Commanderies en Belgique   Commanderies en Belgique   Commanderies en Belgique

Les commanderies des Templiers de Belgique

Quatrième division — Les Commanderies de Flandre — Slype.

§ Chapitre I. — Les cartulaires
Nº 1072.
— Cartulaire, petit in-quarto, écrit sur vélin dans la seconde moitié du XIIIe siècle et contenant (en 86 feuillets) 138 actes, des années 1128 à 1255, avec rubriques. Il est recouvert en parchemin, avec dos en veau.
En tête du premier feuillet, on lit:
Ces sunt les Chartres dou temple en Flandres.
Voici l'analyse des chartes transcrites dans ce recueil.

Sans date. (1127-1128)
Guillaume, comte de Flandre, donne à Dieu, à son très saint Temple et à ses desservants, tous les reliefs de ses terres, dus à la mort des personnes qui tiennent celles-ci.

« Testes huius doni a sunt Flandrenses isti : Osto, filius castellani sancti Audomari ; Ghislebertus, castellanus de Bergis ; Hugho, frater eius ; Cono de Fadreslors ; Theodericus de Dichesmuta ; Lambertus de Wingines ; Lambertus de Ridefort ; Folchardus de Thenis, et alii multi.
De Normaunis, isti: « Guillelmus (?) de Querceto, Guillelmus de Snirlleto, Robertus de Rokefort, Simon de Corceio, Rainaldus de Angervilla, Phillippus de Querceto, Nicholaus de Capetual, Helias de Sancto Sidonio et filii eius, Guillelmus et Matheus, et alii multi. »
Folio 10. De releviis.

13 septembre 1128.
— Anno ab incarnato Dei filio Mº Cº VIIjº, Lodovico rege tenente Francorum imperium, Johanne Morinorum vel Tahurane episcopo episcopante in Flandria, anno IX ab institutions comilitonum Christi Templique Salomonis...., idus septembris,.... in ecclesia sancti Petri de Cassello.

Thierri, comte de Flandre, donne aux chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, — pour le salut de son âme et de celles de ses prédécesseurs (pro salute anime avunculi mei comitis Roberti atque comitis Baudoini, filii eius, necnon comitis Karoli, insuper pro redemptione anime mee atque comitis Willelmi necnon omnium antecessorum meorum), — un droit funeste (quoddam funeste munus), dit le relief de Flandre. Il en investit maître Hugues. Ses barons adhèrent ensuite à cet acte.
Folio 38 vº-39. De releviis Flandrie.
Cité par M. Wauters, dans sa Table chronologique des chartes concernant l'histoire de la Belgique, tome II, page 143.

15 septembre 1128.
— Actum est hoc aput Sanctum Audomarum, anno Verbi incarnati Mº Cº XXº VIII, indictione VI, XVII kal. octobris, régnante rege Lodvico in Francia, Theoderico principaute in Flandria.

Guillaume, châtelain de Saint-Omer, donne aux chevaliers du Christ et du Temple combattant contre les payens dans le territoire de Jérusalem, le relief dû à la mort d'un homme de fief de sa châtellenie ou de Bas-Wameton (de Basso Guarnestuno)
« Testibus: Ostone et Guillelmo et omnibus aliis filiis meis, Petro dapifero, Guillelmo Rufo, Hescellino et Eustacio filio eius, Simone dispensatore, et aliis multis. »
Jean, évêque des Morins, confirme sous l'excommunication cette donation et y met son sceau.
Folio 82 vº-83.

1137.
— Anno Domini Mº Cº XXXº VIIº, indictione prima.

Guillaume, châtelain de Saint-Omer, et Othon, son fils, pour le salut de leurs âmes et de celles de leurs parents, donnent et concèdent aux chevaliers du Temple les autels, les chapelles, les offrandes et les dîmes de Slype (Sclippes) et de Leffinghe (Leffinghes), à l'exception de ce que les chevaliers feudataires y possèdent. Ils ajoutent à ce don deux mesures de terre. « Testes : domnus Willelmus, patriarcha (iherosolimitanus) ; Petrus, dominici sepulcri prior ; Gaufridus, prior Templi Domini ; Robertus, archidiaconus ; Garnerius, canonicus sepulcri Domini ; Godefridus et Wlgrinus, Balduinus cancellarius patriarche, Gozelinus frater Templi, Yzaac de Stathes. »
Folio 43 vº-44. De releviis.

1140.
— Actum est Noviomi hoc, anno Mº Cº XLº ab Incarnatione Domini.

Simon, évêque de Tournai, concède à vénérable frère Robert (Craon), maître des chevaliers du Temple de Jérusalem, et aux autres frères de l'ordre, avec le consentement de Thierri, comte de Flandre, et du comte de Boulogne, l'autel de Slype et ce qui en dépend. « S. Symonis tornacensis episcopi, s. Hughonis cancellarii, s. fratris Ostonis de Sancto Audomaro, s. fratris Roberti de Furnis, s. fratris Hemrici Atrehatensis, militum Templi. »
Folio 11. Apud Sclipes.

7 novembre 1142.
— Actum Dominice Incarnationis anno Mº Cº XL Ijº, indictione quinta, concurrente IIIa, epacta XXa Ija. Data apud Sanctum Audomarum, VIIº idus novembris.

Convention par laquelle Enguerran et Herbert de Sclipes, et Bauduin, fils de Lambert de Rinighels, abandonnent ce qu'ils tenaient de dîme ou de fief, à Slype, de Guillaume, châtelain de Saint-Omer, moyennant la somme que chacun d'eux a reçue des chevaliers du Temple, à qui les dites propriétés appartiendront désormais.
A cet acte le comte de Flandre et ses barons ont apposé leurs sceaux. « Testes huius nostre actionis: s. domini Milonis, Morinorum episcopi ; s. Philippi, archydiaconi ; s. Milonis, archidiaconi ; s. Leonii, abbatis monasterii beati Bertini ; s. Theoderici, comitis Flandrie ; s. Wilgelmi, castellani Sancti Audomarensis ; s. Rodulphi, castellani brugensis ; s. Ghisleberti, castellani bergensis ; s. Anselmi de Baliul ; s. Petri dapiferi de Sancto Audomaro ; s. Gervasii de Vinkebroc ; s. Willelmi de Aldenborgh ; s. Ghalteri de Sclipes; s. Eustacii, filii Hescelini ; s. Ostonis, militis Templi ; s. Roberti Furnensis, militis Templi ; s. Hemerici, militis Templi. »
Folio 5-6. De décima in Sclipis. — Folio 81-82. Apud Ypram.

1142. (1)
— Actum Dominice Incarnationis Mº Cº XLº Ijº indictione IIIja, epacta Xja, concurrente Ija. Datum per manus Ogeri cancellarii.

Thierri, comte des Flamands, concède aux chevaliers du Temple, défenseurs de l'église orientale, les offrandes des autels, les dîmes et les novales au territoire de Slype (Sclipes), de Leffinghe (Lifdtingas) et de leurs dépendances, Steene (Stenes) et Erembald-Capelle (Erlebaldi capella), qui leur ont été données par Guillaume, châtelain de Fauquembergues (de Falkenberga), et ses fils Hugues et Wautier, avec la confirmation d'Etienne, comte de Boulogne, et de Mathilde, son épouse.
« Testes hujus donationis hii sunt: s. Aluisi, atrebatensis episcopi ; s. Milonis, Morinorum episcopi ; s. Walteri, atrebatensis abbatis ; s. Leonii, abbatis sancti Bertini; s. Philippi, Morinorum archydiaconi ; s. Juvani de Alost ; s. Hugonis de Falkenberga ; s. Michaelis cunestabuli ; s. Gisleberti, bergensis castellani ; s. Heinrici, broburgensis castellani ; s. Rodulphi, brugensis castellani ; s. Rogeri, castellani de Curtraco. »
Folio 35-36. Apud Sclipes.
1. 1141, d'après l'indiction.

7 avril 1157.
— Actum est hoc et donatum et inpressione sigilli nostri confirmatum anno Dominice Incarnationis Mº Cº Lº VIjº, Brugis, in octavis Pasche.

Thierri, comte des Flamands, avec l'adhésion de sa femme, Sybille, et de son fils, Philippe, confirme la donation qu'il a faite aux chevaliers du Temple de Jérusalem, des reliefs de sa terre, dus par ses hommes de fief. Un des frères, établi par le maître des dits chevaliers pour recueillir ces reliefs, sera honorablement entretenu à la cour du comte, où il jouira quotidiennement d'une prébende en pain, en chair et en poisson. Il aura deux mesures de fleur de farine de froment, deux setiers de vin, à la mesure de la cour, dix chandelles et un hod d'avoine.
« Testibus : Milo, episcopus Teruannie ; Geraldus, episcopus tornacensis Leo, abbas sancti Bertini; Hugo, abbas sancti Amandi ; Isbaldus, abbas de Dunis ; Gerardus, prepositus Sancti Audomari ; Petrus, brugensis prepositus ; Desidus, insulanus prepositus ; Matheus, cassetensis prepositus ; magister Franco ; magister Haimo ; Galterus, castellanus Sancti Audomari ; Arnulphus de Aldenardo; Henricus, castellanus de Broborg, Walterus de Ten (dremunda) ; Rogerus, castellanus de Curtraco ; Jurdanus, castellanus de Dichesmude ; Eustacius, camerarius ; Rogerus, dapifer ; Cristianus de Area ; Walterus Gunellus ; Suggerus de Sumerinchem ; Gaffridus de Hamelencurt ; Stephanus de Furnis ; Balduinus de Maclinis ; Robertus de Brugis. »
Folio 26. De releviis et de prebenda in comitatibus Flandrie et Attrebanie.

21 décembre 1166.
— Actum est hoc Ypris, in sancti Thome apostoli, anno ab lncarnatione Domini Mº Cº sexagesimo VIº.

Thierri, comte de Flandre, et Philippe, son fils, confirment la donation faite aux frères de la milice du Temple par Guillaume d'Ypres et renouvelée par Robert, son fils, du relief des fiefs qui sont ou pourront être tenus d'eux en Flandre.
« Ego et Philippus, filius meus, huic dono manum apposuimus et sigillorum nostrorum auctoritate corroboravimus, presentibus istis: signum Balduini de Ballolio et Gerardi fratris ipsius ; s. Ghileberti de Nivella, s. Henrici de Morsella et Henrici filii sui, s. Galteri de Locria, s. Hemerici de Elverdinghes, s. Galteri Gonele, s. Bernardi de Sumeringhem, s. Galteri de Rolinghem, s. Wlurici de Rolinghem, s. Danin de Walenbeca, s. Galteri de Nivella. »
Folio 8. De releviis domini Willelmi de Ypra.

Sans date (1128-1168).
Le comte de Flandre (1) et Sybille, sa femme, concèdent aux chevaliers du Temple les reliefs de toute leur terre, et deux sols à eux assignés dans la haie de Lille avec un pré situé près d'Ypres.
« Testes hi : cornes Lambertus et filius Cono, Ywanus et frater eius, Radulphus castellanus brugensis, Gislebertus Brugensis, Anselmus de Baliol, frater eius Baldewinus, Michael Conestables, Willelmus Audomarensis, Robertus Insulensis, Henricus Broburgensis, aliique quorum nomina non scripta in libro hoc. »
Folio 49. Apud Hagam.
1. Thierri d'Alsace.

1171.
— Actum est hoc anno Domini Mº Cº LXXIº, Ludovico existente rege Francorum, Ghaufrido Fulcheri magistro milicie Templi in Francia, Baldewino de Lidenghem magistro in Flandria.

Philippe, comte de Flandre et de Vermandois, concède aux frères de la milice du Temple les dîmes des terres qui ont été nouvellement emprises sur la mer et qui sont devenues labourables, à Slype, à Leffinghe, à Steene, et à Mariakerke près de Mannekensvere (in parochia Sclipen et Letinga, et Steven et Sancte Marie Capella iuxta Manekun overvara).
Folio 7 vº-8. De decimis apud Sclipes.
Celte charte est analysée dans la Table des chartes concernant l'histoire de la Belgique, par M. WAUTERS, tome II, page 521.

1171.
— Actum est hoc anno Domini Mº Cº LXXIº, regnante Ludowico in Francia; Ghaufrido Fulcherio, militum Templi magistro cysmarino ; Baldewino de Ledenghem colligante relevia feodorum in Flandtia.

Philippe, comte de Flandre et de Vermandois, confirme la cession faite à la milice du Temple par Guillaume, châtelain de Saint-Omer, avec le consentement d'Othon, de Guillaume et de ses autres fils, que tout homme de fief qui doit relief à sa châtellenie ou à son fief de Warneton-Bas (de basso Warnestuno), le paiera aux chevaliers du Temple ou à leurs délégués. Il ajoute que Guillaume, petit-fils du précèdent son successeur dans la châtellenie de Saint-Omer, après avoir élevé des contestations au sujet de cette donation, l'a reconnue valable, en présence de Didier, évêque des Morins, et a promis d'en laisser jouir à perpétuité la milice du Temple.
Témoins: « S. Roberti, brugensis prepositi et Flandrie cancellarii ; s. Walteri de Cortraco ; s. Walteri de Viven ; s. Johannis de Beveri ; s. Theobaldi de Rolenghem ; s. Ghiselberti de Area; s. Hughonis Canis ; s. Walteri de Ballolio ; s. Frumaldi de Stapella ; s. Pirrini de Sancto Audomaro. »
Folio 2 vº-3. Dou conte de Flandres, de relives de Saint-Omer.

1172.
— Actum est hoc anno Domini Mº Cº LXXIjº.

Didier, évêque des Morins, confirme la donation faite aux templiers par Guillaume, châtelain, de Saint-Omer.
Folio 4. De eodem, confirmatio episcopi.

1172 (1).
— Actum Lefinges, anno consecrationis nostre.

Everard, évêque de Tournai, à l'occasion d'un synode à tenir dans l'église de Leffinghe, dont les templiers possèdent le personnat, déclare que ceux qu'il y a rassemblés, ne pourront exiger des dits frères un procureur ou une exaction quelconque, « S. domini Everardi, tornacensis episcopi ; s. Arnulphi, tornacensis decani ; s. Roberti, tornacensis archidiaconi ; s. Theoderici, Gonteri, presbiterorum ; s. Willelmi, burgensis decani ; s. Alardi, Balduni, presbiterorum ; s. magistri Sigeri ; s. Glarenbaldi, presbiteri de Erenbaldi capella. »
Folio 71 vº-72.
1. D'après GAZET, Histoire écriés, du Pays-Bas, page 225, l'évêque Everard fut sacré en 1172.

1173.
— Acta sunt hec anno incarnati Verbi Mº Cº LXXº tertio.

Herman, abbé d'Aldenbourg (1), déclare avoir vendu, avec le consentement de tous ses frères, aux templiers, neuf mesures de terre.
Folio 73. Apud Sclipes.
1. Oudenbourg.

6 avril 1176.
— Actum vero est hoc Brugis in aula Gois, anno Domini Mº LXXº VIº, feria IIIº infra octavas Pasche.

Philippe, comte de Flandre et de Vermandois, concède aux templiers une servante nommée Godilde, que Bauduin de Disnerio, son chevalier, ses parents et ses fils ont émancipée.
Folio 9 vº-10. De comite Flandrie.

15 septembre 1178.
— Actum est hoc apud Sanctum Audomarum, anno Verbi incarnati Mº Cº LXXVIIjº, indict. VIa, XVII kal., octobris, regnante rege Ludowico in Francia, Theoderico principante in Flandtia.

Guillaume, châtelain de Saint-Omer, fait, avec l'assentiment de ses fils, donation aux chevaliers du Temple de Jérusalem combattant contre les payens, des droits de relief qui lui étaient dus soit pour sa dite châtellenie, soit pour son fief de Warneton-Bas.
Cet acte, passé devant les témoins nommés, est approuvé par Jean, évêque des Morins, lequel menace de l'excommunication ceux qui y conviendront.
Folio 3 vº-4. De releviis sancti Audomari castellani.

1181.
— Actum apud Montem Desiderii, anno Incarnationis Domini Mº Cº LXXXIº.

Philippe, comte de Flandre et de Vermandois, fait connaître que Gilbert de Nivelle, avec l'adhésion de son héritier, Wautier de Nivelle, a résigné entre ses mains 300 mesures de terre entre Ostborgh et Yzendike, en faveur des Templiers, et qu'il les a délivrées à frère Thibaud de Furnes, alors gardien des biens de ces religieux. Les dites terres avaient été données à Gilbert par le père du comte, en récompense de ses services.
«  S. Gerardi de Mecines ; s. Stephani de Fuminghen ; s. Gilberti de Aria ; s. Petri de Mavisio ; s. Sygeri de Thines. »
Folio 17. Apud Ostborc.

1182.
— Actum apud Montem Desiderii, anno Incarnationis Domini Mº Cº LXXXIjº.

Philippe, comte de Flandre et de Vermandois, concède et transporte dans les mains de frère Thibaud de Furnes, gardien du Temple en Flandre, trente-cinq mesures de terre, situées au bord de la mer, « juxta sclusam Bertulfi, » que Guillaume Gonela donne aux Templiers.
Témoins : « s. Gerardi de Mecines ; s. Walteri de Spelt ; s. Gilberti de Nivella; s. Eustachii de Macline ; s. Walteri Gonela junioris ; s. Vroolfi fratris sui. »
Folio 33 vº Apud Sclipes.

1186.
— Actum hoc Insulis, anno Verbi incarnati Mº Cº LXXXº VIº.

Philippe, comte de Flandre et de Vermandois, pour le repos de son âme et de celles de ses ancêtres, accepte des frères du Temple la terre qu'ils avaient dans la paroisse de Hulste, en échange de la redevance censale de 42 deniers qu'ils lui devaient annuellement pour une terre située à Slype et qui faisait partie du domaine de la chancellerie. Il renonce à tout droit qu'il avait sur cette dernière terre, par l'apposition de son sceau à la présente charte et par les marques des témoins.
«  S. Gerardi, brugensis prepositi et Flandrie cancellarii ; s. Gerardi, insulensis prepositi ; s. Hellini, senescalli mei ; s. Lambini, notarii ; s. Michaelis, constabularii mei ; s. Roberti, domini Betunie et advocati Atrebati ; s. Johannis et Joseph, clericorum meorum. »
Folio 23. Apud Sclipes.

1190.
— Actum eo anno quod Philippus, Dei gratia, rex Flancie, et Ricardus, eadem gratia, rex Anglie, et Philippus, comes Flandrie, iter sancte peregrinationis ierosolimitane arripuerunt.

Les échevins d'Ypres font connaître que frère Robert de Miliaco, ministre de la chevalerie du Temple en France, avec le consentement de ses frères, a concédé à Guellin, huissier du comte de Flandre, à Jean, fils de Wautier de Stadis, et à leurs héritiers, — moyennant le paiement annuel de sept marcs en argent ayant cours à Ypres, — un pré dit Briel, situé au territoire de cette ville, et une masure y jointe.
La rente précitée sera ainsi payée aux frères du Temple : quatre marcs à la fête de saint Bavon et trois à la mi-mars. En outre, ceux qui occuperont, le pré et la masure dont il s'agit, donneront, pour relief, au maître du Temple en France, lorsqu'il viendra à Ypres, ou au frère qui recevra les reliefs de Flandre, si le maître ne vient en cette ville dans l'année, un setier du meilleur vin que l'on y vendra.
« Testes : Machtilt, comitissa Flandrie ; Disdir, castellanus de Mallenghem ; Robbertus de Ypre ; Morinus de Schirevelde; Gerardus de Rininghe ; omnes etiam scabini de Ypre, scilicet : Christianus Volucris, Adelelmus de Lapide, Johannes Auriga, Willelmus Clericus, Willelmus filius Segewali, Bodericus, Gerardus Bureel, Arnaldus Tolnere, Laurentius Glipearius, Johannes f. Segherardis, Teodericus Medem. »
Folio 83 vº-84. Apud Ypram.

Août 1190.
— Anno dominice Incarnationis Mº Cº IXº (1), mense augusto, indictione octava, regni vero domini nostri Tancredi, régis magnifici, anno primo.

Robert Bretus, fils d'Ernoul, s'offre avec ses biens à la maison de la milice du Temple de la province de Flandre, dite de Barleth. Il lui donne, entre autres biens, la dîme novale de Stanguert, qu'il tenait de l'église de Saint-Pierre de Cassel, et sous réserve de la redevance due à celle-ci, à la fête de saint Martin, de 32 hods d'avoine, le hod de 4 quarterons et demi et l'avoine du prix de deux deniers au moins.
« Actum est autem hoc in presentia et testimonio Radulphi comitis suessionensis, et domini Ernulfi Bulgari, et domini Hughonis de Bettincort, et domini Rauli de Belramie, et domini Durum de Vencurt, et domini Pétri de Vencurt, et domini Philippi de Inguemunt, et domini Willelmi de Russel, et domini Johannis de Erlli, et domini Hugonis de Belcurt, et domini Johannis de Vencurt, et domini Ernol Postel, et Rauli de Novanie, et Hugonis Salvagi, et Guillelmi de Spani. Quod scriptum scripsi ego Peregrinus notarius, rogatu predicti Roberti Bretti. »
Folio 15 Vº16.
1. Sic. Lisez: 1190. Cette dernière date concorde avec l'indiction et avec l'année du règne de Tancrède, roi de Sicile.

7 juillet 1192.
— Actum publice apud castellum de Planis prope Iopem, anno Mº Cº LXXXXº Ije Incarnationis dominice, VIj die julii intrante.

Bauduin li Charnus fait connaître qu'étant sur le point de faire le saint voyage de Jérusalem, il a donné à la maison de la milice du Temple trente-six boniers dans le bois Tournésien.
« Testes : Rogerus, frater meus ; Riardus de Orca ; Maheus de Linea ; Egidius de Gwiweis ; Fracesius de Columbe ; Penrellus, frater eius ; Baldoinus de Remis ; Simon de Betinsart; Ghilebertus de Borguellis. »
Folio 6 vº-7. De silva de Rume.

Janvier 1196 (1195, v. st.)
— Actum apud Siclinium, anno incarnati Verbi Mº Cº nonagesimo quinto, mense januario.

La reine M., comtesse de Flandre, mande à tous ses baillis que les frères de la milice du Temple doivent jouir des reliefs à eux dus, sur le même pied qu'à l'époque du comte Thierri et du comte Philippe de Flandre. Elle les charge de lever à son profit les amendes encourues par les personnes qui n'ont pas acquitté le droit de relief dans le terme de quarante jours.
Folio 47 vº-48.

1198.
— Actum anno Domini Mº Cº XCº VIIIº.

Bauduin, chambellan de Flandre, fait connaître que son père, Eustache, camérier de Flandre, a laissé à sa sœur Agnès, religieuse au monastère de Messine, une rente viagère de deux marcs ; qu'après la mort de son dit père, son frère Eustache a donné à leur sœur précitée une même rente viagère. Il garantit la continuation du paiement de ces quatre marcs, que sa sœur recevra annuellement à Slype (in Sclipen).
Folio 75.

Novembre 1200.
— Actum anno Domini Mº CCº, apud Geraudimontem, mense novembri.

Bauduin (Baldeuinus), comte de Flandre et de Hainaut, confirme la donation faite à la maison de la milice du Temple par Syger, châtelain de Gand et de Courtrai, avec le consentement de sa femme et de ses parents, de son alleu dit Vigghensele et de ses dépendances, et de ses droits dans les bois des quatre Métiers que l'on appelle Ywerie, ainsi que de sa maison située à Gand, in Brielu. Il appose son sceau à cette charte, en présence des témoins.
« Signum avunculi mei ; s. Walteri de Zottenghem ; s. Hugonis de Sancto Obberto ; s. Rogeri, capellani mei ; s. Bernardi de Bosbais. »
Folio 15. De comité Flandrie. Apud Zamesclath, Osthbore, Ruscelede, et apud Gandavum.

1200.
— Actum anno Domini Mº CCº.

Pétronille, châtelaine de Gand et de Courtrai, concède aux frères du Temple de Jérusalem les faveurs et les contrats qu'ils ont obtenus de Syger, châtelain de Gand et de Courtrai.
« S. Gisleberti, capellani castellani ; s. Bernardi de Rosbais ; s. Rogeri, fratris sui ; s. Willelmi de Clarhout ; s. Willelmi de Hohout. »
Folio 49 vº.

Juin 1202.
— Actum Brugis, anno ab Incarnatione Domini Mº CCº IIº, mense junio.

Le prévôt de Bruges et chancelier de Flandre fait connaître qu'en sa présence, Guillaume de Capella, prêtre, a déclaré que l'étable, la cuisine et la chambre de sa maison ont été construites par les Templiers de Slype, et qu'il a donné la partie de la dite maison érigée à ses frais à l'hôpital des pauvres de Bruges dit de Saint-Jean ; que les Templiers ayant racheté aux pauvres de Bruges, cette partie, pour la somme de cent sous de Flandre, les Templiers lui ont garanti la jouissance viagère de la dite maison qu'ils feront réparer à leurs frais quand cela sera nécessaire.
Folio 74. Apud Bruges.

1202.
— Actum anno Domini Mº CCº Ijº.

Syger, châtelain de Gand, confirme la donation faite par son seigneur et père, en prenant l'habit de religion des frères de la milice du Temple (1).
« S. Balduini, Flandrie ac Haynoie comitis ; s. Gerardi, prepositi de Brugis ; s. Willelmi, avunculi domini comitis ; s. Bernardi de Rosbais. »
1. Voyez la charte datée du mois de novembre 1200.
Folio 16.

1204.
— Actum anno Domini Mº CCº IIIjº.

Sibille, dame de Guaurin et Saint-Venant, restitue aux Templiers de la châtellenie de Saint-Venant vingt-cinq livres qu'elle avait indûment reçues sur les fiefs de cette châtellenie, attendu que les reliefs de ceux-ci ont été donnés aux dits Templiers par le comte Thierri. Elle reconnaît qu'elle et ses successeurs n'ont aucun droit sur ces reliefs, et que le tout sera remis sur le même pied que du temps du comte Philippe.
« Testibus : Gilleberto de Avisquercu, Geroldo de Medon, Hugone de Lille, militibus ; Balduino, capellano, et clericis et laïcis multis. »
Folio 31.

1205.
— Actum per manum fratris Johannis, magistri de Haya, anno Domini Mº CCº Vº.

Frère St. (2), abbé de Lande, fait connaître que son monastère a accordé aux frères de la chevalerie du Temple à La Haie (in Haya), une terre en échange de la prairie enclose dans le fossé du dit monastère.
« Testes autem sunt ex nostris : Johannes, prior ; Heinricus celerarius, et Johannes Villanus, monachi ; Rogerus Piscator et Hugo magister de Duremort, conversi nostri ; Johannes et Reinaldus, fratres de Templo in Haya. Afferunt etiam Hugho Piccars loco justiciarii, Stephanus et Engelardus, fratres, et Walterus de Marisco, hospites de Haya »
Fol. 49 vº. De eskambia terre apud Hachain.
2. Probablement Slephams, Etienne.

9 février 1206 (1205, v. st.)
— Actum Tornaci, anno Domini Mº CCº Vº, nono mense februarii.

Bauduin dit Caron, seigneur de Rumes, déclare que si les marchands auxquels il a vendu son bois, enlevaient quelque chose des douze boniers par lui cédés aux frères de la milice du Temple, ainsi qu'il conste par sa charte, ils devraient rendre à ces religieux la valeur de ce qu'ils auraient emporté. Au besoin, l'évêque de Tournai pourra le contraindre à observer la charte précitée.
Folio 24 vº-22. De Bosco de Ruma.

4 mars 1206 (1205,v. st.)
— Actum apud Insulam, anno Domini Mº CCº Vº, quarta mense martio.

Everard Radou de Mortagne, châtelain de Tournai, et son frère Hellin approuvent la donation faite par feu leur aïeul Everard Radou aux frères de la milice du Temple, de tous les reliefs de ses hommes entre Lys et la mer, donation que leur père Bauduin avait ratifiée.
Folio 35. De releviis de Maritana.

1er décembre 1209.
— Datum Laterani, kal., decembris, pontificatus nostri anno duodecimo.

Bulle du pape Innocent III, concernant ceux qui s'emparent des biens légués par testament aux frères de la milice du Temple, les détiennent injustement, etc.
— Folio 64 vº-65. Privilegium. (Sous le vidimus de W., évêque de Tournai.) — Folio 77. Privilegium. (Copie du même vidimus, délivrée par J., doyen de la chrétienté de Bruges.)

1210.
— Actum anno Domini Mº CCº decimo.

Guillaume, par la permission divine, prévôt de Bruges et chancelier de Flandre, fait connaître que Rembaud Fliga et Ghiselin, son fils, avec le consentement de leurs femmes, Ogive et Alix, ont, en sa présence, obligé toute la terre qu'ils tenaient de lui, pour 40 livres qu'ils devaient aux Templiers.
Folio 47. In Brugis.

5 juillet 1213.
— Actum anno Incarnationis dominice Mº CCº XIIjº, mense julio, feria sexta, apud Ypram.

Robert de Rumes, avec le consentement de sa femme Alix et de son fils et héritier Bauduin li Caron, confirme aux vénérables frères de la chevalerie du Temple vingt-quatre boniers de son bois seigneurial Tornesin, entre le moulin Planart et la maison de Nicolas Hovart.
A sa requête, F., comte de Flandre et de Hainaut, et la comtesse J. ont apposé leurs sceaux avec le sien à cette charte, qu'il a ainsi corroborée, pour l'âme de son frère B. li Charon, mort dans les pays d'outremer, lequel avait fait primitivement ladite donation aux Templiers, et pour celles de ses ancêtres.
Folio 31. De bosco apud Rumam.

Juillet 1213.
— Datum anno gratte Mº CCº tertio decimo, mense julio.

P., archidiacre, H. de Vitenaco et maître Robert de Douai, chanoines d'Arras, confirment par autorité apostolique l'abandon fait aux frères de la milice du Temple par Robert de Rumes, avec le consentement d'Alix son épouse et de Bauduin le Caron, son fils et successeur, de vingt-quatre boniers de son bois Tornesin situé entre le moulin Planart et la maison de Nicolas Hovart.
Folio 33vº-36. De bosco de Ruma.

Sans date. (Avant 1214.)
Pétronille, châtelaine de Gand et de Courtrai, donne son consentement aux donations faites aux frères de la milice du Temple de Jérusalem par Syger, châtelain des dites villes. Elle promet, en outre, de respecter la convention conclue entre Syger et ces religieux.
Témoins : « S. Gilberti, capellani castellani ; s. Bernardi de Rosbais ; s. Rogeri et Bartholomei, fratrum Bernardi de Rosbais ; s. Theoderici de Poncraven ; s. Willelmi de Hohout ; s. Willelmi de Clarhout. »
Folio 33. Caslelanie de Gandavo.

19 avril 1214.
— Actum anno Domini Mº CCº XIIIjº, tertio decimo kal. maii.

La ville d'Ypres réconnaît devoir aux Templiers de cette ville, à la fête de saint Jean-Baptiste, une rente de 200 livres de Flandre, pour laquelle elle leur assignera un revenu soit de sa halle, soit d'un autre établissement.
« Ut autem hoc stabile permaneat, presens scriptum sigillo scabinorum de Ypra confirmatura est. »
Folio 16 Vº.
Cet acte est biffé dans le Cartulaire.

12 décembre 1216.
— Datum Rome, apud Sanctum Petrum, secundo idus decembris, pontificatus nostri anno primo.

Le pape Honorius III confirme les bulles de ses prédécesseurs Alexandre et Innocent, qui accordent aux Templiers le privilège de ne pouvoir être excommuniés que par le pontife romain.
Folio 61. Privilegium.

1216.
— Datum anno Domini Mº CCº sexto decimo.

Bauduin d'Ypres fait connaître que Michel, connétable de Flandre, ayant vendu à la reine M., comtesse de Flandre, pour l'église de Sainte-Walburge de Furnes, tout le fief qu'il tenait de lui dans le territoire de cette dernière ville, et ce, avec son consentement et celui de sa femme Agnès et de ses filles, il a concédé que la maison du Temple, au lieu du relief qu'elle avait du dit fief, jouira du même droit sur tous ses alleux dans la châtellenie de Cassel.
Folio 18 vº. De releviis, constatntiarius Flandrie.

1216.
— Actum anno Domini Mº CCº sexto decimo.

Jeanne, comtesse de Flandre et de Hainaut, fait connaître que Michel, connétable de Flandre, a vendu à la reine M., comtesse de Flandre, pour l'œuvre de l'église de Sainte-Walburge de Furnes, avec le consentement de Bauduin d'Ypres, d'Agnès, son épouse, et de ses filles, tout le fief qu'il tenait de ce Bauduin dans le territoire de Furnes et sur lequel la maison du Temple avait le relief ; qu'en échange de ce fief, le dit Michel a reçu du même Bauduin les alleux qu'il possédait dans la châtellenie de Cassel, et ce, par la main de la reine M., comtesse de Flandre, et par le jugement de ses hommes.
La comtesse et Bauduin d'Ypres concèdent à la maison du Temple le même relief sur ces alleux, ainsi érigés en fief, que celui qu'elle avait dans la terre de Furnes. Folio 23. De releviis constabularii.

Février 1217 (1216, v. st.)
— Actum anno Verbi incarnati Mº CCº XVIº, mense februarii, apud Warnestun.

Pierre de Bruech (de Brucco) fait connaître que Yderus de Holebecca, avec l'assentiment de Gertrude, sa femme, et de Jean, son fils unique, a donné aux frères de la milice du Temple la dîme qu'il avait dans la paroisse de Ronc et qu'il tenait de Thierri de Waskehal et de Didèle, son épouse. Il y donne son consentement, à titre de sa seigneurie, ainsi que Béatrix, sa femme, et Perona, sa fille aînée.
« Testes : frater Robertus, frater castellani de Insula ; frater Arturius ; Gerardus li Sos de Bondues ; Walterus Ameriu, et Nicholaus de Orka, miles. »
Folio 20. De decima apud Ronc.

Février 1217 (1216, v. st.)
— Actum anno Incarnationis dominice Mº CCº XVIº, mense februario, in thalamo nostro apud Pleist.

Rogier, châtelain de Lille, approuve et confirme la donation faite par son frère Robert à la milice du Temple, des dîmes que le dit Robert avait dans les paroisses de Hallennes (?), Primecke (?), Ennetières-en-Weppes, Radinghem, Le Maisnil, dans le diocèse de Tournai ; de Songhin en Wepes, Florbais, Erquinghem-Lys, Armentiéres, dans le diocèse d'Arras.
« Testes : Fr. J. de Los et J. de Phalenpin abbates ; Willelmus, presbiter de Ostricort ; Daniel de Maclines, Petrus de Brucco, Hellinus de Gondecort, et Egidius de Egremont, milites. »
Folio 23 vº-24.

1217.
— Actum anno Domini Mº CCº septimo decimo.

Guillaume de Béthune et Isabelle, son épouse, font connaître que Guillaume de Haringhes le jeune, avec le consentement d'Alix, son épouse, et de Guillaume, son fils aîné, a vendu, pour cent marcs de Flandre, aux frères de la milice du Temple, la dîme de Flamertinghes qui lui appartenait, et qu'ils en ont ensuite donné l'investiture à ces religieux, selon les lois et coutumes du pays.
Folio 6. De decima apud Flamertinghes.

1217.
— Actum anno Domini Mº CCº XVIIº.

Guillaume de Béthune et Isabelle, son épouse, font connaître que Guillaume de Haringhes le jeune a donné en caution aux frères de l'ordre du Temple toute la terre qu'ils tenaient dans leur juridiction, jusqu'à ce que le damoiseau Michel de Harues, encore mineur, aura pu reconnaître la vente d'une dîme que le dit Guillaume de Haringhes a faite à ces religieux. Ils promettent de faire observer les droits de ceux-ci contre Guillaume, s'il contrevient à cet acte.
Folio 12. De domino Willelmo de Béthune, apud Flamertinghes.

1er avril 1219 (1218, v. st.)
— Actum Bergis, anno dominice Incarnationis Mº ducentesimo oetavo decimo, kal. aprilis.

Michel, connétable de Flandre, pour le salut de son âme et de celles de Christine, son épouse, de ses ancêtres et de ses successeurs, donne, avec le consentement de la dite Christine, aux frères de la milice du Temple tous les reliefs des fiefs tenus de lui.
Folio 21 vº. De releviis constabularii.

6 mai 1220.
— Actum anno Domini Mº CCº XXº mense maio, in vigilia Assentionis.

J., archidiacre, et J. hospitalier et chanoine de Tournai, déclarent qu'en leur présence, Elisende de Radinghem (Radinghehain) et Robert son fils ont donné à la maison de la chevalerie du Temple de la Haie près de Lille, le droit qu'ils avaient sur la dîme du Val-Pierre (de Valle Petri), ainsi que deux boniers de terre qu'ils tenaient, au même endroit, de la dite maison. « Signum s domini Nicholai de Insula, Johannis de Laudino, Walteri de Sancto Amando, Gerardi domini, episcopi clerici, Gossuini de Flamingeria, canonicorum. »
Folio 54 vº-55. Apud Hagam.

Octobre 1220.
— Datum anno Domini Mº CCº XXº, mense octobris.

Robert, doyen de la chrétienté d'Ypres, fait connaître que W. Provendier et Alix son épouse ont donné à Dieu, à la bienheureuse Marie et aux frères de la milice du Temple tout le droit qu'ils avaient à Ypres, in Brielo, et dont ils ont déposé le titre sur l'autel de la chapelle de ces religieux en la dite ville d'Ypres.
« Hiis testibus: Alano, canonico Sancti Martini ; Lamberto, presbitero de Dickebus ; fratre Soyberto, preceptore Flandrie ; Th. capellano ; fratre Stephano, Johanne de West, Bartholomeo fratre suo, Willelmo Lof, et multis aliis. »
Folio 21. Apud Ypram.

1er juillet 1222.
— Datum anno Domini Mº CCº XXº Ijº, in octavis beati Johannis Baptiste.

J., abbé de Saint-Bertin, à Saint-Omer, et sa communauté déclarent qu'ils ont abandonné le différend qui existait entre eux et les frères de la milice du Temple au sujet des reliefs.
Folio 20 vº-21. De releviis sancti Bertini.

19 août 1222.
— Actum Sclipis, anno Domini Mº CCº vicesimo secundo, XIIII kal. septembris.

Eustache, chambellan de Flandre, déclare avoir vendu, avec le consentement de son frère Gérard, aux frères de la milice du Temple, un cens annuel de quatre marcs, aux conditions exprimées.
Folio 69 vº-70. Apud Ypram.

21 octobre 1223.
— Actum anno Domini Mº CCº vicesimo tertio, sabbato post octavas beati Dionisii.

Adulphe (ou Radulphe), abbé, et Jean, prieur de Saint-Jean des Vignes, et Guidon, doyen de Soissons, juges apostoliques, mettent fin au différend qui existait entre les frères de la milice du Temple, d'une part, et dame Gile de Costiches, de l'autre, au sujet d'un relief de dix livres d'Artois que les dits religieux réclamaient de cette dame et que celle-ci ne voulait acquitter qu'en monnaie de Douai, d'après la coutume de sa châtellenie. Ils l'obligent à payer dix livres d'Artois et la condamnent aux frais du litige.
Folio 19 et 63. De releviis judicatis.

Janvier 1224 (1223, v. st.)
— Actum anno Domini Mº CCº vicesimo tertio, mense januarii.

Guillaume, châtelain de Saint-Omer, pour le salut de son âme et de celles de ses ancêtres, confère aux frères de la milice du Temple les reliefs des hommages des marais donnés à son aïeul par Thierri, comte de Flandre, et des hommages acquis par lui et ses ancêtres.
Il en excepte toutefois les reliefs du comté de Fauquembergues et de la seigneurie de Beaurain (Biauraim), de Vertain et de Pelices, qui doivent demeurer dans sa maison.
Folio 45 vº. De releviis.

14 mars 1224 (1223, v. st.)
— Actum anno Domini Mº CCº vicesimo tertio, pridie ydus marcii.

Rogier, châtelain de Lille, fait connaître que Gilles de Skelmes, son homme, avec le consentement d'Ode, sa mère, a donné à la maison de Dieu, de la bienheureuse Marie et de la milice du Temple de Jérusalem tout le droit qu'il avait sur la maison de Gérard le Créancier, à Lille, au dehors de la porte de Wepes, et qu'il tenait en fief de lui.
Folio 17 vº-18. Apud Insulam.

26 juin 1224.
— Datum Parisius, feria quarta post dominicain JUBILATE, anno Domini Mº CCº vicesimo quarto.

J., comtesse de Flandre et de Hainaut, mande à Jean le Loup (Johanni Lupo), son bailli d'Ypres, qu'en vertu de compromis, R. châtelain de Lille, Gilles Agremont et Pierre de Bruech (de Broko) sont chargés d'examiner le différend mû entre elle et les Templiers au sujet de la fête annuelle que ceux-ci ont à Ypres, à l'époque de l'Ascension, et qu'il doit la leur laisser tenir sur l'ancien pied jusqu'à ce que les dits personnages aient prononcé leur dictum.
Folio 49 vº. Apud Ypram.

1228.
— Actum anno Domini Mº CCº vicesimo Vº.

Acte par lequel les échevins d'Ypres font connaître les conditions de l'accord arrêté entre eux et les frères de la milice du Temple, avec le consentement de Jeanne, comtesse de Flandre et de Hainaut.
Folio 85-86. Apud Ypram.

1228.
— Actum anno Domini Mº CCº vicesimo Vº.

Charte par laquelle Jeanne, comtesse de Flandre et de Hainaut, approuve la convention faite entre les frères de la milice du Temple et les échevins d'Ypres, au sujet de l'exécution des bans de cette ville sur le territoire que ces religieux y possédaient, etc.
Folio 1-2.
L'original de cette charte existe aux archives communales d'Ypres.
M. le baron J. DE SAINT-GENOIS a donné, dans son Inventaire des chartes des comtes de Flandre, page 10, une analyse complète de la convention précitée, mais sous la date de 1227. Cette analyse a été insérée dans l'Inventaire analytique et chronologique des chartes et documents appartenant aux Archives de la ville d'Ypres, par M. DIEGERIGK, tome I, page 35. Voyez aussi DE SAINT-GENOIS, Monuments anciens, tome I, pages 514-515 et 517.

2 janvier 1226 (1228, v. st.)
— Actum anno Domini Mº CCº XXº quinto, mense januario, inoctavis sancti Stephani prothomartyris.

Rogier, châtelain de Lille, pour le salut de son âme et de celles de ses ancêtres, donne à Dieu, à la bienheureuse Marie et aux frères de la chevalerie du Temple sa maison de Mauni avec une forêt, des prés et cinq boniers de terre labourable.
Folio 52 vº. Apud Insulam.

Juin 1226.
— Actum anno Domini Mº CCº XXº VIº, mense junio.

R., archidiacre de l'église de Tournai en Flandre, fait connaître qu'en sa présence, Bauduin, seigneur de Prath, avec le consentement de Bauduin son fils aîné, et la permission de la comtesse de Flandre et de Hainaut, a déclaré avoir donné à la maison de la milice du Temple deux cents livres de Flandre sur des terres et des rentes qu'il possède à Barnesse dans l'office de Bochta.
Folio 72. De Prat.

Juin 1226.
— Actum anno Domini Mº CCº XXº VIº, mense junio.

Bauduin de Prat, jeune, se soumet sous serment aux dernières dispositions de son père, pour son salut.
Folio 75. De Prat.

17 août 1226.
— Actum anno Domini Mº CCº XXº sexto, feria secunda post Assumptionem beate Virginie.

B. li Franchois, chanoine de Lille, en vertu du mandat à lui adressé par R., archidiacre de Flandre, et J., chanoine et hospitalier de Tournai, au nom de l'évêque de Tournai, déclare avoir reçu de Humberge, femme d'Amauri de Corbri, chevalier, le vœu de continence perpétuelle.
Il ajoute que ce chevalier et sa femme ont délivré en aumône perpétuelle, aux frères de la milice du Temple, avec le consentement du châtelain de Lille et par la tradition du rameau et du gazon, les seigneurs dénommés y apposant les mains, le tiers du fief qu'il tenait à Corbri de Robert de Ghondecort et de R. châtelain de Lille, et le tiers du fief de Genech qu'il tenait de Jean de Genech et de sa mère, etc.
Folio 57 vº-58. Apud Corberi.

18 août 1226.
— Datum Torhaci, anno Domini Mº CCº vicesimo VI, feria tercia post Assumptionem beate Virginie.

R., de l'église de Tournai, archidiacre de Flandre, et J., chanoine et hospitalier de Tournai, approuvent et confirment l'acte passé, la veille, et par lequel notamment B. le Franchois, chanoine de Lille, en vertu de leur délégation, a reçu de Humberge, femme du chevalier Amauri de Corbri, le vœu de continence perpétuelle, etc.
Folio 53-54. Apud Corberi.

8 septembre 1226.
— Actum anno Domini Mº CCº vicesimo sexto, mense septembri, in die Nativitatis Virginis.

J. de Saint Quentin, chanoine et hospitalier de Tournai, fondé de pouvoirs de l'évêque de cette ville, fait connaître qu'Amauri, chevalier de Cobrieux, ayant résigné entre ses mains, en faveur des frères de la milice du Temple, tout ce qu'il possédait au territoire de Cobrieux (de Corbriu), tant en fiefs qu'en autres terres arables, prés, bois, viviers, dîmes et rentes, biens meubles et immeubles, il en a fait la délivrance à ces religieux, et que Pierre dit Vilain, frère du dit chevalier, qui doit jouir des dits biens après la mort de celui-ci, a promis sous serment de ne s'opposer jamais à cette donation, qu'il a approuvée.
Folio 49 vº-50. De Corberi.

8 septembre 1226.
— Actum anno Domini Mº CCº vicesimo sexto, mense septembri, in die Nativitatis Virginis.

J. de Saint-Quentin, chanoine et hospitalier de Tournai, fait connaître les noms des témoins à l'acte précité. Ce sont: « Nicholaus de Insula, canonicus tornacensis ; Johannes de Sancto Martino, clericus magistri Roberti ; Gonterus Plateaus, miles de Honewang ; Johannes de Corbin, civis tornacensis ; Walterus Faber de Sancto Martino ; Daniel de Harlebecca, clericus; Egidius Piscinarius, clericus ; Willelmus Molendinarius, et Arnulphus, custos molendinorum domini episcopi tornacensis. »
Folio 61 vº-62. Apud Corberi.

Septembre 1226.
— Datum anno Domini Mº CCº vigesimo sexto, mense septembii.

Bauduin, seigneur de Prat, fait connaître qu'avec le consentement de Bauduin, son fils aîné, il laisse au maître de la milice du Temple tous les reliefs des hommes qui demeurent dans sa terre de Barnesse, jusqu'à ce que cette terre soit rachetée par son héritier pour la somme de deux cents livres.
Folio 74 vº. De Prat.

Novembre 1226.
— Actum anno Domini Mº CCº XXº VIº, mense nevembri.

S. abbesse et le couvent de Morseele déclarent avoir racheté pour trente-cinq livres de Flandre le droit de relief dû à la milice du Temple pour l'emplacement de leur abbaye.
Folio 62.

Novembre 1226.
— Actum Parisius, anno Domini Mº CCº vicesimo sexto, mense novembri.

Jeanne, comtesse de Flandre et de Hainaut, concède aux frères de la milice du Temple la donation que leur a faite Amauri, chevalier de Corbri, des biens qu'il avait à Cobrieux ou ailleurs, tant en fiefs qu'en terres arables ou autrement.
Folio 51. A Corberi.

1226.
— Actum anno gracie Mº CCº vicesimo sexto.

Rogier, châtelain de Lille, fait connaître les conditions d'une composition faite entre frère Soibertus, prieur des maisons de la milice du Temple en Flandre, et les hospitaliers du Temple à Ypres, au sujet d'une rente de 240 livres de Flandre que ceux-ci lui devaient.
Folio 9. De castellano de Insula, apud Ypram.

Janvier 1227 (1226, v. st.)
— Datum anno Domini Mº CCº XXº VIº, mense januarii.

Rogier, châtelain de Lille, investit les frères de l'ordre du Temple du fief de Cobrieux (de Corbriu) qu'Amauri de Corbri, chevalier, leur a conféré, avec le consentement de Robert de Gondecourt, son seigneur.
A cet acte ont adhéré: Jeanne comtesse de Flandre et de Hainaut ; J. de Saint-Quentin, chanoine et hospitalier de Tournai ; Pierre dit Villain, chevalier, frère d'Amauri.
Folio 43 vº-44. Apud Corberi.

21 février 1227 (1226, v. st.)
— Actum apud Malennoit, sabbato proximo ante dominicam qua cantatur ESTO MIHI, anno Domini Mº CCº XXº sexto.

Guillaume, évêque de Tournai, fait connaître que Robodon, seigneur de Rumes, se trouvant malade, a reconnu en sa présence que douze boniers de bois situés près des vingt-quatre que les frères de la milice du Temple possèdent, appartiennent à ceux-ci, nonobstant l'arrangement conclu entre lui et ces religieux. R ajoute que le fils du dit seigneur, après avoir fait des objections, a finalement voulu que les Templiers eussent ces douze boniers, et que Bauduin Carons, frère de Robodon, lorsqu'il était seigneur de Rumes, les leur avait, en effet, transportés en aumône avec les vingt-quatre autres: ce que Robodon a sincèrement reconnu.
Folio 36. De bosco de Ruma.

Mai 1227.
— Cest covent fu fait en l'an del Incarnation Nostre-Sengnor Mº CCº XXVIj, el mois de mai.

Enquête faite par Thierri li sergant le conte el boz de Niepe, au sujet de paiements à faire pour des ventes de bois.
«  Avons ceste enqueste fait au plus loiaument ke nos poons par le tesmongnage de sire Baudewin, cevalier de Hasebroc, et de sire Henri del Hovelabt, et de sire Hue del Cornus, et par le tesmong de castelain de Saint-Omer. Et por co ke nous n'avoins nule forcement de séel, si l'avoins efforcie del séel le castelain de Saint-Omer. Si prioins por Deu ke on face droit de le querèle selonc le tesmognage que cil devant on dit. »
Folio 39 vº-41. Del bos de Niepe.

Juin 1227.
— Actum anno Domini millesimo ducentesimo XXº septimo, mense junio.

Mabilie, châtelaine d'Ypres et de Bailleul, fait connaître que, sous la foi du serment, elle a concédé aux frères du Temple la donation de Jean de Baissu et qu'elle leur a donné pour cautions Woitinus, amman d'Ypres, et Robert, son serviteur, lesquels seront responsables envers ces religieux jusqu'à ce que son mari Hugues, fils aîné du comte de Rethel, ait confirmé la dite donation par l'apposition de son sceau.
Folio 25 vº-26. Apud Corben.

Juin 1227.
— Actum anno Domini millesimo ducentesimo XXº septimo, mense junio.

La même châtelaine fait connaître qu'à l'acte qui précède, concernant la donation de Jean de Baissu, ont été présents ses féaux:
« Tirricus, filius Reingheri, Michael Pietdesola, Walterus Amman, Lambertus de Haya, Robertus serviens meus, Johannes Gheimar, frater Soybertus tunc preceptor Flandrie, dominus Willelmus presbyter, frater Walterus manens in domo Ypre, Johannes de West, Willelmus Loef, Johannes de Stadis, et alii plures » ; qu'elle et son mari ont reçu des Templiers la somme de 80 livres parisis pour la cession précitée de leurs droits.
Folio 38. Apud Corben.

Juin 1227.
— Actum anno Domini millesimo ducentesimo XXº septimo, mense junio.

Hugues, fils aîné du comte de Rethel, châtelain d'Ypres et de Bailleul, et Mabilie, sa femme, moyennant la somme de quarante livres parisis, garantissent aux frères du Temple la libre possession des biens qui leur ont été donnés par Jean de Baissu, se disposant à entrer dans leur ordre. Ces biens consistaient en tout droit que le dit Jean avait au village de Hostes (in villa que Hostes vocatur) sur les hommes, les terres et les terrages, les prés, les pâturages, les bois, les rentes et les autres choses du même village, et qu'il tenait d'eux en fief.
Folio 25. Apud Corben.

17 octobre 1227.
— Actum anno Domini Mº CCº XXVIjº kal. novembris.

Ferrand, comte de Flandre et de Hainaut, fait connaître qu'ensuite de partage entre lui et les frères de la milice du Temple, les foires du Temple qui ont lieu à Ypres, dans la semaine des Rogations, lui appartiendront et qu'il en aura les amendes et les droits sur les échanges qui s'y feront, à l'exception toutefois des droits dus par les personnes demeurant sur le territoire du Temple ; il abandonne, de son côté, une rente annuelle et perpétuelle de quarante livres que les Templiers lui devaient au territoire de Slype.
En conséquence, il se réserve d'établir ces foires infra villam yprensem, jusqu'où il voudra (1), avec défense aux Templiers de recevoir aucun étranger sur leur terre près d'Ypres, si ce n'est de l'avis des échevins de cette ville.
Folio 24. De libertatibus quas habent fratres Templi apud Ypram. (lsta est Parisius in thesauro.)
1. Une charte de Ferrand et Jeanne, datée du jour de Saint-Benoit 1227 (21 mars 1228), accorde aux échevins d'Ypres que la foire du Temple se tiendra dorénavant à l'intérieur de la ville, à l'endroit que les échevins jugeront le plus convenable. — DIEGERICK, Inventaire des chartes de la ville d'Ypres, tome I, page 42.

17 octobre 1227.
— Actum anno Domini Mº ducentesimo vicesimo septimo, XVIº kal. novembris.

Ferrand, comte de Flandre et de Hainaut, fait connaître l'arrangement intervenu entre les frères de la milice du Temple, d'une part, et les échevins d'Ypres, de l'autre, et auquel il a donné son approbation. Il y est décidé que les bans que ces échevins feront pour l'utilité de leur ville, devront être observés sur la terre que les frères du Temple ont à Ypres, tant que les dits bans dureront.
Chaque fois que ceux-ci seront enfreints sur la terre du Temple, les frères devront y conduire les échevins, pro veritate accipienda, et en ce cas, ces religieux auront trois quarts des amendes et les échevins un quart.
Les frères du Temple peuvent avoir sur leur terre cinq hommes apud Brisum et cinq au Temple, pour y faire pan ou saisie, y arrêter les délinquants et les assigner à comparaître devant les échevins d'Ypres, lesquels jugeront sur la dite terre du Temple, la cinquième férié avant-midi.
A leur entrée en fonctions, les échevins d'Ypres doivent déclarer sous serment qu'ils respecteront les droits et la juridiction du Temple.
Les hôtes du Temple et leurs biens doivent être sous la même liberté et coutume que la ville d'Ypres.
En outre, ils doivent être exempts de tailles, corvées, tonlieux, etc.
Les frères du Temple ne peuvent recevoir un homme de la banlieue d'Ypres, et la ville d'Ypres un hôte du Temple, si ce n'est avec la permission du comte ou par mariage.
Pour obtenir ces privilèges, les frères du Temple ont acquitté les échevins et la ville d'Ypres des rentes qû'ils avaient l'habitude de recevoir à la halle de cette ville.
D'un autre côté, ces religieux auront un conduit d'eau venant du fossé d'Ypres.
Folio 27 vº.

Octobre 1227.
— Actum anno Domini Mº CCº XXº VIjº, mense octobri.

Radulphe, abbé, et Léon, prieur de Saint-Jean-des-Vignes de Soissons, font connaître qu'en leur présence et celle du doyen de cette ville, Gérard Tornais a déclaré que la dîme grande et menue qu'il avait détenue à Stainwerke, appartient en réalité aux frères de la milice du Temple à qui Robert Breton, fils d'Ernulphe, l'a conférée, se trouvant sur le point de faire le pèlerinage de la Terre-Sainte: ce qui est constaté dans un écrit authentique, revêtu du sceau de Radulphe, comte de Soissons, que ces religieux ont produit.
Agnès, épouse de Gérard Tornais, Michel, Pierre, Guillaume, Mathilde, Christine et Agnès, ses enfants et héritiers, approuvent la reconnaissance qui précède, en présence de Th., prieur de Fives, et de A., doyen de la chrétienté de Lille.
Folio 11 vº-12. De decima de Stainwerke.

28 janvier 1228 (1227, v. st.)
— Actum anno Domini Mº CCº vicesimo septimo, mense januarii, feria septima ante Purificationem beate Virginis.

Maître Gérard, chanoine et official de Tournai, fait connaître qu'en sa présence, Robodon, chevalier, seigneur de Rumes, a donné en aumône à la maison de la milice du Temple le fief qu'Amauri de Corbriu, chevalier, a tenu de Jean de Genech, de la mère, et de Nicolas, beau-père du dit Jean, ainsi que tout droit que lui et ses successeurs avaient sur ce fief.
« Huic autem donationi interfuerunt: dominus Nicholaus de Insula, canonicus tornacensis ; magister Reinerus, eius filius ; Rogerus de Sclepes, frater dicti Robodonis ; Egidius, clericus ; Walterus li Tardins, civis tornacensis, et frater Sobertus, preceptor domorum milicie Templi in Flandria. »
Folio 59. Apud Corberi.

1228.
— Actum anno Domini millesimo ducentesimo vicesimo octavo.

Jeanne, comtesse de Flandre et de Hainaut, détermine ses droits et ceux des frères de la milice du Temple dans la ville et la banlieue d'Ypres.
Folio 47. De iusticia quod fratres Templi habent apud Ypram.

Février 1230 (1229, v. st.)
— Actum Tornaci, anno Domini Mº ducentesimo vicesimo nono, mense februario.

Accord passé entre Bauduin dit Caron, seigneur de Rumes, fils et successeur de Rabbodon, avec le consentement d'Elisabeth, son épouse, d'une part, et les frères de la milice du Temple, de l'autre, au sujet d'une donation faite à ceux-ci par son oncle maternel Bauduin, au moment de son départ pour la Terre-Sainte, et ratifiée par le dit Rabbodon, seigneur de Rumes, de trente-six boniers de bois dans la forêt dite le bois Tournaisien.
Douze de ces boniers sont près du bois du seigneur Renaud de Croisilles.
« Presentibus: Radulfo, tornacensis ecclesie flandrensis archidiacono ; magistro Gilleberto presbitero sancti Johannis in Gandavo ; Egidio, clerico episcopi tornacensis dyacono ; fratre Willermo de Lambersart, tunc temporis preceptore in Flandria ; fratre Soberto, preceptore domus milicie templi de Attrebato ; fratre Lamberto, domus milicie templi capellano ; Matheo de Cysonio milite, et Rogero, milite et socio Balduini de Ruma, et quampluribus aliis. »
Folio 36-37. De bosco apud Rumam.

Mai 1230.
— Actum anno Domini Mº ducentesimo tricesimo, mense maio.

Eustache, chambellan de Flandre, seigneur d'Oudenbourg (Oudenburgh) et châtelain de l'office de Leffinghe, déclare n'avoir aucun droit dans la watringue, parmi tout son dit office, et avoir juré sur les saints évangiles qu'il n'y laissera jamais fossoyer.
Il établit ensuite la répartition de l'amende à encourir par celui qui serait trouvé fouissant la watringue, etc.
« Signum domini Heinrici Brolose de Leffinghe, signum domini Reifini de Sclipis, militum ; signum Igrammi de Sclipis ; s. Thome, filii domini Thome Canis ; s. Roberti, filii domini Haketti ; s. Heinrici Theide ; s. Sigeri de Sempgate, scabinorum officii de Sclipes ; s. domini Thome Canis, signum domini Heinrici Vlaminc, s. domini Haketti, militum et juratorum ; s. Herdebrandi filii Theodorici, s. Iggetoni, s. domini Balduini de Oudenburga, hominum domini comitis. »
Folio 68. Apud Sclipes.

Février 1231 (1230, v. st.)
— Datum anno Domini Mº CCº XXXº, mense fabruario.

L'évêque de Tournai oblige Bauduin, seigneur de Rumes, à observer l'arrangement conclu entre lui et les frères de la milice du Temple, au sujet d'une donation de trente-six boniers de bois faite à ces religieux par Bauduin dit Caron, son oncle maternel, et ratifiée par Rabbodon, son oncle paternel.
Folio 22 vº. De bosco apud Rumam.

31 octohre 1233.
— Datum anno Domini Mº CCº XXXº tertio, in vigilia Omnium sanctorum.

Les échevins et les jurés de Lille déclarent à leurs très chers amis les prévôts de Paris que Coudevilain de Luke a traité avec trois de leurs bourgeois pour des sommes d'argent payables aux foires de Troyes et dont le remboursement est garanti par deux bourgeois de Paris.
Folio 51 vº-32. Apud Insulam.

20 juillet 1234.
— Actum anno Domini Mº CCº tricesimo quarto, in festo beate Margarete virginis.

W. prévôt, H. doyen et tout le chapitre de l'église de Saint-Pierre de Cassel concèdent aux frères de la milice du Temple la dime de Steenwerck (Stainwerke), grande et petite, qui est appelée Lohierslant, avec la menue dîme ressortissant à leur église, que Robert Bretus, fils d'Arnould Bretus, leur a conférée, moyennant de payer le cens, que ce dernier acquittait à la fête de saint Martin d'hiver, de trente-deux hots d'avoine, le hot composé de quatre quartiers et demi de Cassel, et l'avoine devant valoir deux deniers moins que la meilleure vendue au dit lieu.
Les chanoines ne pourront exiger davantage.
Folio 30 vº. Apud Stanwerke. — Folio 34. De decima de Stanwerke.

Août 1234.
— Datum anno Domini millesimo ducentesimo tricesimo quarto, mense augusto.

L'évêque de la Morinie confirme les lettres (insérées dans les présentes), datées du jour de sainte Marguerite vierge 1234, par lesquelles W., prévôt de l'église de Saint-Pierre de Cassel, H., doyen, et tout le chapitre de la même église concèdent aux frères de la milice du Temple la dîme de Steenwerck (Stainwerch) (1).
Folio 29. De decima apud Stanwerke. Voyez l'acte qui précède

Septembre 1234.
— Données ........ l'an del Incarnation Nostre-Segneur Mº et CCº et XXXº et III el mois de saiettembre.

Jean, sire de Cisoing et ber de Flandre, déclare avoir été présent « là u li quens Ferrans de Flandres et de Hainau et medame contesse de Flandres et de Hainau dounèrent à monsegneur Ernol de Landast. C. boniers de tière el bosc de Niepe, et il le rechut en tel manière que il le pooient aumosner et doner por s'ame u faire sa voluncté, et li quens et madame li créantèrent ensi. »
— « Là furent mesire Ernous de Audenarde, et Robers avoués de Aras, sires de Béthune et de Tenremonde, et Baudewins, quens de Guines. »
Folio 42 vº. A bos de Niepe.

Sans date.
Guillaume de Béthune déclare avoir été présent avec Bauduin, comte de Guines, et son frère li avoés à le même donation faite à Ernoul de Landas par le comte et la comtesse, de cent boniers de terre au bois de Niepe.
Folio 43. A bos de Niepe.

Septembre 1234.
— Datum anno Domini Mº CCº tricesimo quarto, mense septembri.

L'abbé et le prieur de Ham et le doyen de Saint-Omer de Lillers, diocèse de la Morinie, font connaître aux doyens et aux prêtres de la Flandre, du Hainaut et des autres lieux où le maître et les frères de la milice du Temple ont des reliefs, que le pape Grégoire IX leur a adressé un bref (dont ils produisent le texte), en vertu duquel ils ont le pouvoir d'excommunier les individus de leurs juridictions respectives qui n'auraient pas acquitté les droits dont il s'agit, trois semaines après avertissement préalable.
Folio 76-77.

4 février 1238 (1234, v. st.)
— Actum anno Domini millesimo CCº tricesimo quarto, sabbato post ClRCUMDEDERUNT ME.

Maître G., chanoine et official de Tournai, fait connaître qu'en sa présence Sainte Caicernolge, femme de Nicolas Korereis, a approuvé la vente faite par celui-ci, aux frères de la milice du Temple, de quatre boniers de terre dans la paroisse de Genech.
Folio 60 vº

22 novembre 1235.
— Datum Perusii, decimo kal. decembris, pontificatus nostri anno nono.

Bref du pape Grégoire IX, par lequel il recommande aux archevêques, aux évêques, aux abbés, aux prieurs, aux prévôts, aux doyens, aux archidiacres et aux autres prélats, de favoriser les collectes annuelles des Templiers, de n'excommunier ces religieux et de n'interdire leurs oratoires qu'en vertu d'un mandement spécial du siège apostolique, etc.
Fol. 66. Privilegium.

30 novembre 1238.
— Datum anno Domini Mº CCº XXXº VIIj, in die sancti Andrée apostoli.

Procuration donnée par la communauté de Saint-Pierre de Warneton à son abbé, Guillaume, à l'effet de remettre à Boidin dit l'Usurier, chevalier, et à Béatrix, son épouse, en présence des échevins, la terre que ces personnages avaient vendue à ce monastère.
Fol. 43 vº. Apud Rivelde.

Décembre 1238.
— Ce fu fait l'an del Incarnation Nostre-Segneur mil et CC et XXXVIIj, el mois de décembre.

Iernouls, cevaliers, sires de Mortaingne et castelains de Tornai, agrée le don fait au Temple par Gosses c'on apièle Fastret de Saint-Légier, des alués qu'il tenait en la châtellenie de Tournai, à la condition toutefois que le dit Temple les tiendra aux mêmes us et coutumes que Gosses.
Il délivre ensuite au Temple, moyennant un cens annuel, le fief situé à Saint-Léger que Gosses a abandonné audit Temple.
Folio 64. A Sainl-Legier.

Janvier 1239 (1238, v. st.)
— Actum ab Incarnatione Domini anno Mº CCº XXXº octavo, mense januario.

Bauduin, seigneur de Commines, et Gertrude, son épouse, concèdent à l'église des frères de la milice du Temple à Ypres l'hommage de cinq boniers de terre que Guillaume Guerins, clerc, tenait en fief de Jean de Lys (de Lisa), hommage que celui-ci et Gertrude, sa femme, avaient rapporté en leurs mains.
Ils abandonnent en faveur de la dite église toute haute justice et droit qu'ils avaient sur ces cinq boniers situés proche les prés de R., avoué de Béthune, près de la Lys, au territoire de Bas-Warneton.
Folio 29 vº-30. De Cominis apud Warneston.

Février 1239 (1238, v. st.)
— Datum anno Domini Mº CCº tricesimo octavo, mense februarii.

Les échevins de Dixmude font connaître qu'Ogive, veuve de Gilles Quathar, se trouvant au moment de mourir, a légué, en leur présence, à Willard Molensten, en récompense de ses services, le quart d'un fonds, d'une maison et d'une grange sis près du nouveau port, et où demeure Bove de Score.
Folio 80. Apud Dickemue

Mai 1239.
— Actum anno Domini Mº CCº XXXº nono, mense maio.

B. le jeune, fils aîné de B. de Commines, et J. son épouse concèdent à l'église des frères de la milice du Temple à Ypres l'hommage de Guillaume Guerin, clerc, de cinq boniers de terre sis à Bas-Warneton et que le dit Guillaume tenait de Jean de Lisa, avec toute justice.
Folio 20 vº. De Comminis, apud Warneston.

6 juin 1239.
— Actum Tomaci, anno Domini millesimo CCº tricesimo nom, mense junio, feria secunda ante beati Barnabe.

Guillaume, évêque de Tournai, fait connaître qu'en sa présence, Gossuin Fastreis de Saint-Léger et Agnès, sa femme, sont convenus et ont fait vœu l'un de demeurer à perpétuité dans la maison du Temple sous l'habit séculier, et la seconde de se retirer dans une maison religieuse tant que son mari vivra, à moins qu'il ne leur plaise de faire vœu de chasteté et de prendre l'habit religieux.
A la prière de son dit mari, Agnès a ratifié toute la donation par lui faite à la maison de la milice du Temple et consistant en héritages, en alleux et en meubles, et lui a abandonné tous les biens membles et immeubles qui lui étaient restés.
De son côté, Gossuin paiera à sa femme, pour ses besoins, une somme de deux cents livres de Flandre, dont il ne pourra rien réclamer dans la suite et qui servira à l'acquisition d'une terre ou de rentes, suivant l'avis de la maison de la milice du Temple, du prévôt de Saint-Pierre et du prieur de Saint-Jacques de Lille, de Renard de Beaurepère, et de Simon, frère d'Agnès, ou de deux autres de ses amis.
Folio 50vº-5. A Saint-Legier.

Juin 1239.
— Ce fu fait l'an del Incarnation Mº CCº et trente-nuef, el mois de jun.

Ernols de Landast, sire d'Aine, donne à la cevalerie del Temple, — pour Dieu et en aumône et pour le salut de son âme et de celles de son père, de sa mère et de sa femme, — quatre cents mesures de terre au bois de Nieppe qu'il avait eues du comte Ferrand et de la comtesse Jeanne.
Folio 42. A bos de Niepe.

Novembre 1239.
— Actum anno Domini Mº CCº tricesimo nono, mense novembri.

Thomas, comte de Flandre et de Hainaut, et la comtesse Jeanne, sa femme, pour le salut de leurs âmes et de celles de leurs prédécesseurs, approuvent et ratifient la donation faite à la maison de la milice du Temple, à Ypres, par Olivier de Hausaine, clerc, et Alix, sa femme, pour servir à la chapellenie à établir dans la dite maison, de tout le fief que ces époux tenaient d'eux dans les paroisses de Westvleteren (Westvleterna), d'Oostvleteren (Ostfleterne) et d'Elverdinghe ; ils renoncent à tout droit et hommage à eux dus pour ce fief.
Folio 38. Apud Westfleteren.

Février 1241 (1240, v, st.)
— Datum Ypris, anno Domini Mº CCº quadragesimo, mense februario.

J., comtesse de Flandre et de Hainaut, approuve la donation faite aux frères de la milice du Temple par Alix de Hulst, d'une dîme qu'elle tenait en fief de Syger de Tienes, chevalier, et que ce dernier relevait de la comtesse.
Folio 33.

7 mars 1241 (1240, v. st.)
— Datum anno Domini Mº CCº XLº, feria quinta ante LETARE JHERUSALEM, mense martio.

Syger, chevalier de Thienes et Isabelle, son épouse, concèdent aux frères de la milice du Temple, avec le consentement de Syger, leur fils aîné, et à la demande d'Alix de Hulst, la dîme qu'ils relevaient du comte de Flandre et de Hainaut à Westautre et que la dite Alix de Hulst tenait d'eux.
Folio 22. Apud Westaulre.

12 août 1241.
— Datum anno Domini millesimo ducentesimo quadragesimo primo, feria secunda ante Assumptionem beate Virginis.

Vidimus délivré par Pierre, évêque des Morins, de la bulle du pape Grégoire, datée d'Anagni, dans l'octave de la Noël, la première année de son pontificat, (25 décembre 1227, 1er janvier 1228), concernant ceux qui s'emparent des biens légués à la milice du Temple ou les détiennent injustement, etc.
Folio 70-71. Privilegium.

Septembre 1241.
— Actum anno Domini Mº CCº quadragesimo primo, mense septembri.

Bouchard d'Avesnes, chevalier, reconnaît devoir aux frères de la milice du Temple soixante livres de blancs moins dix-sept sous, somme que frère Jacques avait payée pour lui à ses créanciers. Il leur assigne en garantie le vinage de Guise.
Folio 63. Jehans d'Avenes.

Novembre 1242.
— Actum anno Domini Mº CCº XLº secundo, mense novembri.

Arnoul de Landast, chevalier, seigneur d'Esne (Aines), pour le salut de son âme et de celles de son père, de sa mère et de son épouse, donne à la maison et aux frères de la milice du Temple toute la terre que Ferrand, jadis comte de Flandre et de Hainaut, et la comtesse Jeanne, son épouse, lui ont conférée dans les paroisses de Hazebrouck (Hasebroch) et de Borre (le Boure) et près de là.
Cet acte a été fait à la cour et avec le consentement de Jeanne, comtesse de Flandre et de Hainaut, et de Thomas, son mari.
Folio 34. Apud Eke, de bosco de Niepe.

Décembre 1242.
— Actum anno Domini Mº CCº XLº secundo, mense decembri.

Arnoul de Landast, chevalier, seigneur d'Esne, pour le salut de son âme et de celles de ses père et mère, de son épouse et de ses ancêtres, donne aux frères de la milice du Temple toute sa terre et ses prés de Nepe, qui sont situés dans la paroisse de Hazebruech et de le Boure.
Folio 48. In boscho de Niepe.

Janvier 1243 (1242, v. st)
— Actum anno Domini Mº CCº XLº secundo, mense januario.

J., comtesse de Flandre et de Hainaut, en compensation d'une rente d'un muid de froment qu'elle devait à l'église de Marquette (Markete) pour frère Laurent, moine de Laude, autrefois son chevalier, acquitte les frères de la milice du Temple de la rente d'un muid moins un demi havot, qui lui était due sur une terre que l'église de Marquette avait achetée de Bouchard Blarie, et qu'elle a échangée avec les dits frères de la milice du Temple.
Folio 52 vº-53. Apud Hagam.

Mai 1243.
— Actum anno Domini Mº CCº quadragesimo tertio, mense maio.

Maître Robert, chanoine et official de la Morinie, fait connaître que, sous peine d'excommunication, Guillaume, fils de Jean de Stades et de Marguerite, bourgeois d'Ypres, et Héloïse, sa femme, ont renoncé à leurs prétentions sur les biens que les dits Jean et Marguerite avaient vendus aux frères de la milice du Temple, pour une somme d'argent dûment payée.
Ces biens consistaient en terres situées apud Breulium prope Ypram.
Folio 31 vº-32. Apud Ypram.

Juin 1243.
— Actum anno Domini Mº CCº XLº tertio, mense junio.

Sœur A., abbesse, et la communauté de Moorseele font connaître qu'ayant acheté d'Eustache de Lys (de Lisa) et d'Alix, son épouse, avec le consentement de Thomas, comte de Flandre, et de la comtesse Jeanne, un fief situé dans la paroisse de Wevelghem, elles doivent payer aux frères de la milice du Temple le droit de relief dû sur ce fief et dénomment Hugues Peutevin pour leur homme.
Folio 13. Abbatisse de Morsella. Dereleviis. — Folio 43. De Morsella. De releviis.

10 juillet 1243.
— Datum anno Domini Mº CCº XLº tertio, feria sexta post octavas apostolorum Petri et Pauli, apud Sanctum Amandum in Pabula.

Robert d'Arras, avoué de Béthune et seigneur de Termonde, fait connaître que feu son seigneur Ferrand, comte de Flandre et de Hainaut, et la comtesse Jeanne, son épouse, ont donné à son ami et pair dans le comté de Flandre, Arnould de Landast, seigneur d'Esne, cent boniers de terre au bois de Nepe, dans les paroisses de Borre et de Hazebrouck (in parochiis de Bourra et de Hazebroech).
Folio 42 vº-43. De domino Roberto de Béthune, in bosco de Nepe.

Octobre 1243.
— Actum anno Domini Mº CCº XLº tertio, mense octobri.

Mathieu, doyen de la chrétienté de Lille, fait connaître qu'en sa présence Jean dit Tourète a reconnu devoir annuellement aux frères de la milice du Temple, pour des terres situées dans la paroisse de Faches (Faces), des rentes en blé payables à la Toussaint, à la mesure de Lille.
Folio 59 vº-60. Apud Hagam.

12 mars 1244 (1243, v. st.)
— Actum anno Domini Mº CCº XLIIjº, mense martio, in die beati Gregorii pape.

Jean d'Ypres, chevalier et seigneur de Rininghen, et Mathilde, son épouse, donnent leur consentement à la donation faite aux frères de la milice du Temple, à Ypres, par Olivier, clerc de Hansaine, et par Alix, son épouse, fille de Henri Nicholes, de Westfleterne, de tout le fief qu'ils tenaient d'eux dans la paroisse de Westfleterne.
Folio 10vº-11. Apud Westfleterne.

Avril 1244.
— Et che fu feet an Van Nostre-Seignor Mº CCº XLº quatre, ou mois d'avril.

Thomas, comte de Flandre et de Hainaut, et la comtesse Jeanne, ensuite du jugement rendu à Lille, en leur présence, par les barons de Flandre, — « liquel baron furent: Robbers li avoés d'Arras, sires de Bétune ; Arnos, sires de Chison ; Arnous de Mortaigne, castelains de Tornai, et Philippes, sires de Boutliers » ; — accordent aux frères du Temple le ravêtissement de toute la terre qu'Arnoul de Landast, sire d'Esne (Eignes), possédait au bois de Nieppe et qu'il avait donnée à ces religieux : donation que ses enfants disaient être caduque.
Ils réservent les droits qu'ils ont sur « toutes les enfraintures qui en cèle terre porroient escheoir », etc.
Folio 46. A bos de Niepe.

Août 1244.
— Si lor en ai-iou ceste cartre livroe saielée de mon saiel, en l'an del Incarnation Mº CCº XLIIIjº, el mois d'aoust.

Iornols de Mortagne, châtelain de Tournai (Tornai), agrée le don fait au Temple par Alard de Hainehont, son homme de Borghiele, et Jehan Mousniers, son frère, de ce qu'ils avaient à Lovaing et ès apiertenances del fief qu'ils tenaient de lui.
Il réserve toutefois deux boniers et demi de bois devant droitures au château de Mortagne, et reconnaît que le dit Temple tient ses manoirs, rentes et héritages de Saint-Léger (Saint-Ligier), aussi franchement que l'on tient les autres alués de Tornésis.
« Et s'il avenoit ke ceste kartre ne sesist le maistre del Temple de Franche et sen consel, amender le doi par le consel monsegneur Robiert de Wasiers et monsengneur Hellin del Maisnil, et saieler autre. »
Folio 41-42. Apud Corberi.

Mai 1248.
— Actum anno Domini Mº CCº XLº octavo, mense maio.

Pierre, évêque des Morins, fait connaître qu'en sa présence Jean, fils de Bauduin, dit l'Usurier, chevalier, a donné à l'ordre des frères de la milice du Temple sa personne et ses biens meubles et immeubles.
Il confirme cette donation par son autorité pontificale et par l'apposition de son sceau aux présentes lettres.
Fol. 8 vº.

18 mars 1280 (1249, v. st.)
— Datum anno Domini Mº CCº XLº nono, feria tercia ante Palmas.

B., prévôt de Saint-Martin d'Ypres, fait connaître qu'Olivier dit de Hansaine et Alix sa femme ont dit, en sa présence, que frère Lambert, chapelain de la maison de la milice du Temple à Ypres, a acheté d'eux sept mesures de terre dans la paroisse de Westvleteren (Westfleterne) et de Oostvletercn (Oestfleierne), pour la somme de cinquante livres de Flandre, qu'il leur a payée ; qu'ensuite, W., précepteur des maisons de la milice du Temple en Flandre, avec le conseil de ses frères, a reconnu que, durant la vie d'Alix, trois mesures et demie de la dite terre seront tenues en commun avec elle, et qu'après sa mort, ses héritiers n'y auront aucun droit.
Fol. 80 vº. Apud Ypram.

9 octobre 1250.
— Dounés l'an del Incarnation Nostre-Segneur Mil CCº chuinequante, le jor de saint Denis.

Marguerite, comtesse de Flandre et de Hainaut, garantit l'échange conclu entre Guillaume de Westende, chevalier, et les frères du Temple en Flandre, et par lequel le premier cède aux dits religieux trente-trois mesures de terre et cent verges en la paroisse de Westende, pour une terre d'une même étendue en la paroisse de Dunkerque.
Les Templiers tiendront du dit Guillaume et de ses hoirs la terre située à Westende, moyennant un anneau valant cinq sols pour relief; ils devront « mèttre un homme ki puisse et vivre et morir. »
Folio 75. De Sclipes.

8 décembre 1251.
— Faites après le Incarnation Nostre-Segnor Mil ans et CCº ans et LI ans, en el mois de décembre, le venredi après le saint Nicholai.

Auberis de Lomel reconnaît par-devant Wautier, prêtre d'Esquermes (de Scermes), et frère Wautier, commandeur des maisons du Temple en Flandre, qu'il doit acquitter la rente annuelle de deux sols que son père a donnée au dit Temple, mais avec faculté de pouvoir la racheter, lui ou ses hoirs, de leurs propres deniers.
Folio 64. A le Haie.

Janvier 1252 (1251,v. st.)
— Datum anno Domini Mº CCº quinquagesimo primo, mense januario.

Marguerite, comtesse de Flandre et de Hainaut, approuve et promet de faire observer la convention conclue entre le conseil de l'hôpital de Notre-Dame de la Salle, à Lille, et le maître de la maison du Temple en Flandre, par laquelle celle-ci est exemptée à perpétuité, moyennant une somme de douze livres de Flandre, d'acquitter les droits d'usage dus au dit hôpital pour le moulin à vent situé devant la maison que les Templiers avaient à la Haie (apud Hayam).
Les droits dont il s'agil, avaient été conférés par la comtesse Jeanne à l'hôpital précité.
Folio 56 vº 57. Apud Hayam.

En parlant des nombreux moulins à vent qui donnent aux abords de la ville de Lille un aspect si particulier, M. VICTOR DERODE (Histoire de Lille et de la Flandre wallonne, tome I, page 273), fait remarquer que les propriétaires de ces moulins devaient payer, à l'Hôpital-Comtesse, le dioit de vent, et que cet hôpital ayant le monopole de la moulure dans toute la châtellenie de Lille, on ne pouvait y construire un seul moulin à vent ou à eau sans en avoir obtenu son autorisation et sans payer une redevance. C'est ce que constatent la charte délivrée aux Templiers par la comtesse Marguerite et la suivante.

Janvier 1252 (1251, v. st.)
— Datum anno Domini Mº CCº quinquagesimo primo, mense januario.

Le vice-maître, les frères et les sœurs de l'hôpital de Notre-Dame, à Lille, s'obligent à observer la convention précitée.
Folio 58 vº-50. Apud Insulam.

Mai 1252.
— Actum anno Domini Mº CCº Lº IIº, mense maio.

Le maître et les frères de l'hôpital de Saint-Jean à Bruges reconnaissent, par l'apposition du sceau de leur maison, devoir au maître des Templiers de Flandre trois reliefs pour des terres situées dans les paroisses d'Ourscamp (Orscamp) et de Leffinghe, et avoir désigné l'un d'eux, frère Jean de Ostborch, à l'effet d'acquitter à sa mort, savoir: pour la terre sise à Ourscamp, deux reliefs, l'un de dix livres et le second de cinquante sols, et pour la terre sise à Leffinghe, un relief de six livres.
Folio 48. De releviis apud Bruges.

1er septembre 1252.
— Datum anno Domini Mº CCº quinquagesimo secundo, die Jovis in festo Décollationis sancti Johannis Baptiste.

Maître Rogier, prêtre de Ulmo, fait connaître qu'en sa présence, Pierre dit Kaingnet et Marie sa femme ont déclaré donner à Dieu et aux frères de la milice du Temple, tous les biens meubles et immeubles qu'ils laisseront à leur décès.
Folio 60. Apud Hagam.

Février 1253 (1252, v. st.)
— Datum anno Domini Mº CCº Lº IIº, mense februario.

L'abbé et la communauté de Saint-Pierre d'Oudenbourg établissent Jean, fils de Gossin, laïc, homme de leur fief dit Hoga, sous la condition qu'à sa mort ils paieront aux frères de la milice du Temple à Slype le relief dû, et désigneront une autre personne pour le remplacer.
Folio 48 vº. De releviis de Hoga.

5 mai 1253.
— Anno Domini Mº CCº Lº tertio, feria secunda post MISERICORDIA DOMINI.

Vidimus délivré par W., évêque de Tournai, de la bulle du pape Honorius III, datée de Latran le 3 des calendes de février, la première année de son pontificat (30 janvier 1217), concernant l'absolution des Templiers qui auraient frappé des religieux ou des clercs séculiers.
Folio 62. Privilegium.

Juin 1253.
— Datum anno Domini Mº CCº quinquagesimo tertio, mense junio.

Le doyen et le chapitre de l'église de Sainte-Walburge de Furnes établissent Philippe de Hondescote, leur confrère, homme du Temple pour une maison située près du cimetière de la dite église où est la chambre de sire Jean Elfare et d'une valeur de 40 sous par an.
Au décès de ce Philippe, ils paieront le relief aux frères de la milice du Temple.
Folio 47 vº. De releviis apud Furnes.

Août 1253.
— Datum anno Domini Mº CCº Lº tertio, mense augusti.

L'abbé de Clairmarais fait connaître que, moyennant trente-cinq livres parisis et demi, le prieur et les frères de la milice du Temple en France ont acquitté son abbaye des reliefs de quatre fiefs qu'elle avait achetés, l'un sur la dîme de Renteke, qui fut à Bauduin d'Aire (de Aria) ; le deuxième à Arkcs ; le troisième à Cassel, qui appartint au connétable, et le quatrième, de trente sols, au comté de Flandre, qui avait été acquis de Bauduin de Mermes, chevalier.
Folio 44 vº-45. De Claremaresco. De releviis.

29 mars 1255.
— Ce fu fait en l'an del Incarnation Nostre-Signeur Mº CCº et ciuncquante et ciunc, le deluns en Paskes.

Thierri, sires de Bours et castelains de Diekemue, chevaliers, reconnaît devoir payer au maître et aux frères de la maison du Temple, à Ypres, à l'Ascension prochaine, dix livres d'Artois.
Fol. 63 vº.

Sans date (12.....)
Les échevins de la ville de Courtrai font connaître que les frères du Temple ont cédé à Rogier de la Halle (de Halla), moyennant d'en acquitter le cens, la maison et ses dépendances qu'ils avaient en ladite ville, provenant de la donation de frère Mathieu.
En garantie de la rente annuelle de 50 sols qu'il devra payer à ces religieux, Rogier leur assigne une maison qu'il avait près de la halle, vers la cour de dame Jeanne, comtesse de Flandre et de Hainaut.
Fol. 14 vº-15. Apud Curtracum.

Sans date (12......)
Léon (?) et son frère Raoul, châtelain de Bruges, dans l'espoir d'une récompense future, concèdent aux chevaliers du Temple les reliefs de toute leur terre.
« Testes: comes Flandrie, comes Lambertus, Theodericus camerarius, Radulphus castellanus brugensis, Anselmus de Balliolo. »
Fol. 16 vº. De releviis castellani de Brugis.

Sans date.
Confirmation des franchises accordées aux habitants de Caestre.

Texte:
Ego Baldeuinus de Baluis notum esse volo tam presentibus quam futuris quod frater meus Henricus subsidibus suis de Castra eandem libertatem concessit quam pater noster eis antiquitus concesserat.
Hec est autem liberlas illa quod ab omni incisione quod vulgo talge et ab omni expeditione et ab omni balguart, amodo et in perpetuum liberi erunt.
Quod ut ratum et indiscussum permaneat, fidei juramento ego et Gerardus de Baluis et Henricus frater meus confirmavimus.
Testes autem sunt: Robertus de Ypra, Philippus de Watue, Baldeuinus Canis, Anselmus de Meterna, Michael frater suus, Slasis de Castra, Noidin junior, Noidin Preco, et alii quamplures, tam homines comitis quam homines mei.
Folio 33. Apud Caster.

Sans date.
J., comte de Pontigny (comes Pontini), fait connaître au roi de France qu'il a pacifiquement terminé le différend qui existait entre lui et les frères du Temple, et qu'il a promis sous la religion du serment, devant l'archevêque de Reims et le prévôt de Poissy, d'observer scrupuleusement le traité dont le dit archevêque et le seigneur comte de Flandre sont garants. Il prie le roi, son seigneur, de se rendre caution du même accord.
Folio 34 vº-33. De comite Pontini.

Sans date.
Le doyen de Bruges règle les droits des frères du Temple de Jérusalem et des prêtres de Linpinghe et de ses dépendances, dans les offrandes qui se font durant les messes, etc.
Folio 69. Apud Sclipes.

Sans date.
Décret par lequel G., évêque de Tournai, détermine les droits précités.
Folio 71 vº.

Mi-mars, sans indication d'année.
— Mense marcii mediante.

Testament de Gautier le Boc, fils de dame Cécile de Guerbroec, frère du Temple. Il laisse à sa sœur Bêrte tout l'alleu, la maison, la cour et les meubles qu'il possédait ; mais si elle meurt sans héritier, ces biens appartiendront au Temple. Il donne au prêtre de Huerne une rente annuelle d'un demi-marc d'argent, à l'église de cette localité et à l'hôpital de Beuvre autant, et assigne ces trois rentes sur le fief qu'il tenait de Guillaume Chavot.
Toutefois, sa mère conservera la moitié des biens précités, tant qu'elle vivra.
Fol. 73 vº-74. De Guerbroec.

Sans date.
Autre acte concernant le même objet. On y voit que la rente léguée à l'église de Huerne doit être affectée au luminaire de cette église. Le testateur prie Gautier de Urne, Gervais son frère, le seigneur Guillaume de Urne, Aimon fils du seigneur Olivier, de veiller à l'accomplissement de ses donations.
Folio 78 vº-79. Apud Gherebrois.

Sans date.
Guillaume, prêtre à Moerkerke, déclare que son fils Nicolas, aussi prêtre, ayant été admis par le maître et les frères de la milice du Temple en Flandre, à régir leur chapelle de Ghistelles et tout ce qui y appartient, il se porte garant des abus que son dit fils pourrait commettre ; mais il les prie de donner à celui-ci des conseils et d'être ses protecteurs dans les affaires urgentes.
Folio 79 vº. Apud Castellain.

Sans date.
Agathe, abbesse de Sainte-Godeliève, reconnaît que son monastère doit aux frères de la maison de la milice du Temple à Slype, onze livres moins quatre sols.
Folio 80. Apud Castellain.
Top

§ Chapitre II. — Documents divers
Nº 1073.
— 6 octobre 1537. Donné en nostre ville de Bruxelles, le Vje jour d'octobre, l'an de grâce mil cincq cens et trente-sept.

Lettres de non-préjudice, délivrées par l'empereur Charles V, au sujet de la quotité que messire Louis de Vallée dit Passe, commandeur de la commanderie de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem en Flandre, a fournie dans le subside accordé par le clergé de Tournai et de Thérouanne. « pour la garde et deffence des pays de par-deçà des invasions du Roy de France. »
Original sur parchemin ; fragments de sceau de majesté, en cire rouge.

Nº 1074.
— Recueil de pièces concernant les biens et revenus, des affaires litigieuses et l'administration de la commanderie, de 1537 à 1731.

On remarque, parmi ces pièces :
Extraict de certain registre intitulé: Prisée des terres employées au neuf canal faict l'an XVº quarante, entre Nieuport et Leffynghe.
Sentence, donnée au conseil de Flandre le 22e d'aougst 1661, au prouffyet de monseigneur le commandeur de Slype et à charge de la ville de Bruges, pour les terres de la dite commanderye employées au canal de ladite ville à Nieuport.
Estât succinct du revenu de la commanderie de Slype.
Inventaire « des effects mobiliers trouvez dans la maison mortuaire de feu messire Louis de Lovel de Glissy, grand prieur de Champagne et commandeur de Sclip, décédé dans la ville de Bruges, le 2 avril 1731. »

Nº 1075 à 1078.
— Quatre papiers terriers, dont deux sur parchemin et deux sur papier, formés en 1392, en 1452-1453, en 1672 et en 1701.

Nº 1079.
— Compte des biens et revenus de la commanderie, en 1693-1694.

Nº 1080.
— Liasse contenant huit baux et des décomptes des dits biens, faits en 1788 et 1795.
Léopold Devilliers — Inventaire analytique des Archives des Commanderies Belges de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem ou de Malte. Mons, Belgique 1876.

Les Commanderies Belges visitées 40978 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.