent de 1613 et terminent à l'année 1621. Ce Manuscrit ne renferme rien d'important.
Sources : COCHERIS Hippolyte. Notices et extraits des documents manuscrits conservés dans les dépôts publics de Paris et relatifs à l'histoire de la Picardie, pages 43 à 80. Tome 2. Paris 1854 - BNF

Les Chartes visitées 156044 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.