Chartes des Templiers   Les chartes ou actes   Chartes des Templiers

Les chartes ou les actes concernant las Templiers du Marquis d'Albon

Diverses chartes concernant les Templiers de Picardie
Maison du Temple de Belle-Eglise
Département: Oise, Arrondissement: Senlis, Canton: Neuilly-en-Thelle — 60

XIV — 1228, (v. s.), mars.
— Gilles de Mailly, chevalier, vend aux Templiers de Belle-Eglise (1) la dîme qu'il possédait à Senlis (2) sur 1744 journaux de terre.

« Ego EGIDIUS (3) DE MAILLI, miles, dominus de Mailliaco, omnibus presentibus et futuris, notum facio quod ego vendidi fratribus milicie Templi totam decimam quam habebam apud Senlis et omnes decimas ad eamdem villam redeuntes, scilicet duas partes de mille et septigentis et XLIIII jornalibus terre, et terram in qua grangia decani de Encra sita est, pro octingentis et XV libris parisiensibus quas michi persolverunt.
Hanc autem vendicionem legittime factam Avissia, uxor mea, in presencia domini Gauffredi, episcopi Ambianensis, constituta, benigne concessit, in cujus manu quicquid dotalicii in predictis decimis reclamabat spontanea voluntate resignavit, et excambium sibi sufficiens in terragio meo de Mailliaco, de assensu et consilio amicorum suorum, accepit et dictus episcopus dictos fratres de predictis decimis jure hereditario saisivit.
Ego autem Egidius et heredes mei supradictis fratribus vendicionem supradictam tenemur bona fide contra omnes qui jure et legi stare voluerint garandire.
Et ad majorem confirmacionem presentem paginam sigilli mei munimine roboravi.

« Actum anno Domini Mº CCº XXVIIIº, mense marcio. » (Archives nationales, S 5059, nº 8, Cartulaire des chartes et titres primordiaux des biens, droits et privilèges de la commanderie de Fieffes et des membres en dépendants, depuis l'an 1174 jusqu'en 1409. Manuscrit du commencement du XVe siècle, fololio 32, vº).
1. Belle-Eglise, ancienne commanderie du Temple, membre de la commanderie de Fieffes, dans la paroisse d'Arquèves (Somme).
2. Senlis (Somme, arrondissement de Doullens, canton d'Acheux), était une dépendance de la commanderie de Belle-Eglise à Arquèves. Primitivement, les Templiers n'avaient à Senlis qu'une grange pour renfermer le produit de leurs dîmes. En 1267, ils y acquirent une maison sise auprès de la grange du Temple. Cette maison, qui se trouvait à côté du cimetière du village, n'existait plus au XVIIe siècle. En 1373, la dîme de Senlis rapportait 27 livres ; elle se partageait entre le commandeur, à raison des deux tiers, le curé de Senlis et les religieux de Lihons pour l'autre tiers. (E. Mannier, Les commanderies du Grand-Prieuré de France, page 651).
3. E. Mannier, Les commanderies du Grand-Prieuré de France, page 650, a lu Eloi au lieu de Egidius.


XV — 1228, (v. s.), mars.
— Geoffroy d'Eu, évêque d'Amiens, confirme la vente faite par Gilles de Mailly aux Templiers de Belle-Eglise.

« G[aufredus] (1), divina permissione, Ambianensis Ecclesie minister humilis, notum facio omnibus presentibus quod dominus EGIDIUS, MILES ET DOMINUS DE MAILLIACO, in presencia nostra constitutus cum uxore sua Avissia et filiis eorum, Nicolao et Egidio et Elizabeth, et Matheo, fratre dicti Egidii, militis, recognovit, se vendidisse fratribus militie Templi decimam quam habebat apud Senlis, scilicet in mile septigentis et XLIIII jornalibus terre pro octingentis et quindecim libris parisiensibus sibi numeratis.
Hanc autem vendicionem concessit Avissia, uxor ejus, et si quid dotalicii in ea habuerat quittavit pro excambio sufficienti quod assignabat ei suus maritus in terragio de Mailli.
Hanc autem vendicionem, coram nobis factam, concessimus et gratam habuimus et ad majorem confirmationem sigilli nostri appensione confirmavimus. » Actum anno Domini millesimo CCº XXVIIIº, mense marcio.  » (Archives nationales, S 5059, nº 8, Cartulaire des chartres... de la commanderie de Fieffes... fol. 27).
1. D'après le Gallia Christiana, tome X., Ecclesia Ambianensis, le siège épiscopal d'Amiens, fut occupé de 1223 à 1236 par Geoffroy d'Eu.

XVI — 1228, novembre.
— « Aevois (1), fille de messire Hue de Bailleul et veuve de Robert de Boves (Aevois, filia nobilis viri de Baillolio et relicta domini Roberti de Bova), confirme la vente que messire GILLES DE MAILLY avait faite aux Templiers de Belle-Eglise « des deux parties de toutes les dismes venans à Senlis. »
Archives nationales, S 5059, nº 8, Cartulaire des chartres... de la commanderie de Fieffes... folio 37.
1. Agnès, selon E. Mannier, Les commanderies du Grand-Prieuré de France, Paris, 1872, page 651.


XVII — 1229, septembre.
— GILLES, CHEVALIER ET SEIGNEUR DE MAILLY (Egidius, miles et dominus de Mailli), vend aux Templiers de Belle-Eglise, du consentement de sa femme Avicie et de ses enfants, un muid de blé « qu'il avoit des dismes ou terroir de Senlis. »
Archives nationales, S 5059, Cartulaire des chartres... de la commanderie de Fieffes..., folio 33

CXXV — 1355, 11 novembre.
— Lettres de « frère GUILLAUME DE MAILY, de la saincte maison de l'Hospital de Sainct Jehan de Jérusalem, humble prieur en France, » par lesquelles appert qu'il a acquis « de Jehannin de Bron, mineur d'ans, fils de feuz Jehan de Bron, et de Jehanne, sa femme, bourgeois de Paris, » trois arpents de pré « en l'enclos des fossés de notre maison qui jadis fut du Temple.... et une pièce environnez de haulx (marais), tenuz en censive » dudit Temple, pour 150 écus, laquelle pièce de terre il baille aux frères prêtres du Temple à la charge de célébrer à perpétuité deux messes par semaine dans la chapelle « monsieur saint Jullian le martir, » chapelle qu'il avait fondée et édifiée.
Archives nationales, M,1, carton, nº 17,1 et 2. Copies papier
Sources: Histoire de la maison de Mailly. Tome 2, par l'abbé Ambroise Ledru — Preuves. Paris 1893 — Sources numérique: Bnf

Puchevillers
Département: Somme, Arrondissement: Amiens, Canton: Acheux-en-Amiénois — 80

A l'extrémité sud-ouest du canton d'Acheux, entre Raincheval et Toutencourt, s'élève le village de Puchevillers, qui avait probablement pour seigneur un cadet de la famille de Mailly.


Adam de Puchevilliers
Sceau d'Adam de Puchevillers, mai 1240

En 1239 et 1240, époque à laquelle vivait Gilles Ier de Mailly, le seigneur de Puchevillers portait le nom d'Adam. Pendant le mois de mai 1240, Adam, seigneur de Puchevillers, reconnut avoir vendu, du consentement de Mabile, sa femme, et de ses hoirs, aux frères du Temple de Sériel, dix-neuf journaux de terre dans la paroisse de Puchevillers, pour la somme de 95 livres parisis. Cet acte est scellé de son sceau: Ecu portant trois maillets surmontés d'un lambel à cinq pendants. Légende : + S' ADE : DOMINI : DE PUCHEVILLER (1). En septembre de la même année, il confirma comme seigneur de fief la vente faite par Marie Doudeline, aux mêmes frères du Temple de Sériel, de sept journaux de terre situés au territoire de Vicogne (2), pour 35 livres parisis (3).
1. Archives nationales, S 5061, nº 1. Original parchemin.
2. 1239. « Adam, dominus de Pucheuvileir, » confirme une vente faite aux frères du Temple de Sériel par Hugues, seigneur de Vicogne. » (Archives nationales, S 5061, nº2. Original parchemin).
3. Archives nationales, S 5061, nº 70. Original parchemin, scellé comme la pièce de mai 1240. — E. Mannier, Les Commanderies du Grand-Prieuré de France ; Commanderie de Fieffes, page 647.

Sources: Histoire de la maison de Mailly. Tome 1, pages 65, 66, par l'abbé Ambroise Ledru. Paris 1893 — Sources numérique: Bnf

Corbie
Département: Somme, Arrondissement: Amiens, Canton: Corbie — 80

Le doyen de Mailly possédait un sceau portant un seul maillet.
1279, samedi avant Misericordiam Domini. Don par Robert Waubert de certains biens sis à Corbie à la maison du temple de Belle-Eglise. Passé sous le sceau de « W., decanus de Mailliaco. » Ecu chargé d'un maillet. Légende : ....US DE MA.... (Archives nationale, S 5061, nº 20. Original parchemin).

W. Doyen de Mailly
Sceau de W. Doyen de Mailly, 1279

Archives Nationales, S 5061, nº 20
Sources: Histoire de la maison de Mailly. Tome 1, Page 28, par l'abbé Ambroise Ledru. Paris 1893 — Sources numérique: Bnf

Senlis
Département: Oise, Arrondissement et Canton: Senlis — 60

M. l'abbé Gosselin, citant La Morlière, attribue à Gilles I de Mailly la possession des terres de « L'Orsignol, Authuille, Nédon, Auvillers 4, Colincamps, Metz, Martinsart, Béthencourt, Thiepval, Frieucourt, Waudricourt, Carnoy, Beaufort, Mézerolles, Beaucourt, Bayencourt, Acheux, Essart, Collemont, Blangy-sur-Somme, Senlis, etc., etc. »

Cette énumération est un peu longue. Il faut certainement en retrancher différents noms, spécialement la terre de Thiepval qui semble appartenir alors à un seigneur du nom de Jean (1).

Gilles I de Mailly apparaît avec le titre de chevalier dans un grand nombre d'actes: 1228, vente de la dîme qu'il possédait à Senlis aux Templiers de Belle-Eglise.
1. Février 1235 (v. s.). Jean de Dours, chevalier, confirme la vente que « Jehan de Tiebval » a faite aux Templiers de Belle-Eglise. Archives nationales, S 5059, folio 27 verso.
Sources: Histoire de la maison de Mailly. Tome 1, Page 59, par l'abbé Ambroise Ledru. Paris 1893 — Sources numérique: Bnf

Les Chartes visitées 119880 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.