Les Templiers   Dictionnaire   Les Croisades

Quelques mesures agraires et quelques taux monétaires

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

Facherie
D'ailleurs, des 1338, de nombreuses commanderies d'Hospitaliers des Alpes du Sud sont obligées de cultiver directement certaines terres de mauvaise qualité car aucun paysan ne veut les prendre en «facherie» (1).

La «facherie» est un contrat de métayage souvent employé au Moyen Age en Provence. En 1338, la «facherie» est employée dans six localités sur 1.200 seterées, soit 40% des terres arables de la commanderie. La part qui revient au commandeur varie de la moitié à un huitième de la récolte, en relation, semble-t-il, avec la plus ou moins grande fertilité des sols. Tous les frais d'exploitation sont à la charge du facherius, même les semences. En revanche, il peut utiliser, lorsqu'elles ont subsisté, les corvées qui reviennent à la maison de Ruou. En 1411, la facherie semble en déclin. Elle n'est mentionnée qu'à Montfort où 300 seterées sont données en facherie au tiers de fruit.
1. Cf. Georges Du by, La seigneurie et l'économie paysanne dans les Alpes du Sud en 1338. Dans Etudes rurales (1961)
Top

Fief
Fief (une partie du domaine royal) octroyé par le roi à ses fils cadets ou à ses frères en renoncement à la Couronne. En cas de disparition de la branche apanagée, le fief revient à la Couronne.
Fief: domaine qu'un vassal tenait d'un seigneur sous réserve de lui rendre hommage et de lui payer des redevances.
Top

Fondalité
Domaine, possession (ou droit à percevoir par le seigneur foncier)
Top

Forage
Impôt sur la vente du vin en gros.
Top

Formariage
En vertu de ce droit de formariage (ou for-mariage), les serfs ne pouvaient contracter mariage qu'avec un sujet de la seigneurie, à moins de la permission du seigneur; ceci afin d'éviter la dépopulation.
Le formariage est le droit payé au seigneur, à l'occasion du mariage, d'un serf hors de la seigneurie ou avec une personne de condition libre.
Ce droit a quasiment disparu dans les deux siècles précédant la Révolution de 1789.
Top

Fouage
Fouage: impôt extraordinaire payé dans certaines provinces sur chaque feu.
Top

Fournage
Impôt pour l'utilisation du four banal.
Top

Franc-fief
En France, au Moyen Age et sous l'Ancien Régime, le franc-fief est un impôt seigneurial puis royal dû par un roturier acquéreur d'un bien noble.

Cet impôt est la compensation de la diminution de la valeur du fief ainsi amputé. A l'origine il est payable à tous les échelons de la hiérarchie féodale. Puis seulement à trois échelons, le roi compris. Enfin seul le roi le perçoit.
Ce droit est dû tous les 20 ans ou à l'occasion d'une mutation inopinée.
Top

Fuye
— Une « Fuye » est ni plus ni moins qu'un pigeonnier du moins en Poitou

— On m'a dit que ce qui différenciait la fuye du pigeonnier, c'est que la fuye serait partiellement enterrée d'où son nom (fouille)

— Je relève dans l'ouvrage de Jean Claude Petit, regard sur les colombiers, fuies et pigeonniers de la Vienne chez Mémoire XXVI — 2005 à la page 7

— Le mot fuie (fuye) vient du latin fuga (3), c'est à dire que les fuies sont le refuge des pigeons fuyards, pigeons sauvages ou pigeons des roches, ancêtres du pigeon biset et de tous les pigeons de nos jours domestiques (4).
3 - Dictionnaire universel François et Latin dit de Trévoux, Tome IV, Paris 1771, p. 345.
4 — Belon du Mans (P.), l'histoire de la nature des oiseaux, Paris 1555, p. 313


— Le colombier-fuie dans les pays de droit écrit est un colombier à pied, mais qui dans le reste du pays coutumier est une simple volière, un volet à pigeons (7).
7 — Guyot (G.-A.), traité des fiefs. Paris 1746, page 611

— Le grand dictionnaire universel du XXe siècle indique qu'une fuie est un colombier qui n'a d'autre ouverture qu'une petite fenêtre pour le passage des pigeons, sans préciser toutefois où elle se situe, toiture ou corps de bâtiment.

— Le dictionnaire universel de 1771 définit la fuie comme étant une petite volière qu'on ferme avec un volet et indique que c'est un colombier qui n'a point de couverture (8)...
8 — Trévoux, opuscule cité, Tome VIII, page 463.
Recherches de M. J.-F. Lavrard - Président de l'association Guillaume de Sonnac
Top

Dictionnaire visité 46887 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.